Freya : L’Ombre du prince T. 1 - Par Keiko Ishihara - Doki Doki

12 juin 2019 0 commentaire
  • Une jeune fille se retrouve propulsée à la tête d’un royaume, devant se travestir et assumer un rôle pour lequel elle n’a pas été préparée. Un début plutôt convenu, mais efficace.

Le royaume de Tyr vit sous la menace permanente de son voisin, lançant de dangereuses escarmouches à intervalles réguliers. Freya, timide jeune fille, néanmoins casse-cou, habite le village de Tena, proche de la frontière. Alors que les rumeurs d’attaque se font plus pressantes, Aaron et Alex, ses amis d’enfance, aujourd’hui chevaliers, reviennent au pays.

Les retrouvailles, bien qu’heureuses, ne durent pas, car les deux jeunes hommes sont en mission. Un concours de circonstances va conduire Freya au château voisin, où séjourne le prince héritier. Une rencontre et un malheur vont alors sceller son destin.

Freya : L'Ombre du prince T. 1 - Par Keiko Ishihara - Doki Doki
© Doki Doki

Après Strange Dragon, également publié chez Doki Doki, Keiko Ishihara nous revient avec un nouveau shôjo manga de fantaisie. Elle troque cependant cette fois-ci la Chine médiévale pour une Europe moyenâgeuse, jusqu’à présent dépourvue d’élément fantastique.

La mangaka reprend également le créneau de la princesse apprenant à gouverner et à se battre pour son peuple, le tout entouré de beaux garçons, suivant entre autres la recette à succès du numéro un du genre : Yona, Princesse de l’Aube.

© Doki Doki

Ce premier tome, sur deux actuellement, et dont la parution a débuté au Japon en 2018, installe les personnages et la situation générale de l’histoire. Bien que le déroulement s’avère un peu précipité, la mangaka réussit à placer un certain nombre de retournements relativement surprenants.

Pour le moment, les aspects politiques et guerriers de l’intrigue se cantonnent à de simples évocations. Ce début se concentre surtout sur les sentiments de Freya qui ne veut pas du fardeau qui lui tombe dessus, se sent perdue, et manque pour l’heure d’assurance et de compétence pour assurer son nouveau rôle. L’œuvre étant un récit initiatique, il s’agit donc de la suivre dans son apprentissage de ses nouveaux devoirs et obligations.

Un dessin simple pour une histoire finalement assez convenue, même si sympathique et plaisante à la lecture. Le tome se termine par l’amorce de la première épreuve de notre héroïne : la machination d’un chancelier qui semble travailler pour le pays rival. À suivre !

© Doki Doki

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Freya : L’Ombre du prince T. 1. Par Keiko Ishihara. Traduction Ryoko Akiyama. Doki Doki, collection "Shôjo". Sortie le 5 juin 2019. 190 pages. 6,95 euros.

Lire la chronique de Strange Dragon

  Un commentaire ?