Golden Sheep T. 2 - Par Kaori Ozaki - Delcourt/Tonkam

6 octobre 2020 0 commentaire
  • Tsugu et Sora ont fugué, Yûshin a décidé de laisser tomber le lycée et Asari reste prisonnière de sa passivité. Tous veulent changer, devenir quelqu'un, mais ils restent encore incapables de véritablement avancer. Réussiront-ils à retrouver l'enchantement de leur enfance ?

Alors qu’il allait se suicider, Sora a été sauvé par Tsugu qui l’a embarqué dans sa fugue à Tokyo. Elle espérait un peu d’aide de son père, divorcé de sa mère. Et s’il n’a répondu exactement à ses attentes, comme souvent, il leur a tout de même donné une adresse.

Sur place, les deux adolescents découvrent une vieille échoppe de croquettes de pommes de terre panées. Le propriétaire, un papy bougon, les embauche sans autre forme de procès, en échange du gîte et du couvert. Une situation aussi étrange que cocasse, mais qui a le mérite d’occuper à la fois leurs mains et leurs têtes.

Pendant ce temps, chez eux, dans leur petite ville de province, Yûshin se trouve dans une impasse : entre son dégoût de lui-même, sa haine contre le monde entier et la disparition de son souffre douleur, il décide de se ressaisir, enfin à sa façon. En effet il se fixe un nouvel objectif, mais sans pour autant changer son état d’esprit.

Golden Sheep T. 2 - Par Kaori Ozaki - Delcourt/Tonkam
KIN NO HITSUJI © Kaori Ozaki / Kodansha Ltd.

La première partie se révèle légère, avec la nouvelle situation de Tsugu et Sora qui permet de s’aérer de l’ambiance anxiogène de la fin du premier tome. La seconde nous ramène ensuite à Yûshin et Asari, à leur gestion du "changement". Des moments plus durs et amers, qui nous rappellent que rien n’a été résolu.

Toujours dessiné et narré avec simplicité, force et par moment un certain humour, le récit de Kaori Ozaki continue d’explorer les sentiments contrariés de ses personnages, en particulier les non-dits qui les lient. Les défauts de communication, les jalousies et les déceptions sont autant de chaînes qui les retiennent prisonniers.

Si aucun d’eux ne semble réellement savoir ce qu’il recherche, une chose apparaît désormais évidente : ils ne réussiront pas à trouver la réponse à leur mal-être en restant seuls. Mais leur amitié brisée est-elle réparable ? Nous le saurons dans le prochain et dernier tome de cette belle chronique sur les affres de la jeunesse.

KIN NO HITSUJI © Kaori Ozaki / Kodansha Ltd.

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Golden Sheep T2. Par Kaori Ozaki. Traduction Patrick Honnoré. Delcourt/Tonkam, collection "Seinen". Sortie le 23 septembre 2020. 176 pages. 7,99 euros.

Acheter ce livre sur BD Fugue, FNAC, Amazon

Golden Sheep sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1

Retrouvez Kaori Ozaki sur ActuaBD :
- Lire la chronique de Our Summer Holiday
- Lire la chronique de Mermaid Prince

  Un commentaire ?