Félin pour l’autre - Par Wataru Nadatani - Doki Doki. La fin d’une série miaouesque !

23 avril 2020 0
  • Kensuke est un fou des chats. Pas un simple admirateur, ni même un passionné : il veut devenir « maître-chat ». Le chemin est long pour arriver à ce niveau de compréhension et d’empathie féline. Mais il est obstiné et ses amis sont là pour l’encourager. Fin d’une série surprenante, au bon sens du terme, et vraiment très drôle.
Félin pour l'autre - Par Wataru Nadatani - Doki Doki. La fin d'une série miaouesque !
Le fameux "Eveil félin" !
© Wataru Nadatani / Doki Doki

Le premier tome était assez déroutant. La suite ne l’est pas moins, mais l’histoire de Kensuke et de ses chats est très attachante et surtout très drôle.

Passe donc le fait que les maîtres chats peuvent parler aux félins, qu’il existe une « Fédération mondiale de protection des chats », que tous les grands événements de l’humanité sont dus à ces animaux... et autres bizarreries.
Kensuke peut vivre sa passion pour les chats au grand jour, maintenant que sa famille est au courant. Mais il est confronté à un cruel dilemme : son maître doit quitter le pays : doit-il le suivre pour parfaire son enseignement et devenir lui-même « maître-chat » ? Dans ce cas, il devra abandonner ses deux amours pendant plusieurs années, ses chats Tora et Imei.

Ce manga est vraiment surprenant. Complètement décalé, il permet d’apprendre pas mal de choses sur le comportement des chats, leurs relations aux hommes et avec leurs comparses, et il donne même quelques trucs et astuces : comment faire faire un régime à son animal, par exemple.

Il permet aussi de découvrir les liens particuliers entre ces animaux et les Japonais. Ne sont-ils pas les inventeurs des bars à chats, dont il est d’ailleurs beaucoup question dans cette série ?

© Wataru Nadatani / Doki Doki

Wataru Nadatani prend manifestement beaucoup de plaisir à imaginer des situations cocasses et loufoques, mais qui permettent d’aborder beaucoup de sujets. Le pauvre Kensuke est rarement mis en valeur. Ses réactions, très « mangaesques » sont toujours dans l’excès, jamais dans la retenue. Ce dont se moquent les autres protagonistes de la série et ce qui lui donne un côté « second degré » très agréable.

Une série courte à découvrir, même s’il vaut quand même mieux qu’au préalable, le lecteur s’intéresse un peu aux chats...

Décalé, vous avez dit décalé ?
© Wataru Nadatani / Doki Doki

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Félin pour l’autre – Par Wataru Nadatani - Doki-Doki.

  Un commentaire ?