G8 – Par Mario Malouin – Glénat Québec

29 juillet 2011 0
  • Ah, les sommets du G8! Pendant quelques jours, les dirigeants des huit pays les plus industrialisés de la planète se rencontrent pour discuter d'enjeux internationaux. Mais derrière cette foire de cérémonies protocolaires, de conférences de presse et de manifestations violentes, que se passe-t-il réellement? Mario Malouin a choisi de répondre à cette question avec humour en imaginant un sommet (catastrophique) dans la ville de Québec.

Le Canada a déjà accueilli le sommet du G8 à Kananaskis (Alberta) en 2002 et à Huntsville (Ontario) en 2010. Cette fois-ci, le sommet fictif tenu dans la Vieille Capitale permettra aux dignitaires de découvrir les attraits de la magnifique région de Québec, avec arrêt obligatoire à la « cabane à sucre » (érablière) de l’île d’Orléans.

Problèmes de sécurité, rencontres de travail, banquets officiels, G8 cherche à couvrir tous les aspects du sommet. Aussi, l’album, qui ne contient pas de réel fil narratif, relève davantage du tableau. C’est ainsi que l’ouvrage gravite autour des deux couples présidentiels les plus en vue : les Obama et les Bruni-Sarkozy. On se moquera ici de la démesure américaine ou encore du tempérament du président français.

L’album met également en vedette Silvio Berlusconi, Angela Merkel, David Cameron, Naoto Kan et Vladimir Poutine (en remplacement de Dmitri Medvedev, victime d’un mystérieux enlèvement). Cependant, vous n’y verrez pas l’hôte du sommet, le Premier Ministre canadien Stephen Harper. En effet, lors du sommet du G20 de Londres, en 2009, Harper avait raté la photo protocolaire parce qu’il s’était absenté pour aller aux toilettes… Une anecdote que l’auteur ne manque pas d’exploiter.

Avec G8, les lecteurs de Mario Malouin, habitués à ses récits satiriques, se trouvent en terrain connu. En 2009, celui-ci avait d’ailleurs publié Donat Toulemonde, bête politique (Glénat Québec), ouvrage portant sur la vie politique québécoise. Ceux-ci seront donc heureux de retrouver le style désopilant du collaborateur des revues Safarir et Délire. Avec ses caricatures convaincantes, nous avons droit, ici, à un ouvrage drôle, léger et divertissant.

(par Marianne St-Jacques)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?