Formula Bula, une septième édition entre commémoration et innovation

29 août 2019 0 commentaire
  • Formula Bula, le festival de bande dessinée et plus si affinité ouvrira ses portes le 24 septembre prochain, l’occasion pour nous de vous présenter une septième édition riche d’une programmation élaborée de main de maître ! De Blutch à Jean-Pierre Dionnet en passant par les Américains Emil Ferris et Mark Newgarden ou encore le réalisateur-star Michel Hazanavicius, Formula Bula se place indéniablement comme l’un des rendez-vous phare de la rentrée francilienne 2019.

Avant d’aller plus avant dans le dévoilement de cette superbe programmation, commençons par vous détailler les lieux et emplacements qui accueilleront les différentes étapes du festival, car chacun recevra son type d’évènements, et ceux-ci sont pour le moins variés.

Entre expositions, rencontres, « dédicroisières », planches pour l’apéro, concours de fanzines, DJ set et autre live-drawings, un programme chargé attendra les festivaliers. Vous pourrez ainsi passer de la Médiathèque Françoise Sagan, au Parc forestier de la poudrerie de Sevran, sans oublier de repasser par Paris, et son Point Éphémère, espace urbain dédié à la création, son mythique Musée du Louvre, de même que le Forum des images ou encore le Canal de l’Ourcq !

Formula Bula, une septième édition entre commémoration et innovation

Les six jours de festival, du 24 au 29 septembre 2019, seront rythmés par un certain nombre de rendez-vous incontournables. Commençons donc par l’exposition Hors-la-loi, consacrée à Blutch.

Située à la Médiathèque Françoise Sagan, cette exposition vous permettra d’admirer les planches originales de deux œuvres de l’artiste, Le Petit Christian dont on fêtait la vingtaine l’année passée, et une seconde, à paraître en janvier prochain, intitulée Mais où est Kiki ?. Derrière ce drôle de titre se cache en réalité une très attendue relecture des personnages de Tif et Tondu par l’auteur de Total Jazz, ou Variations, accompagné de son frère cadet Robber qui assure le scénario.

© Blutch / Dupuis

L’exposition ouvrira ses portes le 24 septembre, jour de lancement des festivités. Deux jours seulement après, le 26 septembre à 19h00, la Médiathèque accueillera le dessinateur lui-même, accompagné du célèbre cinéaste Michel Hazanavicius (OSS 117, The Artist). La rencontre entre les deux hommes sera animée par Antoine Guillot, présentateur de l’émission Plan Large sur France Culture, une émission s’intéressant à la vie des cinéastes. Il a également participé à La Dispute en tant que critique cinéma et BD.

Le second rendez-vous à ne pas manquer prend une toute autre dimension puisqu’il est international ! En effet, Formula Bula, en partenariat avec le festival Bédérama, et dans le cadre de la résidence d’artiste d’un mois de l’autrice au Louvre, vous propose de venir rencontrez la lauréate du Fauve d’Or 2019 d’Angoulême : Emil Ferris. Bédérama entend explorer les liens entre bande dessinée et cinéma et se tiendra du 27 au 29 septembre au Forum des images. L’autrice américaine du best-seller Moi ce que j’aime, c’est les monstres a donc dû sélectionner un film à projeter qu’elle commentera ensuite.

© Emil Ferris / Monsieur Toussaint Louverture

Le troisième incontournable que nous avons décidé de vous présenter - notons que cette sélection est purement subjective et non-exhaustive : de nombreux autres évènements pourraient s’arroger le statut d’incontournable tant la programmation de cette édition 2019 est intéressante – est la rencontre entre un catalyseur historique de la production dessinée et cinématographique adulte, Jean-Pierre Dionnet, et Pascal Pierrey, aussi connu sous le pseudonyme Professeur Pierrey, rédacteur en chef de Picsou magazine. La rencontre aura lieu le 28 septembre à 17h00 sur la péniche Le Barboteur du Village des éditeurs et sera l’occasion de dresser une rétrospective de sa carrière alors que paraît aujourd’hui-même, en libraire son livre Mes Moires !, aux éditions Hors Collection. Nous en profitons pour vous annoncer la parution prochaine sur notre site d’une interview particulièrement incisive de Jean-Pierre Dionnet par l’équipe d’ActuaBD.

