"Goutte à Goutte" de Lucile Gautier (Même pas mal) : un pont entre deux générations

23 juin 2019 0 commentaire
  • Dans une bande dessinée relativement courte mais longtemps remise sur le métier, la dessinatrice Lucile Gautier met en parallèle le jeunesse de sa grand-mère avec la sienne, mais aussi avec l'histoire politique du XXe siècle. Grâce à un procédé narratif original, elle met en perspective deux histoires et deux périodes, soulignant ainsi les différences comme les points communs.

Goutte à Goutte de Lucile Gautier, récemment parue chez Même pas mal, est une bande dessinée centrée sur la jeunesse de sa grand-mère Marthe, née en 1929 et décédée en 2017. Mais autour viennent se greffer deux autres récits, l’un très général sur le XXe siècle, l’autre très intime sur la vie sentimentale de la dessinatrice au début des années 2010. Présentées et racontées en parallèle, ces trois histoires se font écho, se nourrissant mutuellement.

"Goutte à Goutte" de Lucile Gautier (Même pas mal) : un pont entre deux générations
Goutte à goutte © Lucile Gautier / Éditions Même pas mal 2019

La destinée de Marthe n’a rien d’exceptionnel, mais son témoignage écrit, recueilli à partir de 2012 par sa petite-fille, rappelle à quel point les vies de tout un chacun ont pu être marquées par les événements historiques lors du XXe siècle, qu’elle a traversé presque de bout en bout. Sa famille a vécu les conséquences de la Première Guerre mondiale comme celles de la Seconde. Sans en avoir particulièrement souffert personnellement, du moins pas davantage que la majorité des Français de son époque, elle a vite pris conscience du drame que la guerre entraînait dans son sillage.

Elle a grandi très entourée par sa famille mais a aussi vu deux de ses frères mourir de simples maladies. Les difficultés matérielles, communes dans la première moitié du XXe siècle, se font sentir. Si elle ne s’en plaint pas, son témoignage a le mérite de rappeler que cette situation était très répandue avant la croissance économique des Trente Glorieuses. Elle raconte également ses premières années de jeune adulte, jusqu’à son mariage en 1952 : une période où la nécessité empêchait toute velléité de rester « adulescent ».

Goutte à goutte © Lucile Gautier / Éditions Même pas mal 2019

Ce récit est retranscrit de façon directe par sa petite-fille dessinatrice, à la première personne, avec une simplicité touchante. Il ne faut pas beaucoup de pages pour s’attacher à cette personnalité franche, lucide et généreuse. Sa voix résonne calmement au fil du livre et nous pouvons ainsi sentir à quel point la dessinatrice a dû se sentir proche de son aïeule lors de leurs échanges puis au moment de mettre des images sur ses mots.

Son histoire est valorisée par la composition imaginée par Lucile Gautier. Les propos de Marthe, finement et richement illustrés, sont placés au centre de chaque page, qu’ils recouvrent pour une bonne moitié. Au-dessus, une frise reprend quelques-uns des événements historiques qui ont jalonné sa jeunesse. Souvent très connus, parfois moins, ils ont la plupart du temps eu une influence directe ou indirecte sur la vie de Marthe et de sa famille. Au-dessous, Lucile Gautier se met elle-même en scène, se représentant en une sorte de matriochka ballottée par la vie, entre grossesse non désirée et rupture amoureuse.

Goutte à goutte © Lucile Gautier / Éditions Même pas mal 2019

Les trois récits superposés en bandes - donnant ainsi une signification supplémentaire à l’expression « bande dessinée » - s’enrichissent mutuellement. Si le plus captivant est celui de Marthe, ce qui n’est évidemment pas un hasard puisqu’il est à l’origine de l’ouvrage, les deux autres ont toute leur place. Ils font écho à l’histoire principale, lui apportant à la fois des explications, concernant le récit historique, et des prolongements, concernant le récit intime de la dessinatrice.

La profondeur historique est réelle, montrant comment les événements et les mouvements globaux peuvent influer sur les destins individuels. Et le parallèle entre les deux jeunesses, celle de Marthe et celle de Lucile Gautier, rappelle à quel point les évolutions sociales et morales ont été importantes en un siècle. Cette ambiguïté entre ressemblances et contrastes est renforcée par le graphisme de Lucile Gautier, qui emprunte aux icônes religieuses et au dessin contemporain dans des compositions à la fois minutieuses et très libres.

Nous regretterons finalement que l’ouvrage soit un peu court. Nous aimerions en effet faire encore davantage connaissance aussi bien avec Marthe qu’avec la dessinatrice, qui a su rendre avec originalité, mais sans emphase, des liens affectifs transgénérationnels tout en questionnant la façon dont les femmes passent à l’âge adulte selon les époques.

Goutte à goutte © Lucile Gautier / Éditions Même pas mal 2019

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Goutte à goutte - Par Lucile Gautier - Même pas mal - 20,5 x 27 cm - 40 pages en bichromie - couverture souple avec rabats - parution le 25 avril 2019.

Consulter le site de l’autrice.

  Un commentaire ?