Fortnite et Marvel s’associent (à nouveau)

28 août 2020 0 commentaire
  • Rouleau compresseur du jeu vidéo aux millions de joueurs contre figure de proue du comics grand public connue à travers le monde : la rencontre entre Fortnite et Marvel s'apparente à un crossover de titans entre deux des plus importantes licences de la pop culture de ces dernières années. Après une première collaboration à l'occasion de la sortie d' "Avengers : Infinity War", qui laissait les joueurs incarner le Titan fou Thanos en pleine partie, une nouvelle alliance entre les deux entreprises voit le jour pour célébrer le quatrième chapitre de la saison deux du plus populaire des "Battle Royale".

La première collaboration entre Epic Games, le créateur de Fortnite, et la Maison des Idées, avait cartonné. À tel point que le jeu s’offrait par la suite un petit caméo dans le dernier volet de la saga au cinéma de Marvel Avengers : Endgame. L’annonce d’une nouvelle collaboration, si elle n’a pas provoqué autant de surprise que la première fois, n’en a pas été moins bien accueillie par la communauté, avec en outre une hype parfaitement orchestrée par les équipes marketing du développeur, expertes dans l’art d’attiser l’impatience des joueurs à grands renforts de cinématiques et de trailers.

Cette nouvelle expérience est désormais disponible en jeu et elle apporte son lot de nouveautés. En plus des traditionnels skins (éléments cosmétiques pour les joueurs permettant de customiser leur personnage) à l’effigie des plus célèbres héros de Marvel, on peut découvrir de nouvelles armes et de nouveaux consommables (objets à usage unique), ainsi que de tous nouveaux pouvoirs : le fanal du Surfeur d’Argent, les gantelets du Docteur Fatalis...

Intitulé "Nexus War", ce nouveau chapitre de l’histoire du jeu oppose certains des plus grands héros de l’univers Marvel pour préparer la guerre contre Galactus le Dévoreur de Monde qui approche, prêt à annihiler notre réalité...

De toute évidence, cette intrigue trouve son chemin dans le cœur des joueurs : le jeu est en ce moment le troisième le plus regardé sur la plateforme de streaming Twitch, avec quelques 93 000 spectateurs répartis sur plus d’un millier de streams. Même si on reste assez loin des chiffres atteints par le jeu au sommet de sa gloire (dépassant parfois le million de spectateurs), c’est encore un score plus qu’honorable.

Combat de titans... du business

Outre la récente perte de vitesse du genre Battle Royale [1] qui explique en partie le désintérêt progressif (et relatif) des joueurs pour le jeu, c’est une autre affaire aux implications plus économiques et judiciaires, voire même politiques, qui est venue perturber le long fleuve tranquille de Fortnite : la suppression du jeu des plateformes de téléchargement d’Apple et d’Android, en réaction à une mise à jour de l’éditeur lui permettant d’esquiver la majoration prélevée par les deux distributeurs sur les micro-transactions.

Fortnite et Marvel s'associent (à nouveau)
Un joueur avec un "skin" (l’apparence) de Wolverine.
© 2020 Epic Game / Marvel.

En effet, Fortnite est un free to play, un jeu dont le téléchargement est gratuit, et son modèle économique est basé sur les micro-transactions, les achats de très petites sommes que les joueurs réalisent dans le jeu pour débloquer des cosmétiques. Ce mode de rentabilité a propulsé Epic Game au sommet du jeu vidéo, en faisant l’un des développeurs les plus puissants du marché et de Fortnite l’un des jeux le plus rentables de la décennie. Seulement voilà, le portage pour mobiles du jeu se fait via les boutiques d’applications d’Apple (AppStore) et d’Android (PlayStore), et chaque micro-transaction réalisée via ces deux plateforme est ponctionnée par les propriétaires des boutiques, générant un gros manque à gagner pour l’éditeur.

Epic Game a donc décidé de sortir une mise à jour de leur jeu mobile permettant de payer les micro-transactions directement depuis le jeu sans passer par la boutique, et ainsi d’esquiver la majoration des distributeurs.

Cette décision n’a pas du tout plu aux géants de la tech qui, en réaction, ont décidé de bannir Fortnite de l’AppStore et du PlayStore. Face à ça, Epic Game a intenté une action en justice contre Apple pour dénoncer le monopole exercé par l’entreprise sur le jeu vidéo mobile : un geste courageux car l’éditeur de jeu, tout populaire qu’il soit, s’attaque tout de même à la première entreprise ayant dépassé le cap symbolique des 2 000 milliards de dollars de capitalisation boursière, il y a de cela quelques jours. Plus qu’un Hulk Vs. Thanos, la bataille s’apparente à un vrai David Vs. Goliath...

Il n’empêche qu’en dépit de ces déboires qui privent Epic Game d’une bonne partie de sa fanbase, l’éditeur de jeu a plutôt bien exécuté le lancement de cette nouvelle collaboration avec Marvel, qui s’annonce aussi populaire que lucrative pour l’un comme pour l’autre. Marvel (filiale de Disney), s’alliant à Epic Game, contre les géants de la Tech, l’événement est particulièrement symbolique de la violence des forces en présence. Qui a dit "soft power" ?

© 2020 Epic Game / Marvel.

(par Jaime Bonkowski de Passos)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

[1Genre tiré d’un roman célèbre de Kōshun Takami popularisé par le manga puis par le jeu vidéo de Fortnite lequel oppose cent joueurs sur une île jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un, chaque joueur s’affrontant avec les armes et objets qu’il ramasse sur la carte.

  Un commentaire ?