"Globules et conséquences" : émouvante autopsie d’une maladie

19 septembre 2018 0
  • Samedi 15 septembre, c'était la journée mondiale du don de moelle osseuse. Un sujet délicat et un événement sévèrement concurrencé par les journées du patrimoine. Pourtant, dans "Globules et conséquences" Catherine Pioli, disparue l'an dernier, nous rappelle combien la cause est importante en nous racontant, avec humour et sensibilité, son propre combat contre la maladie.

Jeune trentenaire pleine de vie, illustratrice de profession, Catherine voit son univers s’effondrer lorsque, suite à diverses analyses pour expliquer de récurrentes douleurs de dos, on lui diagnostique une leucémie aigüe, forme de cancer qui ravage son système immunitaire.

S’enclenche alors un long et sidérant parcours médical qui conduit Catherine d’examens en traitements, de prise de médicaments en redécouverte d’un corps dont la terrifiante dégradation laisse au quotidien des traces de plus en plus visibles. À l’horizon, toutefois, une greffe de moelle osseuse pour guérir la maladie une fois la résorption celle-ci entamée.

"Globules et conséquences" : émouvante autopsie d'une maladie
Parcours médical pour diagnostiquer la maladie
Globules et conséquences © Catherine Pioli
Retour à la maison, à l’issue d’une première phase de traitement. Fatigue
Globules et conséquences © Catherine Pioli

Sous la forme d’un journal de bord Catherine Pioli, qui raconte ici sa propre histoire, marie avec justesse et talent une extraordinaire lucidité sur l’épreuve qu’elle affronte à une forme d’humour distancié qui fait chaque fois mouche. Voilà qui rend Glocules et conséquences drôle et terriblement émouvant à la fois.

Touchant et même souvent bouleversant, l’album tient son lecteur par la vitalité et la joie d’un personnage qui semble avoir érigée l’une et l’autre comme étendards de sa lutte contre la maladie. Car malgré le tragique de la situation et de son dénouement, pas le moindre pathos dans ce beau volume.

Illustratrice dont on avait pu découvrir les dessins dans divers guides Marabout, Catherine Pioli met ici son trait fin et élégant au service d’une narration tour à tour intimiste et didactique. Les détails de la leucémie, de son traitement et de effets produits sur l’organisme sont donnés, sans fard, en parallèle des répercussions de cet événements sur sa vie de famille et de couple. Il est d’ailleurs étonnant de voir un graphisme habituellement associé à une forme de légèreté, qui rappelle, par l’allure de ses figures féminines notamment, la presse féminine, ainsi se transfigurer pour donner une puissance originale à la gravité du sujet abordé.

Les blastes, les cellules immatures à l’origine du mal de Catherine
Confrontée à l’évolution de son corps via la perte de poids
Globules et conséquences © Catherine Pioli

Catherine Pioli se voit diagnostiquer sa leucémie en décembre 2014. Elle amorce ce travail narratif quelques mois plus tard, en mai 2015, sur le conseil d’un de ses proches, Ronan Le Guellec [1]. Une démarche loin d’être évidente pour elle qui n’avait jamais encore fait de bande dessinée, à laquelle elle est d’abord réticente, mais prend finalement forme, aiguillonnée par le besoin de formaliser son combat contre la maladie. Une manière de conserver une forme de maitrise sur des événements qui nécessairement la submergent et d’occuper un temps si long désormais, évidé de tout contenu autre que la maladie et ses conséquences.

Le fait de raconter, et non plus simplement d’illustrer, s’avère donc nouveau pour la dessinatrice. Mais la composition des planches ainsi que la dynamique d’ensemble témoignent pourtant d’une solide maitrise de cette narration si particulière. L’album couvre ainsi plus d’une année de soins et de lutte, jusqu’à l’été 2016 et la greffe de moelle osseuse qui devait la sauver.

Le temps des analyses, détaillé avec précision et néanmoins humour
Globules et conséquences © Catherine Pioli
La chute des cheveux, l’une des "conséquences" du traitement
Globules et conséquences © Catherine Pioli

La suite, ce fut pour Catherine un nouveau temps médical qui ne nous est pas raconté, et un volume mené à son terme ou presque par son auteure, qui ne put coloriser l’ensemble des planches. Le reste fut achevé par Jean-Luc Guérin sous la direction de Ronan Le Guellec, pour Vents d’Ouest qui avait accepté l’ouvrage début 2017.

De par sa dimension autobiographique et du fait du destin, désormais connu, de son auteure, tristement décédée le 31 juillet 2017, Globules et conséquences possède une résonance particulière. Les dernières pages du volume, sorte d’appendice à l’histoire proprement dite et consacré à la greffe de moelle, constituent un formidable appel pour sensibiliser à cette cause et inviter les bonnes volontés à devenir donneurs. Et pour ceux qui seraient passés à côté de la journée mondiale du don de moelle osseuse du 15 septembre, pensez déjà au 17 octobre prochain, journée mondiale du don d’organe et de la greffe.

Le rire, comme arme pour résister
Globules et conséquences © Catherine Pioli

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Globules et conséquences. Par Catherine Pioli. Vents d’Ouest. Sortie le 6 juin 2018. 152 pages. 19 euros.

[1En 2014, Ronan Le Guellec travaillait déjà depuis plus de 10 ans avec Catherine Pioli au sein de l’agence d’illustrateurs Comillus. Il travailla directement dans la bande dessinée aux éditions Le Cycliste.

  Un commentaire ?