Gloutons & Dragons T. 8 - Par Ryoko Kui - Casterman

20 octobre 2020 0 commentaire
  • La double narration se poursuit avec ce tome un peu plus calme que les deux précédents : tandis que la troupe de Laïos reste égale à elle-même, c’est-à-dire une bande de bras cassés, le ténébreux Kabrew joue la montre avec les elfes, bien décidés à fermer définitivement le donjon.

C’est donc de nouveau un tome divisé en deux parties que nous découvrons, toujours construit sur cet habile mélange de loufoquerie et de tragédie douce-amère. Et le début ne perd pas de temps avec Laïos et ses compagnons qui se réveillent avec une drôle de surprise, qu’ils mettent sur le dos d’une intoxication alimentaire.

Une péripétie rocambolesque et parodique dont le manga a le secret, et où la mangaka s’en donne à cœur joie en jonglant avec les clichés et les personnalités de ses héros. Une façon de décompresser entre deux retours sur Kabrew, qui a fort à faire et ne ménage pas sa peine.

En effet, comme convenu avec ses compagnons, il escorte en tant que guide la troupe d’élite elfe dans le donjon. Une entrée en matière qui tourne rapidement à la démonstration de force. Des scènes d’action qui donnent le ton, surtout par leur efficacité impressionnante, avec d’emblée une confrontation avec le fameux sorcier fou, rien que ça !

Gloutons & Dragons T. 8 - Par Ryoko Kui - Casterman
© by KUI Ryôko / Enterbrain

Une séquence relativement intense et dramatique, où Kabrew se démène pour gagner du temps, et qui tranche avec le ton léger des péripéties de la bande à Laïos. Ces derniers poursuivent ainsi leur descente dans les profondeurs du donjon et referment le tome avec la rencontre d’un nouveau monstre dont ils désirent tester les saveurs !

De plus, continuant là-aussi un thème lancé au tome précédent, et après les révélations sur le passé de Senshi, c’est au tour de Tylchack, notre cher voleur, de nous dévoiler son histoire. Et la découverte de ses problèmes conjugaux ne vont pas manquer d’enflammer l’imagination de Marcyle !

Bref, en dépit d’une intrigue générale qui a développé des enjeux plus dramatiques, voire pressants, le ton général ne varie pas tant que ça. Les expérimentations gastronomiques se révèlent peut-être moins inventives et moins nombreuses que d’autres fois, mais l’humour et l’extravagance restent tout de même de mise pour notre plus grand plaisir.

© by KUI Ryôko / Enterbrain

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Gloutons & Dragons T8. Par Ryoko Kui. Traduction Sébastien Ludmann. Casterman, collection "Sakka". Sortie le 21 octobre 2020. 200 pages. 8,45 euros.

Acheter ce livre sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Gloutons & Dragons sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1,
- Lire la chronique des tomes 2 & 3,
- Lire la chronique du tome 4,
- Lire la chronique du tome 5,
- Lire la chronique du tome 6,
- Lire la chronique du tome 7.

  Un commentaire ?