Game Over n°1 - Blork Raider - Midam, Adam et Cie - Dupuis

13 novembre 2004 0 commentaire
  • Que les amateurs de Kid Paddle désespérant de ne pas revoir leur héros assez vite se rassurent, une spin-off de leur série préférée vient de sortir ce mois-ci : Game Over !

Kid Paddle, Big Bang et Horace s’enferment pour passer la nuit à jouer sur leur console de jeu pour vivre quelques heures particulièrement éprouvantes. Au menu : TOUS les jeux dont un petit barbare est le héros. Des heures de stress et de coups fourrés en perspective ! Car le petit héros numérique va devoir affronter les pires ennemis jamais croisés dans un jeu vidéo : les infâmes et redoutables Blorks, qui le poursuivent inlassablement jusqu’au GAME OVER final.

Quand, en 1993, Midam crée le personnage de Kid Paddle, il ne se doute pas encore que ce gamin malin et fan de jeux vidéo va devenir en quelques années un héros aimé des petits et des grands. Héros de BD (le 9e album est sorti au mois de mars), de dessin animé (actuellement diffusé en France sur M6 et en Belgique sur La Deux) et d’une foule de produits dérivés, "Kid Paddle" vise aujourd’hui un nouveau défi avec cette série dérivée ayant pour héros ce petit barbare, personnage récurrent de tous les jeux vidéo auxquels s’adonne le Kid.

C’est logique : le succès commercial de Kid Paddle ne pouvait qu’amener son créateur - et son éditeur - à essayer de tirer parti le plus possible de cette manne financière. Midam a donc eu l’idée d’extirper du monde de son héros un personnage récurrent des jeux vidéos auxquels il se livrait régulièrement, pour en faire une série à part.

Mais il ne laisse pas cela entre les mains de tâcherons divers, comme c’est hélas bien souvent le cas. Non, il prend lui-même en main la destinée de cette série, confiant le dessin à son assistant habituel Adam. Et il reste aux commandes du scénario, même s’il se fait aider pour quelques pages par des auteurs tels que Bercovici ou Thiriet.

Il prend le parti de gags sans parole (sauf pour les trois pages où Kid Paddle apparaît). Et il s’en sort plutôt bien.

Graphiquement, le style reste évidemment très proche de Kid Paddle (même si on sent que la main du maître n’est pas toujours présente, mais n’est pas Midam qui veut), et l’esprit très proche de la série mère.

Il reste encore à roder un peu le tout, et à éviter peut-être quelques répétitions. Cet album se laisse néanmoins lire avec grand plaisir, et ne fait qu’attiser l’attente du prochain (vrai) Kid Paddle qui devrait sortir mi-2005.

(par JLM)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?