Fox-Boy T1 - Par Laurent Lefeuvre - Delcourt

25 octobre 2014 7 commentaires
  • Pol Salsedo, adolescent rennais un peu perdu, se retrouve doté du jour au lendemain de pouvoirs surnaturels faisant de lui un renard-garou. Loin de l'inquiéter, le lycéen y voit l'occasion de réaliser son plus grand rêve : devenir un super-héros ! Bienvenue à Rennes, ville placée sous la protection de Fox-Boy !

Adolescent vivant à Rennes, brillant élève, amateur de comics, mais un peu stupide, utilisant ses talents pour des blagues le plus souvent méchantes et gratuites, Pol n’est pas vraiment un boy-scout. Sûr de lui et arrogant, il se laisse volontiers entraîner dans des plans stupides pour satisfaire un besoin d’être remarqué et de capter l’attention des autres.

À la suite d’une énième blague, Pol doit cependant faire face à quelques camarades bien décidés à leur faire passer l’envie de s’amuser aux détriments des autres. Pris en chasse, fuyant à en perdre haleine alors que le soleil se couche, l’adolescent trouve refuge dans une fête foraine, et atterrit finalement dans l’antre d’un mystérieux fakir...

Après cette rencontre et cette nuit des plus étranges, Pol découvre qu’il est devenu un renard-garou, et qu’il peut se transformer en une créature aux capacités surhumaines. Loin de le terrifier, cette métamorphose l’enthousiasme et il se voit déjà en super-héros défenseur de la justice à Rennes. Cette transformation physique s’accompagne également d’une prise de conscience plus générale car comme le dit le fameux adage : « de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités ! »

Fox-Boy T1 - Par Laurent Lefeuvre - Delcourt
© Laurent Lefeuvre / Delcourt

Nouveau venu dans la collection "Comics Fabric" de Delcourt, qui vise à nous proposer des comics de super-héros made in France, le héros de Laurent Lefeuvre n’en est néanmoins pas à ses premières aventures. En effet Paotr Louarn, de son nom original [1], est né il y a trois ans dans les pages de la revue bretonne Louarnig [2], au rythme de trois pages par numéro, où ses aventures ont rapidement rencontré un vif succès. Repéré par Thierry Mornet, Laurent Lefeuvre a d’abord réalisé une histoire de la série du Garde Républicain avant de voir son propre héros débuter ses aventures en album [3].

Élevé à la lecture des Strange, des Titan ou des Nova, Laurent Lefeuvre nous gratifie d’un super-héros qui renoue avec cet esprit comics typique des années 1980. Il y a un peu de Batman, un peu de Daredevil, un peu de Wolverine et un peu de toutes ces fameuses figures chez Fox-Boy et en même temps aucune de précise. Ainsi, plus que tout, il domine l’impression de voir se perpétuer une certaine tradition et le fait de s’inscrire dans un héritage, plutôt que d’être face à une simple copie ou une adaptation aux couleurs locales. Cela grâce à une narration et un graphisme dégageant une ambiance à la fois familière et singulière.

Le style de Laurent Lefeuvre rugueux, parfois griffonné et à l’encrage appuyé, nous plonge dans une ambiance oscillant entre le mystère et une certaine brutalité, voire une animalité de circonstance. Fox-Boy bondit et se fond dans la nuit avec une saisissante élégance, là où Pol semble s’écraser dans un univers social dans lequel il peine à trouver sa place, portant en lui une férocité qui cherche désespéramment à prendre forme... et qu’il trouvera en Fox-Boy, un avatar qui lui apporte équilibre et harmonie.

© Laurent Lefeuvre / Delcourt

Dans ce premier tome, Laurent Lefeuvre a choisi l’option du reboot pour son héros, nous proposant un récit de type origine. Nous y découvrons Pol, la façon dont il acquiert ses pouvoirs, et ses débuts, forcément maladroits, d’apprenti super-héros. Si le récit apparaît efficace et réussi dans sa capacité à nous présenter un super-héros ancré dans un univers bien de chez nous, il pèche cependant par un manque d’enjeu, tout le moins d’aventures.

En effet, hormis la découverte, au sens large, de son nouveau statut et une première tentative de jouer au héros, soutenue par une sarabande de clins d’œil et de références aux super-héros américains, notamment par un jeu de dialogues souvent savoureux, le tome se termine sans que le lecteur ne voie finalement Fox-boy en action, dans la réalité de ses aventures ou de ses mésaventures.

À trop vouloir présenter et caractériser son personnage de la façon la plus soignée possible, Laurent Lefeuvre relègue les aventures elles-mêmes à un prochain épisode. L’ellipse en fin de tome qui nous promet de revenir sur ses premières aventures, redouble notre frustration, tout comme le clap de fin où l’action semble s’accélérer pour notre héros. En vain.

Ce premier tome pourtant très convaincant, assurément plein de charmes et de promesses, aussi bien dans l’ambiance que dans l’univers déployé, nous demande d’attendre pour entrer dans le vif du sujet. Il nous tarde de voir Fox-Boy en action !

© Laurent Lefeuvre / Delcourt

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Fox-Boy T1. Par Laurent Lefeuvre. Delcourt, collection "Comics Fabric". Sortie le 24 septembre 2014. 112 pages. 14,95 euros.

