Glénat Manga novélise One Piece et D-Gray Man Reverse

15 septembre 2012 5
  • Glénat Manga propose deux romans pour cette rentrée... Oui, des romans ! Mettant en scène deux des personnages les plus prospères du manga en France, issues des succès One Piece et D-Gray Man, ces novélisations sont principalement dédiées à un jeune public.

Ces deux séries marquantes qui ont contribué à la folie manga auprès du jeune public français de ces dix dernières années sortent donc de leur quotidien pour un passage par le roman jeunesse, une formule qui se pratique déjà depuis un certain temps chez Hachette par exemple : on se souvient des novélisations de Titeuf, Cédric, Naruto, Dragon Ball, Foot2rue, Spider-Man, Batman et même Les Profs dans les Bibliothèques Rose et Verte. Elles participent à la "marchandisation" de séries à potentiel commercial fort.

Des éditeurs comme Bamboo (les romans de Cothias & Ordas) et ou même Glénat, avec Le Triangle secret proposaient depuis quelques années des versions novélisées en même temps que leurs BD. Signe des temps, donc, les éditeurs sont de moins en moins des éditeurs et davantage des "marchands d’univers", tant il est clair qu’aujourd’hui les mythologies dessinées se déclinent aussi bien sur le papier que sur les pixels.

Des aventures inédites

L’histoire proposée dans l’adaptation de One Piece repose sur un passage éclair du cinquième tome des aventures de ces joyeux pirates. Conçue comme une nouvelle aventure pouvant être lue aussi bien par des lecteurs ne connaissant pas l’univers que par les plus grands fans, on retrouve Luffy aux prises avec le seigneur Gyanzack. Après que leur frêle esquif ait été détruit par un projectile très étrange mais mangeable (c’est l’avis de Luffy...), nos trois compères bien à la dèche : Luffy, Zoro et Nami, sont séparés.

À son réveil, Luffy retrouve Zoro chez le grand-père de Medeka, jeune fille à laquelle il a sauvé la vie dans une semi-inconscience, et dont le père est enfermé dans les geôles du « gentleman-pirate » qui contrôle toute l’ile grâce à sa troupe de forbans. Le jeune fille est décidée à guerroyer dans l’espoir de délivrer son paternel et tous les habitants de l’ile de l’emprise de ce corsaire un peu cinglé.

Cette aventure du garçon au chapeau de paille est un récit inédit qui reprend la trame des mangas de Eiichiro Oda. On retrouve les ingrédients classiques qui ont fait le succès du manga. Plongé en plein désarroi, Luffy et ses compagnons échouent dans un endroit d’où la gaieté et la prospérité se sont évaporées. Ils rencontrent un enfant à protéger, un bonheur familial à reconstruire et un méchant puissant à défaire qui tyrannise la population par des moyens plus ou moins fantaisistes.

Glénat Manga novélise One Piece et D-Gray Man Reverse
Étude du personnage de Gyanzack
Eiichiro Oda ©

Malheureusement, le passage d’un manga à un roman ne se résume pas à un copier-coller de qualités. L’écriture diffère et la réussite littéraire de l’ensemble ne s’avère pas forcément au rendez-vous. En essayant de coller au rythme rapide et enlevé du manga par des phrases courtes et simples, le novéliste réussit plutôt bien son coup. Mais, usant trop d’onomatopées ou en se voulant trop prolixe, cela finit par créer une trame assez pâteuse. On ne ressent pas la présence d’un bloc décidé dans une construction littéraire pensée et mûrement réfléchie.

Ce récit additionnel aux mangas présente une grande partie de l’univers des débuts de One Piece. Un lecteur n’ayant jamais lu le manga pourrait s’attacher aux personnages et comprendre l’histoire grâce à des digressions nombreuses et aux non moins nombreux « flash-back ». Reprenant à son compte le côté extravagant (d’ailleurs un mot récurrent du roman) du manga dans la présentation des situations et les actes des divers personnages, cette courte aventure colle à l’esprit développé par le mangaka.

