"Fréhel" de Johann G. Louis (nada éditions) : itinéraire d’une chanteuse populaire

6 octobre 2018 0 commentaire
  • La chanteuse Fréhel a traversé la première moitié du XXe siècle de façon chaotique. Johann G. Louis revient sur sa trajectoire, insistant sur sa jeunesse, sa liberté et ses contradictions. Une biographie relativement classique, mais documentée et pleine de vie.

La chanteuse Fréhel, de son vrai nom Marguerite Boulc’h, doit son nom de scène à ses origines bretonnes. Si son enfance a été partagée entre Paris et le Finistère, elle a cependant grandi dans une famille très modeste. Elle est d’ailleurs restée très marquée par cette enfance entre misère et débrouillardise, comme en témoigne son choix d’interpréter un répertoire dit réaliste.

Née en 1891 et décédée en 1951, Fréhel a connu les sommets comme les difficultés. Rapidement célèbre, grâce à son talent et à quelques heureuses rencontres dans le Paris de la Belle Époque, elle a chanté dans les cafés, cabarets et salles de concert de la capitale, mais aussi jusqu’à Bucarest et Saint-Pétersbourg.

Toujours libre dans ses choix, voulant aussi bien fuir les chagrins que profiter au maximum des plaisirs de la vie, elle s’est brûlée les ailes. À force d’alcool, de drogue, de nuits endiablées, elle s’est vieillie prématurément et a fini presque seule, sans avoir pu durablement profiter des fruits de son art. Elle a, du moins, marqué l’histoire de la chanson française, elle qui tourna également pour le cinéma, et elle inspira d’autres chanteurs, de Charles Trenet à Serge Gainsbourg.

Johann G. Louis - i.e. Johann Gasnereau Louis - revient dans sa bande dessinée sobrement intitulée Fréhel sur la vie de la chanteuse. Son épais ouvrage publié par nada éditions, dont c’est la première bande dessinée de création [1], donne directement la parole à Fréhel, sur la fin de sa vie, dans un procédé assez classique permettant de reprendre chronologiquement les principales étapes de la carrière et des émois de l’artiste.

L’auteur a malgré tout dû faire des choix. Il insiste ainsi sur l’enfance et la jeunesse de la chanteuse, nous donnant ainsi des pistes pour mieux comprendre son destin hors du commun. Le découpage en chapitres permet en outre au lecteur de se repérer aisément, chacun d’entre eux étant daté. Surtout, la mise en avant de sa forte personnalité, de son mépris des conventions et de sa liberté donne corps à cette biographie.

Johann G. Louis a par ailleurs effectué des choix graphiques correspondant fort bien à son sujet. Si la narration reste sage, le dessin et la composition sont dynamiques, presque virevoltants, comme l’était Fréhel. Renonçant à une reconstitution historique trop réaliste, qui aurait pu être lourdement didactique, il distille quelques éléments permettant de reconstituer les époques - le début du XXe siècle, l’entre-deux-guerre - et renvoie à la fin de l’ouvrage les lecteurs les plus curieux, qui pourront y trouver des notices biographiques, une discographie sélective, une liste des sources utilisées et une filmographie complétant une postface d’Olivier Bailly.

Le plus réjouissant de cet ouvrage réside dans la colorisation. L’aquarelle apporte une légèreté et même une certaine beauté à la vie de Fréhel, qui connut pourtant quelques tristes épisodes. Les tons employés suivent d’ailleurs la teneur du récit. C’est peut-être, finalement, cet emploi subtil et très vivant des couleurs qui rend le mieux hommage à Fréhel, chanteuse populaire par ses origines, par son public et par ses textes.

"Fréhel" de Johann G. Louis (nada éditions) : itinéraire d'une chanteuse populaire
Fréhel © Johann G. Louis / nada éditions 2018
Fréhel © Johann G. Louis / nada éditions 2018
Fréhel © Johann G. Louis / nada éditions 2018

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Fréhel - Par Johann G. Louis - nada éditions - postface d’Olivier Bailly - 19 x 27 cm - 288 pages couleurs - couverture cartonnée - parution le 13 septembre 2018.

Consulter le site de l’auteur & lire quelques pages de l’ouvrage.

[1Les autres bandes dessinées au catalogue de nada éditions étant jusque-là des traductions.

  Un commentaire ?