Frankenstein : Volume 1 - Par Marion Mousse – Delcourt

16 septembre 2007 1 commentaire
  • Sixième titre de la collection Ex-Libris dirigé par Jean David Morvan, Frankenstein, écrit par Mary Shelley à l'âge de 20 ans, fait l'objet d'une adaptation élégante par Marion Mousse.

Lors d’une expédition vers le Pôle Nord, le capitaine Robert Walton recueille à bord de son bateau un homme esseulé sur la banquise. Il s’agit de Victor Frankenstein, un scientifique genevois. Mal en point, il finit par se confier à Walton…

Écrit en 1817 par l’anglaise Mary Shelley, Frankenstein ou le Prométhée moderne est un classique de la littérature fantastique. Rédigé à l’époque des révolutions scientifique et industrielle, l’ouvrage s’inspira de le vie d’un alchimiste allemand, Johann Conrad Dippel, dont les expériences étaient très contestées.

Marion Mousse reste très fidèle au phrasé du roman et ce premier tome est plus romantique que fantastique. Victor Frankenstein prend conscience que « Dieu n’existait plus, depuis ce jour, où sa mère mourut ». Il comprend que « le secret de la vie n’est pas au ciel mais sous nos yeux. C’est dans la terre que tout se crée ! » La foi le quitte au profit d’une folie créatrice.

Marie Galopin pose ses aplats de couleur dans le trait gras et presque naïf de Marion Mousse, un trait qui joue du contraste et de l’obscurité pour illustrer la noirceur du récit. La seule petite déception de cet album portera sur la taille inadaptée de certaines bulles : soit le texte se retrouve à l’étroit, soit le ballon empiète trop sur le dessin.

Le tonnerre a grondé. La "créature" a pris forme. Elle devrait au prochain épisode resurgir de la menaçante obscurité qui achève ce premier volume. Brr…

Pour l’instant, la collection Ex-Libris brille par la qualité de ses adaptations. Et ce n’est pas ce sixième titre qui l’infirmera. Bien au contraire.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :