Newsletter ActuaBD

Furtif - Par Mike Costa & Nate Bellegarde - Delcourt Comics

  • Qui est ce père de famille retraité atteint de la maladie d'Alzheimer ? Un individu anodin, comme tant d'autres dans la ville de Detroit où nombreux sont des laissés-pour-compte. À l'exception près, qu'en coulisses, il revêt une armure lui permettant de de venir Furtif, un super-héros médiatisé et connu de tous ...

À Detroit, la vie est rude pour de nombreux citoyens ; la plupart voués à terminer dans l’anonymat et la précarité. Pour Tony, un jeune Afro-américain, la tâche est d’autant plus complexe : s’occuper de son père âgé, ancien pompier de carrière, atteint d’une maladie mentale. Entre son boulot en tant que journaliste au "Detroit Herald" et son père sur le déclin : il lui faut choisir qui privilégier.

Tandis qu’en ville, Furtif, un super-héros notable et médiatisé fait encore parler de lui, Tony apprend qu’il s’agit en réalité de son propre père qui, d’une part, est atteint de la maladie d’Alzheimer et, de l’autre, vient au secours de l’opprimé.

Mais la situation dégénère lorsque le jeune homme, dans la confusion la plus totale, se fait agresser par le vieil héros qui le prend pour un ennemi ...

Ce récit complet est une cocréation de Robert Kirkman & Marc Silvestri, abordant de manière pertinente l’aspect super-héros, ainsi que la relation délicate entre un père et son fils, ou encore les affres de la maladie.

Aux commandes scénaristiques, Mike Costa soigne particulièrement la relation des deux hommes, les tenants et aboutissants ainsi que tout ce qui gravite autour de leurs personnes. Avant de prétendre jouer au super-héros, le père de Tony était un pompier des plus ordinaires, secourant des flammes quiconque s’y trouvait. Jusqu’au jour où, par le plus grand des hasards, il revête la fameuse combinaison de Furtif, modifiant radicalement son existence. Un secret qu’il conservera des années, durant plusieurs décennies, ne dévoilant rien à ses proches.

Difficile pour Furtif de raisonner clairement, étant continuellement pris entre rêve et réalité, passé tumultueux et futur incertain. Quant à Tony, il pense fermement que la maladie d’Alzheimer de son père est étroitement liée à la combinaison de super-héros qu’il endosse.

Outre ces deux protagonistes principaux, nous retiendrons un autre personnage du nom de "La Main Morte", un chef mafieux qui se veut à la fois glacial et repoussant physiquement.

Une trame rondement menée, dont l’auteur ne soulève le rideau des mystères qu’au compte-gouttes, utilisant à de multiples reprises des flashbacks sur ce père sénile revêtant l’armure de Furtif.

Graphiquement, en revanche, nous aurions pu espérer mieux. Que dire de ces visages figés, stéréotypés, qui ne dégagent pour ainsi dire aucune émotion particulière. Nate Bellegarde se cantonne essentiellement à produire des gros plans, ne privilégiant quasiment jamais l’arrière-champ qui demeure inexistant, en dehors de quelques décors basiques.

Fort heureusement, le découpage stylé et plutôt éclectique apporte une certaine dimension, notamment lors des (trop) rares séquences d’action.

Un titre plaisant qui tient le lecteur en haleine, mais qui malheureusement perd en efficacité en raison de sa piètre qualité graphique.

Furtif - Par Mike Costa & Nate Bellegarde - Delcourt Comics
©Nate Bellegarde / Delcourt Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Newsletter ActuaBD