Festival de la bande dessinée francophone de Québec : remise des prix Bédéis Causa 2011

17 avril 2011 1
  • Le 15 avril 2011, le Festival de la bande dessinée francophone de Québec a procédé à la 24e remise des prix Bédéis Causa récompensant le meilleur de la bande dessinée québécoise. Cette année, ce sont Émilie Villeneuve et Julie Rocheleau, Michel Falardeau et Zviane qui remportent les honneurs.
Festival de la bande dessinée francophone de Québec : remise des prix Bédéis Causa 2011
La fille invisible d’Émilie Villeneuve et Julie Rocheleau, récipiendaires du prix Réal-Fillion 2011
© Villeneuve, Rocheleau et Glénat Québec

Touché par leur récit sur l’anorexie, le jury a choisi de remettre le prix Réal-Fillion (auteur québécois, scénariste ou illustrateur s’étant le plus illustré avec son premier album professionnel) au tandem Émilie Villeneuve (scénariste) et Julie Rocheleau (dessinatrice). Celles-ci ont été récompensées pour leur album La fille invisible (Glénat Québec).

Le prix Albéric-Bourgeois (meilleur album de langue française publié à l’étranger par un auteur québécois, dessinateur ou scénariste) a été remporté par LUCK (Dargaud) de Michel Falardeau.

Le Grand prix de la ville de Québec (meilleur album publié en français au Québec) a, pour sa part, été remis à Zviane pour son album Apnée, publié par l’éditeur indépendant Pow Pow. Zviane succède ainsi à Michel Rabagliati, qui avait remporté ce prix en 2010 grâce à son album Paul à Québec.

Apnée de Zviane, récipiendaire du Grand prix de la ville de Québec 2011
© Zviane et éditions Pow Pow

Enfin, le jury a choisi de décerner le prix Maurice-Petitdidier (coup de cœur du jury pour un album francophone publié à l’étranger) à l’auteur d’Asterios Polyp (Casterman), David Mazzucchelli. Rappelons que cet ouvrage a remporté le Prix Spécial du Jury à Angoulême, plus tôt cette année.

Chaque année, le Festival de la bande dessinée francophone de Québec profite également de la remise des prix Bédéis Causa pour décerner le prix Albert-Chartier en hommage à un individu ou un organisme qui a marqué le monde de la BD francophone au Québec. Cette année, le Festival a choisi d’honorer le travail du professeur Jacques Samson, connu au Québec comme à l’étranger pour ses nombreux ouvrages et articles sur la bande dessinée. M. Samson, qui enseigne au cégep (collège pré-universitaire québécois), a été l’un des premiers membres de sa profession à inclure la bande dessinée dans son enseignement. Il participe à la promotion de la BD québécoise depuis 40 ans.

La remise des prix Bédéis Causa s’est déroulée à l’Observatoire de la Capitale. Pour être primés, les albums devaient avoir été publiés entre février 2010 et février 2011. Le jury de l’édition 2011 des prix Bédéis Causa était composé de Pierre Blais (Vox et CKRL), Mathieu Forget (CIBL), Marco Duchesne (Librairie Pantoute), David Kelly (Renaud-Bray) et Patrick Marleau (président du FBDFQ et boutique l’Imaginaire).

LUCK de Michel Falardeau, récipiendaire du prix Albéric-Bourgeois 2011
© Falardeau et Dargaud
Jacques Samson, lauréat du prix Albert-Chartier 2011
Photo : Didier Pasamonik (L’Agence BD) - reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

(par Marianne St-Jacques)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Le site officiel du Festival de la bande dessinée francophone de Québec

Illustration en médaillon : l’affiche de l’édition 2011 du FBDFQ, réalisée par Philippe Girard, rend hommage à La Marque jaune d’Edgar P. Jacobs.

 
Participez à la discussion
1 Message :