Newsletter ActuaBD

Free Soul - Ebine Yamaji - Asuka

  • Quatrième album de Ebine Yamaji traduit en français, Free Soul est peut-être le plus réussi, à tous points de vue.

Keito, une jeune femme assise sur banc ne sachant pas trop où aller suivant son départ de chez sa mère après une dispute, voit une femme âgée lui demander de l’aide pour porter ses paquets jusqu’à chez elle. Et lui offrir une chambre dans sa demeure dont s’occupe Sumihiko, un beau brun. Evidemment, dans la plupart des histoires, les deux jeunes gens tomberaient follement amoureux l’un de l’autre, sous le regard bienveillant de la vieille dame.
Mais les histoires de Ebine Yamaji ne sont pas tout à fait comme les autres : Keito, qui travaille sur un projet de manga mettant en scène une chanteuse noire et lesbienne, se cherche encore, sentimentalement et professionnellement, et Sumihiko garde pour lui ses propres fêlures. La rencontre de Keito avec Niki, cliente de la boutique de disques où travaille l’aspirante mangaka et jouisseuse invétérée, va enclencher une relation où la confusion des sentiments règne en maître.

Comme souvent chez Yamaji, les préférences amoureuses sont à la fois source de tension (avec la famille, dans le cas de comportements homophobes), mais aussi de développement psychologique, quand le personnage prend en main sa vie, refusant de se soumettre aux diktats de la majorité bien-pensante. Mais, finalement, les relations d’amitié ou d’amour sont bien le moteur de ses histoires, qui mettent sur un même plan tous ses personnages, garçons ou filles, homos ou hétéros. De ce point de vue, la vieille dame, artiste réputée autant pour son travail que pour son franc parler, est un personnage original pour Yamaji : elle ne connaît pas les mêmes affres que les personnages plus courants (dans leur vingtaine pour la plupart), et son appétit pour la vie sous tous ses aspects est une belle leçon pour tous ces jeunes qui se complaisent parfois un peu dans leurs difficultés personnelles.

Dans cet album de 2004, le trait de l’auteur est très fin, l’équilibre entre les personnages un peu éthérés et une utilisation parcimonieuse des décors étant assuré par un découpage très sûr. On peut également remarquer un joli travail de mise en abyme grâce aux esquisses et divers dessins de Keito inclus dans la BD. La réflexion de celle-ci sur ses propres personnages constitue d’ailleurs un joli jeu de miroirs qui ouvre un peu plus le personnage au monde.

Sous une couverture accrocheuse et élégante, Free Soul est un album profondément humain, qui, comme toutes les histoires bien faites concernant des personnages hors de la moyenne, atteint à l’universel.

(par François Peneaud)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD