Future State Batman T. 2 - Par Paul Jenkins & Collectif - Urban Comics

  • Batman est vivant ! Plusieurs groupuscules masqués entourés par des citadins en colère en sont convaincu… Reste donc à le retrouver. À moins que ce ne soit lui qui fasse son grand retour sur le devant de la scène contre le Magistrat et sa horde de Peacekeeper.

Ce deuxième tome dédié à Batman dans la série en 5 tomes intitulée Future State (Batman Tomes 1 et 2, Justice League Tomes 1 et 2 et Superman) commence sous d’étranges auspices : les héros d’aujourd’hui sont les criminels d’hier. Un groupe d’anciens aliénés de l’hôpital pénitencier d’Arkham ouvrent le bal durant deux chapitres. Ils se font appeler "Les Chevaliers d’Arkham" et sont bien décidés à ramener un peu de lumière dans cette Gotham devenue un royaume de crime et de désolation. D’ailleurs, le scénario de Paul Jenkins accompagné par le graphisme de Jack Herbert se passe intégralement de nuit ou sous une pluie sombre et orageuse. Laissant ainsi la magie des contrastes et des lumières des explosions éblouir le lecteur au cœur des ténèbres.

Mais comme dans le premier tome dans lequel Batman et Superman apparaissaient pour ensuite disparaître des aventures suivantes, les chevaliers d’Arkham s’arrêteront là, une fois avoir rallumé le projecteur de la chauve-souris pour redonner espoir à la population. C’est ensuite, au tour de Nightwing et du nouveau Batman, dans les deux chapitres intitulés "Il était une fois à Gotham" par Andrew Constant, de prendre la relève dans un futur proche, en 2025. Ensemble, dans un duo improbable, ils vont révéler la propagande du Magistrat payant des médias pour justifier ses actions envers les anciens héros de la ville tout en présentant la Résistance aux milices commandées par des Peacekeepers plus menaçant que jamais.

Le graphisme de Nicola Scott s’accorde à merveille avec celui de Jack Herbert lors des précédents chapitres. Tous deux dépeignent les personnages avec précision, donnant des expressions authentiques aux visages des protagonistes, qu’ils souffrent, espèrent ou s’énervent. De même, les jeux de lumières dans la nuit, usent d’un effet incandescent dans les explosions pour le premier, le maniement de la foudre et de l’électricité pour le deuxième.

Même année, autre style pour Grifter et Huntress dans "No Futur Antérieur". Le trait de Carmine Di Giandmenico est totalement différent des précédents avec des couleurs signées Antonio Fabela. Celles-ci sont beaucoup plus vives, presque joyeuses, notamment avec la chemise hawaïenne de Grifter en train de tricher aux cartes dans un tripot. Sans la présence des cyber-robots commandés par les Peacekeepers, le lecteur pourrait croire à une série plus contemporaine où les jeux clandestins sont la cible de la police et par la suite, le trafic en tout genre et spécifiquement celui de laissez-passer pour sortir de Gotham.

Future State Batman T. 2 - Par Paul Jenkins & Collectif - Urban Comics
©Jack Herbert / Urban Comics

Embarqué dans la recherche du passeur par l’un des fils de Lucius Fox, l’administrateur des entreprises Wayne, Grifter ne comprend le danger qu’une fois Huntress retrouvée. C’est elle qui, grâce à une équipe bien rôdée, fait passer clandestinement quiconque veut quitter l’enfer de la ville. Un scénario signé Matthew Rosenberg qui ne manque pas de rebondissements.

Une année prolifique que celle de 2025 qui voit également, dans deux autres chapitres "Fuis, Red Hood, fuis !", apparaître l’ancien justicier Red Hood qui, lui, ne se bat pas contre le Magistrat. Un des rares masqués à pouvoir porter sa tenue sans être pourchassé, étant lui-même un chasseur à la solde des Peacekeepers. Mais jusqu’à quand ? Si le scénario de Joshua Williamson met le lecteur aux aguets face à tous les virages à 180 degrés de ce diptyque, le graphisme de Giannis Milonogiannis laisse quant à lui un goût amer après le florilège flamboyant du début d’album. Des décors presque sans couleur, comme des croquis inachevés, beaucoup de tramages pour les remplacer et seul le rouge de Red Hood et de sa moto pour contraster avec la fadeur choisie par Jordie Bellaire à la colorisation…

Un laissé allé graphique durant 4 chapitres pour mieux ressurgir avec le héros tant attendu : Bruce Wayne est enfin de retour, en 2027, dans "Sombre détective" ! L’obscurité tranche avec la présence des néons et des faisceaux de lumières dans un contraste étonnant. La mine patibulaire d’un Batman à la dérive, Gotham sous la pluie et les éclairs… Dan Mora appuie avec talent le scénario de Mariko Tamaki. Bruce Wayne revient de loin ; Batman revient de la mort ! Pourtant, masqué ou le visage découvert : il reste un homme recherché par le seul être qui connait la vérité… le Peacekeeper 01. Cet individu au plus près du Magistrat que personne n’a jamais réellement vu…

