Geluck confie son Chat aux Beaux-Arts de Paris

20 septembre 2003 7 commentaires
  • L'année des 20 ans du Chat s'achève pour Geluck en apothéose. Du 27 octobre 2003 au 4 janvier 2004, le Palais des Beaux-Arts de Paris accueille une exposition célébrant la création de sa bestiole née le 22 mars 1983. Les admirateurs du félin philosophe auront droit à un jouissif parcours initiatique commençant par la sublime grande cour vitrée de ce lieu prestigieux, une salle de près de 1000 m2 qui héberge toutes les nuits les fantômes de Géricault et Delacroix.

Un parcours qui débute par l’évocation d’un crayon, puis d’un pot d’encre et enfin de pots de peinture, tous reconstitués de façon gigantesque, pour contenir non seulement les originaux des travaux de Geluck, mais aussi quelques-unes de ses parodies des plus grands oeuvres de l’histoire de l’art, ironique hommage au lieu qui l’accueille.

« On entre par le crayon, explique le commissaire de l’exposition Pierre Sterckx, Son cylindre polygonal suggère le corps d’un vaisseau spatial. Des objets évoquant divers épisodes de l’enfance, de la jeunesse, des repères et environnements culturels de Philippe, etc. gravitent le long des parois, en suspension. Des crayonnés sont sous verre. ». Après une deuxième salle où figurent les débuts de la création du personnage, un troisième espace nous montre les planches par ordre chronologique, un autre nous offre « un grenier interactif » où les objets se mêlent à des écrans vidéos interactifs. L’exposition se termine dans le jardin peuplé de statues dont « La Vénus de Milo dans tous ses états ».

Un catalogue de 200 pages accompagnera cette exposition pendant une tournée de trois ans dans quelques grandes métropoles dont Bruxelles, Clermont-Ferrand, Bordeaux, Lyon, Marseille, Genève, Montréal… Et bien entendu un nouvel album du Chat est prévu pour l’automne. Tout ceci pendant que le ludion du PAF continue à nous amuser aux côtés de Drucker et de Laurent Ruquier.

« Lorsque vous ouvrez un album du « Chat », dit Raymond Devos, les dessins se mettent à danser une valse à trois temps. Premier temps pour vendre la mèche. Deuxième temps pour l ’allumer. Et au troisième temps, la bombe explose en éclats de rire… Et d ’éclats de rire en éclats de rire, lorsque vous refermez l ’album et que Le Chat est parti fêter ses 20 ans, les « sourires » ne dansent plus. Du grand Art, cher ami Geluck. » On ne peut rêver meilleur hommage.

Feuilleter le catalogue de l’expo

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

LE CHAT S ’EXPOSE du 27 octobre 2003 au 4 janvier 2004 - 14 rue Bonaparte 75006 Paris - Horaires : tous les jours sauf lundi, de 10 à 19 heures - Accès : métro ligne 4, station St Germain-des-Prés. Bus :24-27-39-63-70-86-87-95-96 - Tarifs : Plein tarif 6 € . Tarif réduit (chômeurs, étudiants...) 4 €. Tarifs spéciaux pour groupes.
Photo : France 2 - DR

 
Participez à la discussion
7 Messages :