Folklords, le nouveau petit bijou de Matt Kindt

11 février 2021 0
  • Dans un décor de Fantasy médiévale, un jeune garçon se distingue : Ansel. Il a la vision d’un monde empli de technologies qu’il tente de reproduire, en dépit des regards réprobateurs de son entourage. Pour comprendre, il décide de mener une quête à la recherche des "maîtres-peuples", détenteurs du savoir absolu, selon la légende.

Ansel est différent des autres jeunes gens de son village, il s’habille de façon étrange pour son époque, que l’on devine médiévale, alors que ses vêtements - sont tout à fait classiques pour notre époque. Néanmoins, il détonne avec sa cravate, sa montre au poignet dans un temps où les heures sont régies par la course du soleil et son briquet que tous prennent pour un instrument de magie.

Ces inventions, Ansel les doit à des visions où il perçoit un monde qui s’avère être le nôtre, voire même celui du narrateur qui n’a rien d’ordinaire si l’on en croit son ton décalé. Chaque récitatif qui accompagne l’aventure de notre jeune héros en quête des mystérieux "maîtres-peuples" se montre perplexe, dubitatif et interrogatif quant à ce qui se passe, comme le lecteur...

Quant aux maîtres-peuples, ils sont tabous ! Pour avoir simplement évoqué leur nom lors de la désignation des quêtes pour chaque jeune dont l’avenir et le rôle dans la société dépendent de ces missions, la cérémonie a été interrompue. Les quêtes sont attribuées aléatoirement, sans considération majeure pour l’évolution personnelle d’adolescents en attente d’être considérés comme adultes.

Folklords, le nouveau petit bijou de Matt Kindt

Alors tant pis, quitte à braver les interdits, Ansel décide de maintenir sa quête initiale, contrairement aux décisions des "bibliothécaires" qui gouvernent ce monde. Mais il doit être prudent, s’entourer d’alliés de choix pour rencontrer les "maîtres-peuples" et comprendre d’où lui viennent ses visions d’un monde si différent du sien.

Une aventure signée du désormais incontournable Matt Kindt au scénario et Matt Smith au dessin, qui s’inspirent à la fois des contes et légendes de notre enfance, comme Hansel et Gretel, tout en offrant au lecteur une nouvelle perception des aventures fantastiques avec un narrateur que le lecteur finit par vouloir rencontrer au même titre que ces détenteurs de savoir absolu que sont supposés être les "maîtres-peuples".

Si le scénario se montre original dans son approche, le style graphique est, quant à lui, on ne peut plus classique. Mis en couleurs par Chris O’Halloran, c’est un beau dessin, habile, très "Ligne claire" et très peu américain finalement. Il fait penser au Messire Guillaume de Mathieu Bonhomme et Gwen de Bonneval.

La partie bonus avec ses planches et couvertures alternatives par d’autres dessinateurs tels que Duncan Fegredo, Dan Mora, David Petersen et d’autres ajoute encore à ce titre un intérêt indéniable. À suivre.

©Matt Smith / Delcourt Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?