Game Over - T4 : "Oups !" - Par Midam & Adam - Dupuis

20 novembre 2009 4 commentaires
  • Le Petit Barbare, héros du jeu vidéo préféré de Kid Paddle, est de retour. Il est toujours aussi gauche La quatrième de couverture de ce quatrième tome « {Oups !} », donne le ton d’une série rassemblant des gags désopilants et gores !

Dès la création de Game Over, la série dérivée de Kid Paddle, mettant en scène le « Petit Barbare », Midam s’est adjoint l’aide de scénaristes pour animer cet univers. Ce qui ne l’empêche pas d’inventer des gags, de superviser ou d’améliorer les histoires écrites par d’autres. Bref, d’apporter sa touche personnelle pour assurer l’harmonisation de l’univers. Augustin et Noblet ont longtemps fourni des gags pour cette série..

Afin de privilégier un renouvèlement des thématiques et maintenir la qualité de la série, Midam a eu l’idée d’utiliser le « crowdsourcing ». Tout le monde peut devenir scénariste de Game Over, à condition de rester fidèle à l’univers de la série et aux conditions de la collaboration qui sont évoquées sur le site Gameoverforever.com.

« Oups ! », le nouvel opus de la série, est le premier issu de cette technique de travail. Une première également dans le monde de la bande-dessinée franco-belge.

Game Over - T4 : "Oups !" - Par Midam & Adam - Dupuis
Extrait du T4 de "Game Over"
(c) Midam, Adam & Dupuis

Le principe des gags en une planche de la série est simple. Le Petit Barbare, héros du jeu vidéo préféré de Kid Paddle, doit sauver une princesse d’une situation périlleuse et trouver la sortie du jeu, tout en échappant aux blorks. Ces derniers sont des monstres plus inquiétants et bêtes que méchants. Évidemment, le Petit Barbare ne parvient jamais à ses fins. Une situation cocasse et gore vient à chaque fois perturber le petit personnage, éternellement flanqué d’un gourdin.

Sous le regard attentif de Midam, Adam dessine et encre la série avec méticulosité en respectant le style et les gimmicks graphiques du créateur de la série.

On aurait pu croire que cette série basée sur des running-gags muets sur un thème imposé s’érode rapidement. Ce n’est pas le cas, le crowdsourcing a l’air jusqu’à présent de tenir ses promesses.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.


Midam, sur ActuaBD, c’est aussi :
Des interviews :
- "Pour la première fois, un album de Kid Paddle est axé autour d’une thématique". (Octobre 2007)
- "Game Over est sans doute la BD muette la plus lue". (Août 2006)
- "Plus on écrit de gags, moins ils viennent facilement !" (Août 2005)
- "Midam, le père de Kid Paddle" (Septembre 2003)

Des textes d’actualité :
- Kid Paddle s’engage dans une nouvelle partie (Septembre 2009)
- Devenez scénariste de « Game Over (Juin 2008)

Des chroniques :
- Game Over T3, T1
- Kid Paddle T09, T08.

Envoyez à Midam vos scénarios sur Gameoverforever.com
Lien vers le site de Midam

Commander Le T4 de Game Over chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • En tout cas, pour avoir tenté de proposer quelques idées de scénarios via GameOverForever, je peux féliciter la ou les personnes s’occupant de traiter les propositions. Les réponses que j’ai obtenues étaient rapides, argumentées un minimum, et formulées de manière agréable. Mes idées n’ont pas été prises, mais j’ai au moins senti qu’il y avait bel et bien de la considération pour les participations. On ne nous met pas froidement sur la touche, et c’est plutôt sympa.

    Répondre à ce message

  • Game Over - T4 : : le crowdsourcing
    21 novembre 2009 11:47, par fandebd

    Cette idée du crowdsourcing est tout simplement géniale (comme la plupart des idées de Midam d’ailleurs). Tout est expliqué de manière claire,rigoureuse et professionnelle sur le site www.gameoverforever.com. Mettre en oeuvre un système qui permet d’aller chercher la bonne idée, la dose de créativité que chacun a forcément en soi, c’est bien vu, humble et intelligent. Celui qui penserait que ça représente moins de travail ou que c’est une recherche de facilité n’aurait pas bien compris. La mise en place et le suivi d’un tel système doit représenter un boulot monstrueux. Je prends cela comme un chemin vers toujours plus de qualité. Voilà pourquoi cette série basée sur un concept très simple ne s’essouffle pas, que du contraire, sans trahir ses codes. J’enrage seulement de n’avoir pas encore pu trouver l’idée qui sera reprise dans un futur album, mais je ne désespère pas...
    Bravo Midam !

    Répondre à ce message

  • Bravo à Midam, l’album est excellent et ce concept génial !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 22 novembre 2009 à  20:42 :

      Bien d’accord avec vous, je ne suis pas vraiment (pour ne pas dire pas du tout, car j’en suis resté au bon vieux flipper d’antan)accro au jeu-vidéo, mais cette série me semble sympa et efficace !! De plus, si elle peut attirer des mordus du jeu vidéo vers la BD, c’est encore mieux !!

      Répondre à ce message