Glénat sur la trace des grands explorateurs

20 mars 2012 0 commentaire
  • En confiant la collection "Explora" à un authentique scientifique aventurier, Christian Clot, Glénat revient sur l'aventure des grands explorateurs. Ce faisant, l'éditeur grenoblois retrouve un souffle qui anima naguère son catalogue : celui de l'histoire.
Glénat sur la trace des grands explorateurs
Magellan, jusqu’au bout du monde (Sc. Christian Clot, dessins : Bastien Orenge, Thomas Verguet & Isa Python
Ed. Glénat

Souvenez-vous, c’était en 1979. Avec Les Passagers du Vent de François Bourgeon [1], Glénat se faisait un nom dans le petit monde de la bande dessinée en bâtissant un catalogue dédié à l’histoire. Ce fut même le slogan d’une collection Vécu : "L’Histoire, c’est aussi l’aventure."

Un arrière-fond pédagogique pour des histoires passionnantes. Le procédé est vieux comme Les trois Mousquetaires et les aventuriers n’ont pas attendu cette nouvelle collection pour prospérer dans le monde des bulles : Le Stanley d’Hubinon, le Charles de Foucauld de Jijé, voire les Aventures de l’Oncle Paul ou les exploits du Commandant Cousteau ont également creusé cette veine.

Mais ici, c’est différent. Ce sont de véritables biographies d’explorateurs qui nous sont proposées au rythme de quatre volumes par an. Les premiers élus ?

Magellan qui fut le premier à tenter un tour du monde, Richard Francis Burton, le premier Occidental à atteindre La Mecque déguisé en pèlerin, Mary Kingsley allée en Afrique vivre parmi les autochtones, Percy Fawcett parti à la recherche d’une cité perdue datant de l’Atlantide…

Mary Kingsley, la Montagne des Dieux (Sc. Esteban Mathieu & Guillaume Dorison ; dessins : Julien Telo
Ed. Glénat

Des personnages hauts en couleurs, passionnés et passionnants qui proposent des valeurs de courage et de curiosité bien utiles à notre époque.

L’homme à l’origine de la collection, Christian Clot, est lui-même un explorateur qui parcourut déserts, jungles ou très hautes montagnes comme la Cordillère de Darwin au Chili. Il est persuadé que seule la BD peut rendre le souffle qui anime la quête fiévreuse de ces coureurs de monde : "Les artistes sont des explorateurs et les explorateurs des artistes", martèle-t-il.

Pourtant, ces personnages n’ont-ils pas été, peu ou prou, les agents d’intérêts plus ou moins avouables, allant parfois jusqu’à justifier la colonisation ?

"Pour moi, aujourd’hui, on a besoin de faire connaître le monde pour le protéger, explique-t-il. Derrière la volonté d’écrire, de représenter, de filmer le monde, il y a d’abord une volonté de le faire aimer. Il est vrai qu’à une certaine époque, on a plus voyagé pour des raisons politiques, comme lorsque, aujourd’hui encore, on cherche des matières premières ou du pétrole. Mais même à l’époque, vous avez des Darwin, des Humboldt ou des Bonpland qui sont des vrais scientifiques et qui vont devenir des grands défenseurs des causes indiennes et autres. Ce sont avant tout des naturalistes. Comme à toutes les époques et dans toutes les professions, il y a des gens moins bien et des calculateurs."

Mary Kingsley, la Montagne des Dieux (Sc. Esteban Mathieu & Guillaume Dorison ; dessins : Julien Telo
(c) Ed. Glénat

Deux premiers tomes viennent de sortir : Magellan, jusqu’au bout du monde (Sc. Christian Clot, dessins : Bastien Orenge, Thomas Verguet & Isa Python) qui nous conte le tour du monde de ce marin portugais mis au service du roi d’Espagne contre qui se fomente un complot qui donne une perspective intéressante à ses découvertes et Mary Kingsley, la Montagne des Dieux (Sc. Esteban Mathieu & Guillaume Dorison ; dessins : Julien Telo) ou l’histoire d’une jeune anglaise excentrique et indépendante, exploratrice au cœur de la forêt équatoriale africaine qui changea fondamentalement l’image que l’Occident avait de l’Afrique noire.

Deux autres aventures paraîtront en septembre : Burton et Fawcett. Ils nous font découvrir la face cachée de ceux qui ont contribué à effacer les zones blanches sur nos cartes.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire la chronique de Magellan

Commander Magellan chez Amazon ou à la FNAC

Commander Mary Kingsley chez Amazon ou à la FNAC

[1Aujourd"hui passés aux éditions 12Bis.

  Un commentaire ?