Gianna, un premier album plein de bonnes intentions

8 mai 2021 0
  • Véritable éloge de la liberté sexuelle, cet ouvrage suit le parcours d’une étudiante pendant les années de plomb. Débridée et militante, Gianna perturbe la société conservatrice en choisissant un mode vie libre et affranchi des convenances. Première bande dessinée de son autrice, "Gianna" peine un peu à convaincre…

L’histoire se déroule dans la région de Bologne en 1977. Au milieu de l’effervescence des manifestations étudiantes, la jeune Gianna partage son temps entre différents boulots alimentaires et son activité de militante pour les grands enjeux de l’époque parmi lesquels l’égalité homme / femme, et surtout : le droit à l’avortement.

La jeune fille n’aspire pas à devenir un archétype de la femme au foyer et entend bien vivre sa vie comme elle l’entend, sans se soucier du regard des autres. Dotée d’une libido débordante, elle sort avec plusieurs hommes en même temps, avec des femmes, un rythme de vie en rupture complète avec les exigences et les considérations de l’époque. Ce mode de vie ne sera pas au goût de tous, et Gianna connaîtra un fin tragique. Seule contre tous, elle va perdre la bataille…

Gianna, un premier album plein de bonnes intentions

Avec une technique mixte faite de crayon de couleur et d’aquarelle les planches de cet albums sont plutôt inégales. Si certaines sont extrêmement abouties et complètement lisibles, d’autres sont moins travaillées et plus complexes à appréhender. Le découpage est parfois confus et on ne reconnaît pas nécessairement les différents personnages secondaires qui entourent l’héroïne.

Tout en se revendiquantde l’influence de l’album « Dans mes yeux » de Bastien Vivès, Arianna Melone propose un récit beaucoup plus explicite ou les sentiments son dévoilés et les intentions claires ce qui entravent toute possibilité de subtilité. La lecture n’en reste pas moins plaisante, bien que ce personnage un peu ambigu mène un combat dont on ne comprend pas exactement l’enjeu si ce n’est de s’affirmer, d’être dans un état de rébellion perpétuel face une société pleine de dictats.

Si ce premier album est plutôt perfectible techniquement, l’histoire se tient assez bien. C’est une tragédie féministe dans laquelle une protagoniste est sommée de brider son être pour le polir et le contraindre aux impératifs de la société italienne des années 1970, le récit des jeunes années d’une femme en rupture totale avec son temps. Un album avec des thématiques très actuelles qui est un premier essai pertinent et cependant intrigant, qui donne envie de savoir dans quelles directions compte s’orienter son autrice par la suite.

(par François RISSEL)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Gianna - Par Arianna Melone - Ed. Albin Michel BD

  Un commentaire ?