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

La collection "Comics Fabric" sur ActuaBD :
- Bad Ass T1
- Le Cercle T2
- Le Cercle T3
- Superworld T1
- Mikros Photonik
- Superworld T2

[1signifie « garçon renard » en breton.

[2Louarnig : magazine mensuel en breton destiné aux 8-12 ans. Lancé en 2000, par la maison d’édition Keit Vimp Bev, la revue propose des reportages consacrés à la culture en général, des jeux et des bandes dessinées.

[3À noter l’existence d’un premier recueil de 30 pages des aventures de Paotr Louarn, publié en 2012 à l’aide d’un financement participatif.

 
Participez à la discussion
7 Messages :
  • Il y a du René Follet dans le dessin de Laurent Lefeuvre.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 26 octobre 2014 à  23:28 :

      Je ne trouve pas mais il y a définitivement de grandes- très grandes- qualités dans ce que je vois ici et qui m’intriguent. Je vais regarder ça de plus près.

      Répondre à ce message

  • Fox-Boy T1 - Par Laurent Lefeuvre - Delcourt
    27 octobre 2014 11:14, par La plume occulte

    Laurent Lefeuvre est un de ces passionnés passionnants qui restitue ses innombrables références avec chaleur et connivence, ce qui le démarque singulièrement de la tribu "fils à papa" reine de l’entre-soi qui a phagocyté la BD ces dernières années et l’a cloisonnée dans ce puritanisme culturel qui est naturellement son épine dorsale, qualités en contradictions qui donnent au véloce Laurent une dimension particulière.

    Il a tout saisi de la typo, d’un certain état d’esprit,qui a construit cet art qui nous est cher et fait tant défaut aujourd’hui ,piétiné par un trop grand esprit de sérieux et une crasse prétention. Il a tout saisi aussi des grands maîtres du neuvième art américains et latins, entre autres on doit dire , pour le moins entre autres, des illustrateurs et graphistes des univers du pulp,des petits formats-la vraie contre-culture en fait- et tout un tas d’autres références enthousiasmantes.Il utilise également avec chaleur l’outil informatique ,ce qui montre sa maîtrise , et le démarque encore de beaucoup de ses confrères qui n’arrivent pas toujours à se départir d’une certaine sensation d’artifices bricolés. En plus il progresse à vitesse supersonique et est déjà bien loin du niveau des images proposées ici.Laurent Lefeuvre est un chaînon manquant, un de ces talents qui peuvent redonner de l’élan à un médium qui s’ est abîmé dans l’autosatisfaction. On a envie de dire bravo.

    Répondre à ce message

    • Répondu le 27 octobre 2014 à  21:08 :

      Je vous suis et me faisait la même réflexion : c’est très petits formats (ce qui est est un label de qualité à mes yeux), ça va à l’essentiel avec une virtuosité que je n’avais pas vu depuis bien longtemps -et contrairement à vous je ne suis pas familier avec le travail de cet auteur. Jugez de ma surprise...

      Répondre à ce message

      • Répondu le 27 octobre 2014 à  23:53 :

        PS : et j’adore le bandeau du tumblr de Lewis Trondheim "Vous pouvez entreprendre et mener à terme n’importe quoi" Nous sommes au moins d’accord sur ce constat. Je n’aimais pas beaucoup vos interventions Mr P.O, car je n’aimais pas l’état des lieux que vous nous décriviez. Et si c’était vrai ?!

        Répondre à ce message

        • Répondu par La plume occulte le 29 octobre 2014 à  15:08 :

          Vous connaissez mal le travail de cet auteur ?Laurent Lefeuvre est un rassembleur,il tend les bras,invite le lecteur dans son univers et lui dit :regarde,tu te rappelle ça ? Et tout de suite il rajoute ,mais peut être ignore tu ceci ?Il aime définitivement ce média plus que lui-même et fatalement ça change tout.Il n’est pas dans le diviser pour mieux régner, ni dans la vieille méthode napoléonienne (un humaniste de gauche) d’occupation du terrain.Si vous ignoriez son travail plongez-y ! C’est un érudit joyeux -et quelque peu maniaque,il faut voir ses "Frazettades"-qui semble tout connaître d’une certaine BD et qui fait de réjouissantes couvertures hommages/parodies dans un style qui remet au goût du jour toute une époque et son contexte.Il fait aussi des illustrations pour des émissions documentaires télé et tout un tas d’autres choses où suinte l’enthousiasme et la bonne humeur.

          Pour lui la tablette graphique n’est pas un outil mais une partenaire de création.C’est très chouette.

          Pour ce qui est de" ma description de l’état des lieux "vous semblez changer d’avis:peut être certaines choses commencent-elles à vous piquer aux yeux....

          Répondre à ce message

  • Fox-Boy T1 - Par Laurent Lefeuvre - Delcourt
    15 novembre 2014 13:58, par Mistral

    Ayant eu la chance de rencontrer Laurent Lefeuvre sur un salon, je confirme la passion, et surtout une ouverture et un éclectisme des plus rafraîchissants chez cet auteur. Bien que surtout axé sur les comics US, sa passion de jeunesse, il ne dédaigne ni le manga, ni la franco-belge plus traditionnelle - ligne claire comprise ! J’aime beaucoup ses histoires, même si parfois j’ai du mal à "déchiffrer" les vignettes.

    Répondre à ce message