Fluide Glacial redevient chaud bouillant !

  • Fluide Glacial bouge ces temps-ci. Un "Spécial Faits Divers", un hors-série "Nouvelle Gastronomie" et surtout... un sommaire complètement renouvelé avec une multitude de nouvelles signatures, connues et moins connues. L'humour coule à nouveau librement dans le journal de Gotlib, Fluide enfin !
Fluide Glacial redevient chaud bouillant !
Yan Lindingre , le nouveau rédacteur en chef de Fluide Glacial
Photo : Dargaud / Christophe Lebedinsky

"Fluide Glacial retrouve toute sa tête" écrivions-nous en février dernier. Aux commandes, le trublion Yan Lindingre, en charge de la rédaction en chef, et le plus pondéré Vincent Solé, devenu éditeur d’un label complètement réorganisé : Fluide est sorti du périmètre de Casterman pour mener sa vie en solo, directement sous l’autorité de Teresa Cremisi, la patronne des éditions Flammarion.

Le rachat de Flammarion par Gallimard est vécu comme un soulagement pour les auteurs et l’équipe du magazine d’Umour et de Bandessinée. Il faut dire qu’auparavant, ça ne rigolait plus, c’était la valse des rédacteurs en chef, et l’éviction du dernier en date avait jeté comme un froid : "Ça a été une vraie chance pour nous, car nous allions carrément dans le mur" nous dit Lindingre.

Un sacré défi

Le nouveau rédacteur-en-chef ne cache pas son ambition. Quand il a pris les manettes du journal, il découvrait surtout "un beau jardin..." mais "...en friche !", d’autant plus difficile à cultiver que les normes de l’humour ont profondément changé ces dernières années : " Mais, d’une certaine manière, seulement dans la forme, précise-t-il : puisqu’il y a de nouvelles "disciplines" comme la BD de Blog, la BD girly, le manga, etc..., celles-ci usent forcément de nouveaux codes, mais les fondamentaux demeurent toujours. La dimension pastiche d’Hara-Kiri, par exemple, on la retrouve intacte à la TV dans Groland, mais aussi bien au sein de Fluide Glacial avec des types comme Marwanny & Pipocolor, les fausses pub de Lefred Thouron ou Léandri. On peut trouver à chaque auteur contemporain, même au plus exotique, une filiation avec Alphonse Allais, Vian, Dali, Gébé, Topor, etc. Quant à la BD girly, sa nouveauté absolue est relative : n’oublions pas Brétecher, Kiraz... ou même Manara .", ajoute Lindingre, non sans une pointe... d’humour !

L’autre challenge est de conserver à flot un titre qui approche la quarantaine alors que la presse de bande dessinée se trouve réduite à peau de chagrin, que le réseau des kiosques est en plein marasme, tandis que se profile un avenir qui ne peut être numérique si l’on en croit les expériences de revues BD sur le Net qui se multiplient ces temps-ci.

Et pourtant, dans ce paysage en ruines, Fluide résiste et même remonte la pente :"Soyons honnêtes, tempère Lindingre, comme le journal a un moment perdu beaucoup de terrain, il ne pouvait que remonter. Il fallait donc agir. Notre point fort est qu’il y a, en France, un réel attachement culturel à "Fluide Glacial". Pour certains lecteurs, Fluide, c’est une partie de leur vie. Contrairement à un titre qui devrait se lancer ex-nihilo, nous avons nous un capital à faire fructifier. Concrètement, notre travail doit être le même que pour les petits vignerons ils étaient là avant la déferlante mondialiste, la concurrence du moins-disant. Mais ils seront là après, à condition de se concentrer sur la qualité. Plus un numéro est riche en contenu, plus il se vend. Ça ne sert à rien de vouloir être putassier."

Un "Or série" "Nouvelle Gastronomie" concocté par les Master Chefs de l’humour
En kiosque depuis le 26 septembre.

Reste que -on le voit dans les forums d’ActuaBD ces derniers temps- le modèle économique devient de plus en plus difficile à concrétiser. Jadis, la plupart des dessinateurs travaillant pour Fluide étaient salariés. C’est moins vrai aujourd’hui : "Certains le sont encore, mais la plupart des journaux ne jouant pas le jeu (de payer en pige de presse), il est difficile pour les dessinateurs d’avoir pour statut principal celui de journaliste. L’autre problème (c’est un peu technique) est qu’aujourd’hui, compte tenu de la situation générale de la presse, les auteurs tirent d’avantage leurs revenus de l’édition (livres) ou même d’autres jobs, comme l’enseignement. Or, pour pouvoir être salarié, il faut avoir le statut de journaliste, ou le convoiter. Ce qui est de moins en moins le cas..."

