Feux - T1 : Fille des Reptiles - Philippe Tome & Marc Hardy - Dargaud

17 avril 2005 0 commentaire
  • Inauguration de la collection Cosmo éditée par Dargaud avec l'album Feux de Tome et Hardy. Pour l'éditeur, il s'agit de créer un nouveau territoire transculturel, à la croisée des chemins du manga, du comics et de la BD franco-belge. Le dessin expressionniste et puissant de Marc Hardy et le scénario si original de Philippe Tome contribuent à la création d'une BD radicalement nouvelle.

Feux n’est pas une BD comme les autres. Pour une surprise, c’est une surprise ! Selon le mot de Tome, les auteurs avaient « la volonté de réinventer un style tant graphique que narratif ». Effectivement, le résultat est là !

Dans un monde étrange, dinosaures et reptiles vivent regroupés en tribus. Ils parlent, certains savent même écrire... et vouent un culte à un Dieu unique, « l’éternel ». Arrive alors de l’espace une capsule avec à son bord, un bébé qui, plus tard, devient une jeune adolescente nommée Feux. Recueillie et adoptée par les charmants carnassiers, elle comprend vite que cette civilisation n’est pas la sienne. Mais quel est son rôle ? Qui est-elle ? Et quel peut bien être le sens de ce monde absurde ?

Ce premier album pose en effet beaucoup de questions dont les réponses devraient nous être données par la suite. Philippe Tome semble prendre plaisir à sortir des codes habituels de narration de la BD franco-belge. Les sept premières planches sont muettes et ce n’est qu’à la 12ème planche que la parole est donnée aux dinosaures. Le lecteur se retrouve alors au cœur de Ogunn, l’empire des reptiles. Cette civilisation intelligente a de quoi surprendre au départ. L’arrivée de Feux vient, bien évidemment, humaniser le récit. L’univers insolite et innovant développé par le scénariste est bien loin du Petit Spirou, de Soda ou de Berceuse Assassine. Tome semble se jouer des modes narratifs traditionnels et mélange allègrement les acquis de la tradition franco-belge, des mangas et des comics. Et c’est tant mieux ! Les lecteurs apprécieront sûrement cette innovation.
Surprise également avec la présence aux dessins de Marc Hardy , un spécialiste de l’humour noir (Pierre Tombal, La Patrouille des Libellules, Lolo et Sucette). Réputé pour son style vif et nerveux et son trait riche et dynamique, il prend manifestement un malin plaisir avec cette nouvelle série pour laquelle il a dû dessiner un nombre impressionnant de mâchoires !! Il nous immerge, avec réussite, dans ce monde de reptiles où certains ont vraiment les dents longues...

Dargaud démarre donc avec succès sa nouvelle collection Cosmo. D’autres albums suivront comme nous l’avions déjà évoqué le mois dernier. Espérons que le public suivra dans cette nouvelle voie de "manga à l’européenne".

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?