Un prélude au final plus que détonnant ! Abrité chez un homme persuadé que l’humanité est espionnée par les extra-terrestres, Bruce se remet de ses échecs, s’organise malgré ses pertes et prépare un combat en apothéose face à son nouvel ennemi juré, quitte à y laisser la vie pour de bon. Mariko Tamaki sait tenir son public en haleine dans ces 4 chapitres et sait comment jouer avec la découpe des pages, les contrastes et les lumières pour que le lecteur en prenne plein les yeux lors de l’explosion finale. De quoi laisser haletant une fois le dernier chapitre amorcé.

Toujours en 2027, une sombre nuit glaciale, un attroupement attend un train sur les quais. Un sentiment de rafle, de déportation plane dans ce scénario signé Ram V pour "Le vol du grand rapide". Les opposants à la gouvernance du Magistrat doivent être remodelés pour devenir des brebis bien sages dans les rues de Gotham. Pour ce faire, ils sont transportés dans un centre de Réhabilitation de Whiteport. Mais les justiciers veillent en la personne de Catwoman et de ses compagnons félins. Un final digne des grands détournements de train et des films à sensations qui s’en inspirent.

Et une fin ouverte pour donner encore davantage au lecteur envie de découvrir si, encore une fois, Bruce Wayne s’en est sorti… VIVANT !

©Jack Herbert / Urban Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9791026827917



Meilleures ventes BD
🔍 Avis Actuabd 📖 Feuilleter 🛒 Acheter

1 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.07 - Hi NOUVEAU
2 🔍 📖 🛒 Le Monde Sans Fin
3 🔍 📖 🛒 Guacamole Vaudou
4 🔍 📖 🛒 Kaiju N8 T.05 NOUVEAU
5 🔍 📖 🛒 La Quete De L'oiseau Du Temps NOUVEAU
6 🔍 📖 🛒 Les Nouvelles Aventures De Lap NOUVEAU
7 🔍 📖 🛒 Mashle T.09 NOUVEAU
8 🔍 📖 🛒 Elles T.02 - Universelles
9 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.01
10 🔍 📖 🛒 Elles T.01 - La Nouvelle(s)
11 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.02
12 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.01 - Hi
13 🔍 📖 🛒 One Piece T.01
14 🔍 📖 🛒 One Piece - Edition Originale
15 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.03
16 🔍 📖 🛒 Demon Slayer T.22
17 🔍 📖 🛒 Jujutsu Kaisen T.15 NOUVEAU
18 🔍 📖 🛒 Les Soeurs Gremillet T.03 - Le NOUVEAU
19 🔍 📖 🛒 Celeste T.01 - Bien Sur, Monsi NOUVEAU
20 🔍 📖 🛒 Zai Zai Zai Zai
21 🔍 📖 🛒 Carnets De Campagne
22 🔍 📖 🛒 Les Reflets Du Mondeen Lutte NOUVEAU
23 🔍 📖 🛒 Naruto T.01
24 🔍 📖 🛒 Le Spirou D'emile Bravo T.05 -
25 🔍 📖 🛒 One Piece T.02
26 🔍 📖 🛒 Idefix Et Les Irreductibles T. NOUVEAU
27 🔍 📖 🛒 Bug T.3
28 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.05
29 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.04
30 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.07
31 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.03 - Hi
32 🔍 📖 🛒 Demon Slayer T.01
33 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.02 - Hi
34 🔍 📖 🛒 Naruto T.02
35 🔍 📖 🛒 One Piece T.03
36 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele T.01 - Tout Ca
37 🔍 📖 🛒 Spy X Family T.06
38 🔍 📖 🛒 Les Royaumes De Feu T.05 - La
39 🔍 📖 🛒 One Piece T.04
40 🔍 📖 🛒 Missionyozakura Family T.08 NOUVEAU
41 🔍 📖 🛒 Heartstopper T.02 - Un Secret
42 🔍 📖 🛒 La Revue Dessinee N36 NOUVEAU
43 🔍 📖 🛒 Naruto T.03
44 🔍 📖 🛒 Moriarty T.13 NOUVEAU
45 🔍 📖 🛒 Les Cahiers D'esther T.04 - Hi
46 🔍 📖 🛒 My Hero Academia T.01
47 🔍 📖 🛒 Mortelle Adele - Au Pays Des C
48 🔍 📖 🛒 Les Legendaires - Les Chroniqu
49 🔍 📖 🛒 Assassination Classroom T.01
50 🔍 📖 🛒 Le Droit Du Sol - Journal D'un

Source : Datalib
A lire aussi sur ActuaBD :

 
Un commentaire ?

Dans la même rubrique


En bref