Pour la rémunération, il y a un barème : "Le prix de base se situe autour de 320 euros nets [La page], me semble-t-il. Et ça évolue en fonction de différents critères (popularité de la série, ancienneté de l’auteur...). Certains journaux fixent leur barème de base à environ 10 fois moins. Chacun sa politique..."

Un vent nouveau

Le fait est que les lignes bougent. De nouvelles signatures font leur apparition depuis plusieurs mois aux côtés des Goossens, Solé, Hugot, Casoar, Yves Frémion, Tronchet, Léandri, Thiriet ou MoCDM qui font pour ainsi dire partie des meubles : Plonk et Replonk, Romain Dutreix, Monsieur Le Chien, Bertail, Reuzé, Haudiquet, Le Borgne, Waldeck Leroc, Zoé, Fabcaro, Kleude, et même un... Jean-Christophe Menu qui rêvait depuis longtemps d’un tel accessit. Ils arrivent aux côtés d’orfèvres de l’humour comme Diego Aranega, Lefred Thouron, Bouzard, Chauzy ou Larcenet qu’on ne présente plus ou encore l’actuel scénariste en titre d’Astérix, Jean-Yves Ferri. Bref, c’est une équipe renforcée à l’évidente créativité qui se met en ordre de bataille.

Si les deux dernières livraisons -un spécial "faits divers" et un numéro sur "La Nouvelle Gastronomie"- restent dans ce qui pourrait sembler des formules convenues, il est nécessaire d’ouvrir les pages pour constater que le registre est devenu nettement plus corrosif. Lindingre annonce in petto le déploiement d’éditions régionales ou de numéros autour d’auteurs invités comme Edika qui se verrait salué par Philippe Geluck, Lewis Trondheim ou Riad Sattouf.

Le scénariste d’Astérix est l’auteur de ce dessin poétique nimbé d’humour, pour le "Spécial Gastronomie".
(c) Ferri / Fluide Glacial

Bref, un nouveau souffle déride Fluide et il ne s’arrêtera pas, XXIe siècle oblige, à la seule formule papier, l’Internet étant vécu comme un complément de l’imprimé : "Le numérique. C’est en cours. Quand je parlais de jardin en friche... Le numérique chez Fluide, c’était carrément l’âge de pierre. Avec Vincent Solé (directeur éditorial albums) et Toto Dornoncourt (responsable du numérique), nous avons travaillé sur le come-back de Fluide sur le Net. Et bien entendu, nous prévoyons une version numérique du journal ainsi qu’une réelle activité sur la toile. Autre grand projet : Fluide en librairie. Mais je n’en dis pas plus pour l’instant. Côté albums, il y aura également de belles surprises en 2014. En fait, les projets sont très nombreux. Comme dans toutes les boîtes qui renaissent de leurs cendres et qui ont le vent en poupe !" nous dit le Prix Charlie Schlingo 2009.

On n’a pas fini de rire !

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Fluide Glacial. Dans tous les bons kiosques.

 
Participez à la discussion
15 Messages :
  • Fluide Glacial redevient chaud bouillant !
    1er octobre 2013 12:16, par Juste un vieux lecteur de Fluide

    Chaud bouillant, vous dites ? Moi je l’ai trouvé tiède et décevant le numéro d’octobre spécial faits divers !!

    Répondre à ce message

  • Fluide Glacial redevient chaud bouillant !
    1er octobre 2013 13:13, par BDouebe

    Mortelle la couv du Or-série non ?
    Ahhh Bouzard... quel bel homme !..

    Répondre à ce message

  • Fluide Glacial redevient chaud bouillant !
    1er octobre 2013 13:58, par Laurent Colonnier

    Jadis, la plupart des dessinateurs travaillant pour Fluide étaient salariés.

    Je ne sais pas à quand remonte jadis, mais en 1999 quand j’ai commencé à publier dans Fluide et qu’on ne me proposait pas de contrat d’édition j’ai demandé à être payé en salaire (j’ai la carte de presse), en piges, comme c’est la rêgle (et la loi) dans la presse. Résultat des courses : on m’a viré comme un malpropre (et sans me payer une vingtaine de pages acceptées mais pas encore parues).

    Répondre à ce message

    • Répondu le 1er octobre 2013 à  22:03 :

      Vous n’êtiez pas de la chapelle, vous refusiez de prier avec les croyants, mécréant ! Vous avez été excommunié.

