François Bourgeon et Claude Lacroix retrouvent leur liberté de créer

7 juillet 2004 0 commentaire
  • Les auteurs sont à présent libres de continuer les aventures de Cyann sans la moindre menace d'astreinte financière, et peuvent publier ce nouvel album chez un autre éditeur. Maître Erik Landon déplore que : « {Malheureusement, trop d'années ont été perdues, au détriment de leurs créations. François Bourgeon et Claude Lacroix vont enfin pouvoir terminer leur prochain album. Ils le confieront à un éditeur lorsque l'entièreté des planches sera terminée.} ». Les créateurs de Cyann envisagent de ne confier l'exploitation de leurs droits que pour une durée de cinq ans, avec une tacite reconduction pour une même période.

Christian Delattre des éditions Casterman constate avec tristesse : « Il y a deux perdants dans cette affaire. Nous gardons le fonds vu que le tribunal n’a constaté aucune faute de la part de la Casterman. Les auteurs ont retrouvé leur liberté, mais aux torts réciproques. Ce jugement est basé sur un constat humain : François Bourgeon et Claude Lacroix ne veulent plus travailler avec nous. Est-ce une faute qu’une maison d’édition soit rachetée ? Je ne pense pas : il s’agit d’une qualité de gestion pour sauvegarder l’exploitation des œuvres des auteurs. »

François Bourgeon et Claude Lacroix retrouvent leur liberté de créer 08 : Les clauses de résiliation sont elles applicables aux autres œuvres ?

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Image (c) Bourgeon / Lacroix - Casterman. Extrait du Cycle de Cyann.

  Un commentaire ?