Fête de la BD de Bruxelles 2016 : un ministre des Affaires étrangères et plus de 90.000 visiteurs

4 septembre 2016 0 commentaire
  • Nous l'avons vu, en Belgique, le personnel politique belge met un point d'honneur à soutenir la bande dessinée du pays, au point que lors du lancement de la fête de la bande dessinée, pas moins de cinq ministres étaient présents. Un sixième représentant de la nation, et non des moindres, est venu faire un petit tour ce dimanche...

Cette année en particulier, l’événement bruxellois a pris une tournure vraiment internationale : outre le Québec invité, avec sa vingtaine d’auteurs présents, la Chine revenue avec une présence encore plus élargie, la Corée, Cuba, la République tchèque, l’Italie, l’Égypte... avaient leur stand dédié, tandis que la Turquie, l’Estonie, la Hongrie, la Roumanie ou le Pays Basque participaient au stand collectif de l’EUNIC, le réseau des Instituts Culturels européens.

Fête de la BD de Bruxelles 2016 : un ministre des Affaires étrangères et plus de 90.000 visiteurs
Dans l’impressionant secteur chinois, Zao Dao a remporté un vrai succès.
Le grand auteur québecois Michel Rabagliati interrogé par notre collaborateur Morgan di Salvia.

La chose n’a évidemment pas échappé à Didier Reynders, Ministre fédéral belge des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et des Affaires européennes venu lui aussi faire son petit tour. Grand amateur de bande dessinée, Didier Reynders avait sauvé, on s’en souvient, le Centre Belge de la BD de la faillite. Lors de "l’Année de la BD" en 2009, il n’avait pas hésité à déclarer que la Belgique devait se doter d’un "Centre Pompidou de la bande dessinée".
Le ministre fit le tour de tous les stands et s’attarda dans la zone internationale, notamment sur les stands de Panini et d’Urban Comics, afin de mieux évaluer la présence de la bande dessinée la plus puissante du monde ?

Attention, Monsieur le ministre, Iron Man est derrière vous !

Il finit sa course dans le chapiteau Spirou, venant saluer le nouveau directeur général de Dupuis, Julien Papelier, et le président de Dargaud-Lombard, André Querton. Ce dernier, ancien diplomate belge (à Londres, auprès de l’ONU à New York, puis à Washington), a certainement dû apprécier...

Julien Papelier, directeur général de Dupuis, le ministre belge des affaires étrangères Didier Reynders, et André Querton, président de Dargaud-Lombard.

Les organisateurs estiment à 25.000 les personnes qui ont assisté à la Balloon’s Day Parade ce dimanche où le robot BB8 de Star Wars a rejoint Tintin, Spirou, Superman ou Le Chat de Geluck. Même le Manneken-Pis a ressorti de sa garde-robe sa tenue de Spirou, tandis que l’Elève Ducobu rejoignait la collection des personnages géants peuplant le Parc Royal.

A la fête de la BD de Bruxelles, le cosplay est réservé aux 7 à 77 ans...
Frank Pé a réalisé au cours des trois jours une monumentale fresque de Spirou de plusieurs mètres de long.

La Fête de la BD déployée sur quelque 6000 m² de chapiteaux, a réuni, en dépit de quelques épisodes pluvieux courts mais parfois intenses, plus de 90.000 visiteurs, un chiffre néanmoins inférieur aux années précédentes, sans doute une conséquence des attentats du mois de mars.

Ce week-end, Dark Vador et ses amis étaient aussi à Bruxelles.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

  Un commentaire ?