      Répondre à ce message

  • Eh bien, dans ce flot d’eloges, je me permets de donner mon avis de vieux lecteur de Fluide. La periode Goffette etait effectivement tres mauvaise, mais depuis la prise en main de Lindingre, c’est pas mieux. Plein de nouveaux pas droles du tout (Pixel Vengeur, Pochep, ...), du sous-Groland (que j’adore pourtant) dans la forme.
    Le pire de tous etant pour moi Lindingre lui-meme, qu’il travaille seul ou ecrive pour les autres.
    Parmi les "nouveaux", il y a que Fabcaro, Bouzard, James et Boris Mirroir qui me plaisent. Pour la premiere fois depuis 25 ans, je songe a arreter les frais.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Eleve Chaprot le 1er octobre 2013 à  19:45 :

      Pochep pas drôle ? Alors là permettez-moi de laisse poindre un certain étonnement. Au contraire je trouve ses planches hilarantes...

      Répondre à ce message

      • Répondu le 2 octobre 2013 à  00:03 :

        Les goûts et les couleurs... Je suis étonné que vous soyez surpris par un avis qui diffère du votre.

        Répondre à ce message

        • Répondu par pwab le 2 octobre 2013 à  14:02 :

          j achete fluide depuis plus de 20 ans, a l epoque il y avait blutch foester et dautres en noir et blanc , j achetais aussi a suivre et el vibora , ces deux derniers sont morts et fluide , même en couleur continue , et ça c est deja bien

          je vois le qualite du magazine comme un cycle kondratieff, il faut donner un peu de temps pour afirmé si il coule ou se revele ,le dernier numero m a arraché quelques sourires( ronald fuck feu psychopathe ) c est un bon signe

          Répondre à ce message

        • Répondu par Eleve Chaprot le 2 octobre 2013 à  17:17 :

          Vous avez raison. Me voici, à juste titre, bien morigéné.

          Répondre à ce message

  • Fluide Glacial redevient chaud bouillant !
    4 octobre 2013 14:43, par Tante hortense

    le dernier hors série est bien meilleur que le numéro de la "nouvelle formule". Le thème plus inspirant peut-être. On sent beaucoup d’efforts, de tirs tous azimuts et la volonté de renouvellement. On ne rit pas beaucoup vraiment malheureusement. Malgré la qualité apparente des auteurs. est-on sûr que l’esprit Fluide est un esprit aussi lourd et aussi trash ? L’arrivée de Vuillemin et symptomatique. On aurait du le laisser dans sa Savane. Fluide fait plaisir par sa transpiration, mais y gagnerait avec des thèmes plus légers et frais. L’alcool, le cul et le quart monde, c’est drôle juste un moment et assez conventionnel au final. Bise.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Yvon le 4 octobre 2013 à  15:27 :

      L’alcool, le cul et le quart monde c’est l’humour beauferie de Lindringue, avec Vuillemin et Margerin ça en rajoute une couche dans la beauferie, on est bien loin de l’humour fin et sophistiqué de Gotlib et Alexis.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Tante Hortense le 4 octobre 2013 à  23:52 :

        C’est exactement cela. Gotlib a été biberonné par Goscinny. Goscinny était juif de Pologne grandi en Argentine et il a fait ses classes à New York. Il n’avait rien de franchouillard. A Fluide, c’est l’esprit de Titine qui domine aujourd’hui. Même Cavanna s’y est plié. Et c’était certainement son plus mauvais édito. Et Léandri, qui aime les gens, a disparu.

        Allez du courage que diable ! De l’humour qui fait rire, de la parodie, du délire, du deuxième degrés, de l’imagination, de la satire, sociale. Essayez sans exploiter encore une fois la misère sexuelle des gens.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Denis le 5 octobre 2013 à  02:24 :

          Je suis bien d’accord, c’est mieux de rire avec les gens que contre les gens. La haine de l’autre ne me fait pas rire.

          Répondre à ce message

  • Fluide Glacial redevient chaud bouillant !
    7 octobre 2013 12:25, par Zébra

    "Les normes de l’humour ont beaucoup changé" : ce genre de phrase donne des sueurs froides.

    Répondre à ce message

  • Fluide Glacial redevient chaud bouillant !
    7 octobre 2013 12:58, par platane

    et Charb est-il encore là ?

    ou la guéguerre charlie hebdo / Siné hebdo a encore fait des ravages ?

    Répondre à ce message