François - Par Delalande, Bertorello et Bidot - Les Arènes BD

15 septembre 2018 0 commentaire
  • Alors que sort en salles le très hagiographique documentaire de Wim Wenders, "Le pape François, un homme de parole", les Arènes BD proposent de leur côté une biographie dessinée de l’actuel souverain pontife, une première chez un éditeur non confessionnel.

Il faut dire que, mis à part quelques papes scandaleux du Moyen Age et de la Renaissance, comme Alexandre VI et Jules II, dont les turpitudes ont pu inspirer l’imagination de Jodorowsky, un tel sujet a été peu abordé jusqu’ici en BD grand public, sauf pour servir de toile de fond à des intrigues de type « complot au Vatican ». Quelques courtes biographies de François étaient parues dans la presse catholique de jeunesse à l’occasion de son élection, à la suite du très édifiant manga de Sean Lam, Pope Francis : Miséricorde !, publié en France par les éditions de l’Emmanuel. Les Arènes BD ont confié à Arnaud Delalande, qui a déjà scénarisé chez cet éditeur Le cas Alan Turing et La jeunesse de Staline, et à Yvon Bertorello la mission de proposer un portrait plus complet, à destination d’un lectorat adulte, pas forcément catholique, mais désireux de connaître les origines du pape François.

François - Par Delalande, Bertorello et Bidot - Les Arènes BD

Disons-le d’emblée, il ne faut pas s’attendre à lire une enquête critique sur l’actuel occupant du trône de saint Pierre. Fondé principalement sur le témoignage d’un proche du pape, Mgr Guillermo Karcher, l’ouvrage est extrêmement bienveillant et constitue un plaidoyer sans équivoque de l’action pastorale de Jorge Bergoglio. Les quelques points polémiques – son attitude pendant la dictature du général Videla et ses positions sur la sexualité – sont certes abordés, mais de façon très allusive, sans jamais vraiment rentrer dans le fond des choses.
Non pas que le point de vue soit malhonnête, bien au contraire, mais le choix scénaristique d’aborder l’ensemble de la carrière ecclésiastique de François empêche, faute de place, d’expliquer en détail ses prises de position politiques et théologiques. Comme le documentaire de Wim Wenders, cette BD satisfera sans aucun doute les aficionados du pape, mais laissera les autres un peu sur leur faim.

Pour autant, cette biographie dessinée ne doit pas être tenue pour un simple vitrail de papier. Arnaud Delalande, Yvon Bertorello et Laurent Bidot se sont bien gardés de dérouler le récit d’une histoire sainte : ils insistent au contraire sur les aléas d’une trajectoire spirituelle où rien n’est écrit à l’avance.
Sur le plan documentaire, le pari est lui aussi plutôt bien tenu : ils proposent une minutieuse reconstitution de la vie quotidienne du pape au Vatican, en donnant à voir ce que les caméras ne peuvent filmer, notamment lors du conclave. Surtout, les deux tiers de l’album sont consacrés à la trajectoire argentine de Bergoglio, de son enfance, au sein d’une famille de petits commerçants d’origine italienne, à son accession au siège épiscopal de Buenos Aires.

Les décors sont particulièrement soignés et Laurent Bidot a su donner vie à ses personnages, en soignant détails vestimentaires et expressions des visages. Ce qui n’est pas un exercice facile quand il faut représenter des personnages réels, à la physionomie déjà familière pour les lecteurs. Les planches consacrées à la période de la dictature, avec son cortège d’enlèvements et d’assassinats, sont sans doute les mieux réussies. Elles donnent à ressentir le climat de peur et d’incertitude dans lequel vivaient les opposants à la junte militaire. En multipliant les points de vue et en structurant le récit autour de flashbacks, la lecture de cette longue BD – 93 pages ! – n’est jamais ennuyeuse, même si on aurait aimé un traitement un peu moins lisse du personnage principal, nettement plus conservateur en réalité qu’il n’apparaît ici.

(par Paul CHOPELIN)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Commander cet album chez Amazon ou à la Fnac

  Un commentaire ?