© Léo Jacquet

Le Village des éditeurs sera, quant à lui, l’occasion de retrouver ou découvrir de nombreux éditeurs indépendants, à l’origine de productions aussi variées que qualitatives. Les récits portés par ces éditeurs sont bien souvent l’occasion d’aborder de nouveaux sujets en bande dessinée, de changer de focale, ou bien d’assumer un style graphique moins classique, plus expérimental. Parmi ces éditeurs, vous pourrez donc retrouver : L’Agrume, L’Almanach Soldes, L’Association, Atrabile, Cornélius, Éditions 2024, Dessins sans papiers, Édition Kinaye, L’Employé du moi, Les Requins Marteaux, Lézard Noir, MISMA, Les Fourmis rouges, Super-Loto Éditions, The Hoochie-Coochie, Vide Cocagne ou encore Warum et Wombat.

Parmi les autres rendez-vous de cette septième édition, l’équipe de Formula Bula nous présente l’exposition Bibliofake qui, en reprenant et détournant des couvertures d’œuvres culturelles, interroge la notion de post-vérité à l’heure de la surinformation et des débats entourant les fake news. L’exposition, dont le commissaire, Thomas Bernard est l’un de nos collaborateurs sur ActuaBD, est à retrouver du côté de la médiathèque Françoise Sagan jusqu’au 20 octobre prochain. Une autre exposition liée à des thématiques à l’actualité forte sera présentée au Parc forestier de la poudrerie de Sevran par Cizo - à qui l’on doit l’affiche du festival - & Felder, dont Thomas Bernard réalisait l’interview en mai dernier. Intitulée Dangers !, celle-ci explorera la prévention quant aux risques du travail.

© Cizo & Felder

Pour la suite de cette programmation, partons faire un tour du côté du Point Éphémère où vous retrouverez pas moins de trois expositions explorant chacune un pan des arts graphiques. Commençons par l’un des artisans de l’ombre du succès de l’humour bête et méchant en France, avec le premier photographe du magazine Hara Kiri, Michel Lépinay. Le festival vous invite à venir (re-) découvrir, les fausses publicités, romans-photos, mis en scène scabreuses et couvertures sanglantes d’un artiste ayant grandement contribué à la postérité du journal en marquant les esprits de toute une génération.

Le Professeur Choron par Michel Lépinay
© Michel Lépinay

La seconde exposition vous propose un saut dans le temps technologique. L’artiste Guillaumit vous invite à découvrir son exposition smartphone en mains. Intitulée Chasse aux brigands l’exposition permet, par le biais du téléchargement d’une application gratuite, la possibilité de traquer les petits secrets et animations cachés dans chacune des illustrations. Un usage ludique de la technologie porté par une volonté de transgression des formats des plus intrigantes.

Le troisième et dernier accrochage est dédié à l’un des plus illustres inconnus de la bande dessinée américaine, Mark Newgarden. Ce dernier n’est, ni plus ni moins, que le co-créateur des Crados, aux côtés de Art Spiegleman ! Première exposition sur le sol français consacrée à l’artiste récompensé d’un Eisner Award l’année passée pour son ouvrage How to read Nancy, elle invite le visiteur à découvrir la versatilité de l’artiste, de même que l’importance de sa production, s’épanouissant aussi bien dans RAW Magazine que dans la publication d’un livre pour enfants avec Megan Montague Cash : Bow-Wow. Une rencontre avec l’artiste ayant pour but de revenir sur son œuvre se tiendra le dimanche 29 septembre à la scène du Barboteur, animée par le critique américain Bill Kartalopoulos.

D’autres activités sont également prévues, comme le Labobula auquel participeront Franky Baloney, Mathieu Sapin et Émilie Gleason, la désormais fameuse dédicroisière, avec Olivier Schrauwen, les gourmandes Planches pour l’apéro avec Chloé Wary, Marion Montaigne, Gilles Rochier et bien d’autres, ainsi que le concours de fanzines d’enfants.

Voir en ligne : Site de Formula Bula

(par Thomas FIGUERES)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

FORMULA BULA #7
Du 24 au 29 septembre 2019
Médiathèque Françoise Sagan - Point FMR - Musée du Louvre - Forum des images - CEEA - CRL10 - Paris
Canal de L’Ourcq - Seine-Saint-Denis
EESAB de Rennes

  Un commentaire ?