Game Over ou l’art du reboot

1er septembre 2010 4 commentaires
  • Après {Les Carnets de Grrreeny}, MAD Fabrik publie {Walking Blork}, le 5e tome de {Game Over}, la série dérivée de {Kid Paddle} mettant en scène le petit barbare, personnage préféré du {hardcore gamer}. Cet album marque un retour discret de Kid Paddle qui assure sa présence dans trois planches inédites.

Le principe de la série est simple : Kid Paddle joue à un jeu de plateforme mettant en scène « Le petit barbare ». Cet avatar virtuel doit trouver une solution pour sortir du jeu en sauvant une princesse, tout en surmontant des pièges, des difficultés, en évitant ou en écrasant des « blorks », des monstres plus stupides que méchants. Bien évidement, le petit barbare n’arrive jamais à ses fins. Ces différentes situations sont le prétexte à des gags poilants.

Midam, le créateur de Kid Paddle, a mis en en scène le petit barbare dès les premiers gags de Kid Paddle (planche 10 parue dans Jeux de Vilains, le premier album de la série). Le spin-off a été créé pour les besoins de Kid Paddle Magazine. Le dessinateur était soucieux que la promesse d’alimenter régulièrement le journal de nouveaux gags du gamin à la casquette verte puisse s’effectuer sans que la pertinence humoristique des histoires ne fléchisse, ainsi qu’il nous l’expliquait en 2006 : « Nous avons donc décidé de créer une spin-off. L’idée [...] s’est imposée d’elle-même. Les albums de Kid Paddle contenaient une respiration muette sous la forme de plusieurs gags, de trois ou quatre pages, axés sur les jeux vidéo  ».

Manquant de temps, Midam décida de former un jeune dessinateur. Au fil des albums, Adam réussit à reproduire le style du créateur de Kid Paddle d’une manière méthodique et convaincante, sous les conseils de l’auteur qui n’hésite pas à intervenir sur les différentes étapes de son travail lorsqu’il sent une différence de style ou un "éloignement" par rapport à son univers.

Game Over ou l'art du reboot
Extrait du T5 de "Game Over"
Kid fait son retour. Il apparaît dans trois pages du T5 de "Game Over".

Crowdsourcing

Les scénarios de Game Over ont toujours été le fait d’une collaboration. Certains scénaristes ont marqué la série, comme Augustin ou Noblet. Mais Midam préféra anticiper une baisse possible de la qualité de ses gags en créant, grâce à l’internet, un site de recrutement de scénaristes, où professionnels comme débutants peuvent poster des gags. Midam et son équipe les sélectionnent et corrigent les plus opportuns et et les plus marrants. Ce mode de création innovant permet à Midam d’assurer la pérennité de sa série, tout en conservant une la recette créative du départ qui tient qu’à quelques ingrédients bien identifiés. Un éternel reboot. Les prétendants scénaristes de Game Over doivent notamment respecter la spécificité narrative de cette série qui est entièrement muette. Les lecteurs doivent donc être capables de comprendre ces histoires dès leur plus jeune âge !

Extrait du T5 de "Game Over"

Attendant davantage du développement commercial et de la gestion des licences des univers de Kid Paddle et de Game Over, Midam avait créé avec son épouse et agent Araceli Cancino, en association avec Dimitri Kennes, ancien directeur général des éditions Dupuis, une structure dédiée pour l’édition des nouveaux albums.

Le semestre dernier, Mad Fabrik avait publié un album aux accents écolo, délicieusement trash et didactique mettant en scène Grrreeny, une nouvelle création de Midam. Un agenda « Kid Paddle » 2010-2011 fut édité dans la foulée. Mais le tome 5 de Game Over, Walking Blork, qui paraît ces-jours-ci est en réalité la première BD de Mad Fabrik.

La couverture de l’album porte comiquement une empreinte de blork. Gageons que ce nouvel album scénarisé par ses scénaristes-internautes laisse pareille trace dans l’histoire de la BD d’humour.

Propriétaires de Mad Fabrik, Midam, Dimitri Kennes et Araceli Cancino n’hésitent pas à payer de leur personne pour promouvoir leur première BD.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Un spot publicitaire pour le T5 de Game Over a été développé et est visible sur le site de Midam

Midam sur ActuaBD, c’est aussi des interviews :

- Midam & Araceli Cancino : "Ces Carnets de Grrreeny sont à la fois trash et didactiques" (Juin 2010)
- Midam : « Pour la première fois, un album de Kid Paddle est axé autour d’une thématique" (Octobre 2007)
- Midam & Adam : « Game Over est sans doute la BD muette la plus lue ». (Août 2006)
- Midam : « Plus on écrit de gags, moins ils viennent facilement ! » (Août 2005).
- Midam, le père de Kid Paddle (Septembre 2003)

Les chroniques :
- Kid Paddle T8 et T9
- Game Over T1, T3 et T4
- Mission Ile Maurice

Et aussi :
- "Les blorks de Midam ne seraient pas catholiques ? (Mars 2010)
- "Kid Paddle s’engage dans une nouvelle partie (Septembre 2009)
- "Devenez scénariste de « Game Over » ! (Juin 2008)


Lien vers les sites de Midam et de Game Over Forever

Commander le T5 de Game Over chez Amazon ou à la FNAC

Commander le T1 des Carnets de Grrreeny chez Amazon ou à la FNAC

Commander l’Agenda 2010/2011 de Kid Paddle chez Amazon ou à la FNAC


Visuels : (c) Midam, Adam & MAD Fabrik.

 
Participez à la discussion
4 Messages :
  • Game Over ou l’art du reboot
    1er septembre 2010 09:26, par Tofpanichi

    Super marrant et super bien fait, j’adore !

    Répondre à ce message

    • Répondu par Oncle Francois le 1er septembre 2010 à  19:24 :

      Voila une BD hilarante et tous publics. Vous vous doutez bien que j’ai depuis longtemps passé l’âge des jeux sur consoles et PC. Mais j’ai aidé mes petits enfants à progresser sur certains enfants, et ils me montrent parfois leurs exploits. Midam a réussi l’exploit de faire une série hilarante sur la frustration de l’échec (fréquent !) au jeu. Félicitations !

      Répondre à ce message

      • Répondu par Oncle Francois le 1er septembre 2010 à  21:02 :

        je voulais dire : "Mais j’ai aidé mes petits enfants à progresser sur certains niveaux", vous aurez rectifié de vous-mêmes. J’ai du forcer sur l’apéro ce soir, désolé !

        Répondre à ce message

  • Game Over ou l’art du reboot
    1er septembre 2010 21:23, par Gégé le hardcore gamer

    Le principe de la série est simple : Kid Paddle joue à un jeu de plateau mettant en scène « Le petit barbare ».

    Un jeu de plateau ? Il y a erreur ((Re)lisez la page 3 de l’album pour vous en convaincre...)
    Kid Paddle ne joue pas à un jeu de plateau, mais à un jeu vidéo (d’où le nom du personnage : Kid PADDLE) !

    Répondre à ce message