Les illustrations présentées en corollaire du texte n’apportent pas grand chose. De piètre qualité, les vignettes de bas de page auraient gagner à être conçues comme un « flip-book » plus que comme de vulgaires et difficilement lisibles timbres. De plus, la qualité d’impression laisse clairement à désirer avec ce gros grain grisâtre.

Ce roman conviendra aux enfants qui veulent élargir le nombre d’aventures de Luffy et Cie. Il est tout de même à noter que cette démarche d’exploitation dérivée est similaire à une OAV sortie en 1998 avant que la série du créateur de Wanted ne connaisse le succès retentissant d’aujourd’hui.

D-Gray Man Reverse

En revanche, cette première mouture de D-Gray Man Reverse est le premier opus d’un cycle de nouvelles en trois tomes développé avec la mangaka Katsura Hoshino. Ce premier épisode est composé de trois courtes histoires mettant en scène quelques-uns des principaux personnages du manga ainsi qu’une création originale. Dans la première d’entre-elles, Le Voyage d’un clerc, on retrouve le principal protagoniste du manga, le jeune exorciste Allen Walker toujours au prise avec le comte Millénaire et ses sbires.

La seconde, Le Village de la sorcière met en avant un des rôles secondaires les plus charismatiques de l’œuvre de la mangaka : Kanda, exorciste atrabilaire de son état, qui se retrouve confrontré à un Akuma particulièrement vicieux. La dernière histoire composant ce recueil se place dans l’enceinte de l’organisation et voit Bak, administrateur de la section Asie, comploter contre Kamui pour découvrir comment celui-ci a obtenu le poste que lui-même briguait.

D-Gray Man Reverse - Tome 1
Glénat ©

Ces trois récits, plus ou moins intéressants, se déroulent en parallèle avec l’histoire du manga sans toutefois constituer des ajouts obligatoires. Ils se comportent tels des couches rapportées et ce, malgré de meilleurs qualités littéraires que celles de One Piece.

Moins entrecoupé de digressions ou de bruits perturbants, la narration s’avère plus fluide et correspond plus à un style romanesque. Ces récits ne viennent en rien compléter l’histoire que l’on connaît. Toutefois ils peuvent être lus indépendamment du manga. Ainsi, la première nouvelle place tous les personnages importants qui ont gravité dans la vie d’Allen : Mana, Mother, son maître. Tout cela restant sans surprise et rappelant le premier chapitre du manga.

Les deux autres récits s’attachent plus ou moins au manga tout en étant d’intérêt extrêmement varié. Elles permettront aux amoureux de la série de prolonger l’aventure, les autres se retrouvant quelque peu le bec dans l’eau.

(par Vincent GAUTHIER)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander One Piece : À bas Gyanzack sur Amazon ou à la FNAC
Commander D-Gray Man Reverse Tome 1 sur Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Bonjour,

    petite leçon de choses :
    ces volumes sont des romans, pas des "novelisations". mais plus exactement des "light novels", de petits romans à destination des jeunes.

    La "novelisation" de One Piece existe par ailleurs et est publiée en français en collection Bibliothèque Verte, à l’instar de Dragon Ball et de Naruto.

    Pour rappel, une novelisation est la transformation sous forme de roman d’une histoire développée sur un autre média.

    tout le contraire donc de ces romans qui sont des créations originales présentant des aventures inédites.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Tessa le 17 septembre 2012 à  13:28 :

      Rholala le chipoteur !!! Tout ça pour glisser son "light novels"...

      Répondre à ce message

      • Répondu le 19 septembre 2012 à  10:24 :

        ben pour quelqu’un qui voudrait acheter c’est quand même important de savoir s’il achète la même chose que le manga, ou une histoire différente, non ? surtout quand les deux version existent en France. c’est important dans un article d’être correctement renseigné.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 19 septembre 2012 à  11:21 :

          Il me semble qu’il est indiqué plusieurs fois dans l’article que ces deux romans se basent sur des passages des mangas mais relatent des aventures inédites.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 20 septembre 2012 à  16:31 :

            ces deux romans se basent sur des passages des mangas mais relatent des aventures inédites

            ce qui me semble pour le coup un peu obscur ?

            Répondre à ce message