"Freaks’ Squeele" : en couleurs et en spin-off !

25 mars 2013 0 commentaire
  • Suite au succès en librairie des aventures d'Ombre, Chance et Xiong Mao, l'école de super-héros créée par Florent Maudoux se décline désormais sur plusieurs séries, ainsi qu'en jeu vidéo et en jeu de plateau.

Bienvenue à la Faculté d’Études Académiques des Héros (la F.E.A.H.), cet institut où des apprentis super-héros apprennent le métier à force de travaux pratiques tous plus tordus les uns que les autres.

L’histoire suit les aventures de trois élèves : Xiong Mao, belle et sensuelle jeune femme, maîtrisant les arts martiaux et experte en armes blanches, est l’héritière d’une dangereuse triade chinoise. Chance est une démone, aussi foutraque que Xiong Mao est posée. Elle peut voler et son caractère spontané en fait l’élément dynamiteur du groupe. Enfin, Ombre, mi-homme mi-bête, demeure l’élément le plus mystérieux. Plutôt maladroit, il tarde à s’intégrer aux autres étudiants au début de l’histoire, mais son appartenance à la communauté sylvestre en font un allié de poids au sein de ce petit groupe, vite épaulé par d’autres personnages comme la magical girl Valkyrie, ou le taciturne professeur Funérailles.

"Freaks' Squeele" : en couleurs et en spin-off !
Extrait de "Freaks’ Squeele T5"
©Maudoux/Ankama Editions

Les trois membres de ce groupe de héros en marge suivent donc une formation pour apprendre à maîtriser leurs pouvoirs, mais aussi gérer leur image de marque. Au fil de l’histoire, le lecteur fait connaissance avec l’école "ennemie" : Saint-Ange, et surtout ses élèves à la limite du psychopathe. Une bataille s’engage, provoquée par le directeur de la F.E.A.H. qui donne ses propres étudiants en pâture aux médias, qui les présentent comme les membres d’une école de... super vilains.

Extrait de "Freaks’ Squeele T5"
©Maudoux/Ankama Editions

L’auteur Florent Maudoux est un trentenaire venu du monde de la figurine et de l’animation. Au scénario et au dessin, il aime convier ses influences dans des albums porteurs chacun d’une thématique précise. Au carrefour d’un mélange détonnant entre l’univers des super-héros de comics, des bastons propres aux shonen mangas, ou des gunfights du cinéma hong-kongais, il brasse également des thèmes variés : les golems, les histoires d’apprentissage, la chronique lycéenne, tout cela dans un univers humoristique et d’apparence foutraque.

Florent Maudoux
Photo © Thomas Berthelon

La particularité graphique de Freaks’ Squeele, c’est que les albums sont constitués chacun de pages en noir et blanc et en couleurs. Afin de toucher un plus large public, Maudoux a donc choisi de ressortir sa série en albums plus classiques de 64 planches couleur. Pour cette version "Terrificolors", l’auteur n’a eu qu’à ajouter des teintes de couleurs sur des planches où les zones de gris étaient déjà posées. Pour l’instant, quatre tomes en couleurs sont sortis, reprenant chacun la moitié d’un tome de la version originelle. Vous pouvez ainsi retrouver à ce jour Étrange université et Les chevaliers qui ne font plus "Ni" ! en deux versions : en deux tomes dans leur version originale, ou en quatre tomes en Terrificolors.

Extrait de "Rouge"
©Sourya/Ankama Editions
Couverture de l’album "Rouge"
©Maudoux/Ankama Editions

En janvier 2013, sortait à son tour le spin-off Rouge, toujours scénarisé par Florent Maudoux, mais bénéficiant cette fois du trait plus féminin et crayonné de jeune dessinateur Sourya. Cet album, premier tome d’une nouvelle série, raconte la jeunesse de Xiong Mao, hésitant entre son destin d’héritière de la triade, et des préoccupations de son âge. L’univers des conspirations et des super-pouvoirs est déjà présent mais reste en arrière-plan. L’accent est surtout mis sur la chronique adolescente, dans un rendu délicat et aquarellé, et un style plus orienté manga.

Rouge n’est pas le seul spin-off à ce jour, car une préquelle à Freaks’ Squeele a également été publiée sous la forme de deux épisodes indépendants dans les pages des tomes 1 et 3 de la série DoggyBags. Le lecteur pourra y retrouver les aventures de Masiko, la mère de Xiong Mao, à travers une première histoire se déroulant à Hong Kong, dans une ambiance de gunfights et de règlements de comptes que n’aurait pas reniée le réalisateur John Woo. Le segment présent dans le tome 3 de DoggyBags, quant à lui, nous emmène au Mexique, où trois malfrats attablés devant une artiste sexy de pole dance, racontent leurs expériences avec trois femmes qui s’avèrent être... mais ne racontons pas la fin.

Extrait de l’histoire courte "Masiko", dans "DoggyBags T1"
©Maudoux/Ankama Editions

Mais l’univers de Freaks’ Squeele va encore au-delà des déclinaisons en bande dessinée. Le tome 4, Succube Pizza, a par exemple bénéficié d’une édition collector, comprenant le jeu de plateau Chocafrix, avec ses figurines jetons à l’effigie des protagonistes.

Le jeu de plateau "Chocafrix"
©Ankama

Plus récemment, Ankama a lancé un jeu vidéo pour tablettes et smartphnes baptisé Call of Cookie, basé sur le système de création de petits personnages en pain d’épice du tome 2. Le joueur doit ainsi, en mode solo ou en multi-joueurs, cuisiner pour confectionner des petits soldats-biscuits, aux caractéristiques et fonctions différentes : archers, cavaliers, combattants de mêlée, magiciens, géants... La finalité est de combattre lors d’affrontements stratégiques au tour par tour.

Capture d’image du jeu vidéo "Call of Cookie"
©Ankama

Les aventures de Xiong Mao, Chance et Ombre ne sont donc pas prêtes de s’arrêter, d’autant que le projet d’animation lié à cet univers existe bel et bien dans un carton, même si selon nos informations, il est aujourd’hui au point mort. Les fans se consoleront avec le spin-off consacré à Funérailles, sur lequel travaille actuellement Florent Maudoux.

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?