Football : une plongée sans concession "dans l’ombre des étoiles"

21 mars 2011 0 commentaire
  • On se désespérait d'avance d'une énième variation footbalistique au scénario indigent, et voilà qu'on tombe sur une enquête-fiction au plein milieu des coulisses financières de ce sport : un des albums-révélations de la saison !
Football : une plongée sans concession "dans l'ombre des étoiles"
Trois jeunes, qui perdront leurs rêves au même moment

Tout commence par un fait de match. Alors que l’ambiance bat son plein dans le stade, que les 22 acteurs se rendent tacle pour tacle, un “incident” de jeu, comme il en existe des milliers chaque week-end, fera la Une des médias pendant plusieurs semaines.

Ce triste moment de football épinglent les destins de trois jeunes joueurs qui pratiquent sincèrement et entièrement leur sport fétiche. Mais ils sont pris dans les filets complexes de l’intérêt financier ou sportif, des ambitions de coachs, des nécessités familiales, ou de leur propre immaturité. En suivant ces trois étoiles montantes (qui finiront plutôt en étoiles filantes), cette trilogie dissèque sans concession les pièges du sport le plus populaire de la planète.

Hormis quelques rares moments de coupe du monde où certaines phases arrêtées peuvent ressouder un pays, il y a souvent une très nette fracture entre les fans de foot et ceux qui tentent d’y échapper. Pourtant, cette série s’adresse à l’ensemble des deux camps, tellement prenante est l’évolution de ces trois jeunes, basée l’expérience unique de Stéphane Pauwels, qui a cumulé les différentes fonctions de direction au sein de prestigieux clubs sportifs.

Michel Dufranne, co-scénariste de cet album étonnant nous explique la genèse : « Cette album s’intègre parfaitement dans les problématiques que j’essaye d’aborder dans Souvenirs de la Grande Armée et d’autres séries : comment peut-on s’adapter à des environnements dont les règles ne sont pas celles qui devraient structurer une société épanouissante ? Je voulais explorer la "vie" de ceux qui font vivre le foot, qui vive le foot et qui pourtant seront toujours dans ‘l’ombre des étoiles’. Tous ces joueurs qui font de brèves (ou longues) apparitions dans des effectifs de clubs, qui sont échangés lors des mercato, qui sont baladés de clubs en clubs, de pays en pays, parce qu’ils essayent de faire leur métier. J’étais aussi intéressé par une question "Comment peut-on en arriver là ?" : tous les week-ends, on observe des professionnels avoir des gestes "inhumains" qui peuvent nuire à l’intégrité physique de leurs collègues… »

« Une fois que j’ai trouvé un dessinateur qui acceptait de (et arrivait à) dessiner du foot, il me fallait pénétrer le milieu pour essayer de comprendre les pratiques. Par une connaissance commune, j’ai donc obtenu le numéro de Stéphane [Pauwels], que je ne connaissais pas. Il était à deux doigts de m’envoyer balader car il croyait que je voulais réaliser un album sur la vie de Zidane ou des blagues sur le monde du foot et des supporters (sans intérêt pour lui). J’ai tout de même pu lui expliquer ma démarche, il a adhéré et avait tellement envie d’expliquer directement son quotidien de recruteur qu’il a fallu que sa batterie de portable soit vide pour que mon oreille puisse se reposer ! (Rires) »

Tout l’intérêt de cet album réside dans les anecdotes réelles de Pauwels qui servent de base pour cette version romancée. On suit les trois jeunes dans des milieux et pays différents, on comprend leur envie de briller, mais on subit rapidement comme eux les diverses pressions (en grande partie parentales) qui leur ferment plus de portes qu’elles n’en ouvrent.

La pression familiale peut aussi avoir de lourdes conséquences psychologiques

Le seul point faible de l’album est l’obligatoire phase de jeu qui lance les divers flashbacks : il faut que le lecteur dépasse cette introduction pour plonger dans les coulisses du football. Cet incident, ou plutôt cette agression, en rappelle d’ailleurs une autre, réelle et encore fraîche dans tous les esprits : « Ce qui est amusant, c’est que les Belges pensent à l’affaire Witsel – Wasilewski nuance Michel Dufranne. Des amis français m’ont parlé de Ben Arfa, des copains serbes m’ont évoqué un épisode célèbre d’un derby de Belgrade, ma belle-famille grecque est certaine que la séquence est issue d’un match PAOK/Aris d’il y a quelques années… Bref, cette séquence est bien un moment "emblématique" du foot actuel (avec un petit extra). La vraie question est justement : comment en arrive-t-on là ? »

C’est donc ce qu’on peut découvrir dans la première partie de cette trilogie, essentiellement axée sur les premiers pas de ces jeunes, la rudesse psychologique qu’ils éprouvent, ainsi que leur recrutement parfois très spécial dans des premières équipes pros. Dans le tome 2, ils toucheront leurs premiers salaires, et auront leurs premières désillusions en se rendant compte que c’est l’argent qui dirige le football, pas le sport, et que pour les quelques étoiles qui touchent le pactole, des milliers d’autres sont trimballés d’un club à l’autre, d’un pays à l’autre, et souvent pas si loin de la précarité.

« La séquence d’ouverture de ce deuxième tome balance un petit pavé dans "notre" petit monde des médias » conclut Dufranne. Un monde qui est capable - lorsqu’il s’agit de foot - de monter en événement international le moindre fait de match, d’user et d’abuser de vulgarité, de machisme, voire parfois de racisme… »

Michel Dufranne retrouve au dessin Ignacio Noé, avec qui il avait travaillé sur Helldorado, une trilogie coscénarisée par JD Morvan dans laquelle Amérindiens et conquistadors se livraient une bataille sans merci. Si Ignacio Noé avait pu s’exprimer avec beaucoup de justesse dans l’aventure précédente (dont l’intégrale vient justement de paraître), il a abandonné les verts et les ocres pour se concentrer sur les ambiances dures et tendues des entraînements. L’expressivité de ses personnages participe avec brio à la réussite de cette immersion sans concession.

Dans ce milieu si particulier, nous vivons une plongée sans tabou et d’une redoutable efficacité. Qu’on aime ou pas le foot, il est vraiment difficile d’en décrocher avant le coup de sifflet final !

Pas de demi-vérités, les auteurs sont "cash" !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Football - Dans l’ombre des étoiles, T1/3 - Par Ignacio Noé, Michel Dufranne & Stéphane Pauwels - Quadrants

Commander :
- cet album chez Amazon ou à la FNAC
- l’intégrale d’Helldorado chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?