"Fullmetal Alchemist Perfect Edition" : Kurokawa célèbre dignement ses 15 ans

3 août 2020 0 commentaire
  • Rares sont les amateurs de mangas qui ne connaissent ni n'apprécient "Fullmetal Alchemist", mythique shonen signé Hiromu Arakawa et publié entre 2003 et 2007. Pour fêter les 15 ans de la maison d'édition, Kurokawa, son éditeur en France, nous gratifie depuis le début de l'année d'une "Perfect Edition" de la série, une réédition de très grande qualité qui voit les choses en grand.

Est-il vraiment nécessaire de présenter l’histoire de Fullmetal Alchemist, tant la série est célèbre ? Aussi bien dans leur version papier qu’animée, les aventures d’Edward et d’Alphonse Elric font partie du socle commun de la culture manga, une valeur sûre, intemporelle et iconique. Près de 17 ans après la publication du premier chapitre au Japon, la série revient dans nos librairies plus majestueuse que jamais dans une nouvelle édition de Kurokawa.

"Fullmetal Alchemist Perfect Edition" : Kurokawa célèbre dignement ses 15 ans

Grand format, nouvelles jaquettes, nouvelle traduction, planches "remasterisées" et pages couleurs : Fullmetal Alchemist Perfect Edition n’est pas qu’une réimpression banale de la série. Le point le plus intéressant pour les potentiels futurs acheteur est sans doute le nouveau découpage qui nous est proposé : initialement parue en 27 tomes, cette nouvelle édition répartit différemment les chapitres pour nous offrir la série en seulement 18 tomes, plus denses et au final moins chers que la première édition [1].

La nouvelle traduction apporte des changements discrets que seuls les plus pointilleux des fans remarqueront, et tend surtout à moderniser certaines expressions et tournures de phrases. Ajoutez à cela le détail non négligeable des sous-couvertures (la partie cartonnée sous la jaquette) sur lesquelles on retrouve des croquis de l’auteur détaillant les processus de création de son univers, et on se retrouve avec une réédition qui vaut son pesant de cacahuètes.

Derrière ce geste éditorial, on devine la volonté de Kurokawa de réactualiser la série et de la faire parvenir à un public plus jeune. Si au début des années 2000 et au cours de sa parution, la série était dans toutes les mains, les années passant elle a eu tendance à se faire légèrement éclipser par les nouveaux géants d’après 2010, et ce dépit de ses (très) nombreuses rééditions qui au final n’apportaient pas grand chose à la série. Cette nouvelle version, pleine de bonus et de petites améliorations, a cette fois tout pour y arriver, alliant des objets de très bonne facture à un prix plus qu’honnête.

On est frappé, en relisant la série, de découvrir sa puissante résonance avec nombre de thèmes d’actualité. Déjà lors de sa première sortie, FMA se distinguait de ses pairs par la maturité de ses enjeux : xénophobie, inégalités sociales et économiques, jeux politiques, tout en convoquant régulièrement de très sérieux problèmes philosophiques et éthiques. On allait même jusqu’à découvrir un génocide ethnique pur et simple du point de vue des "méchants", une audace de l’auteur qui déjà à l’époque avait fait parler d’elle.

On ne peut donc qu’inciter les nouveaux lecteurs à profiter de cette réédition pour découvrir le travail incroyable d’Hiromu Arakawa, assurément une pierre angulaire du manga moderne.

(par Jaime Bonkowski de Passos)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

[1Déjà trois tomes sont disponibles, le planning de publication ayant été perturbé par le coronavirus.

  Un commentaire ?