Grand Prix T3 – Par Marvano – Dargaud

2 juillet 2012 5 commentaires
  • Les drapeaux à damiers et les oriflammes frappés de la croix gammée s'entremêlent dans l'excellente série "Grand Prix". Marvano conclut brillamment sa fresque historique de l'entre-deux-guerres.

Pour Leslie Tolliver et les pilotes de sa génération, ce sont les derniers tours de piste avant le déclenchement des hostilités de la Seconde Guerre mondiale. Petit à petit, le Troisième Reich a phagocyté les écuries de course et leurs pilotes. Les Mercedes et autres Auto Union trustent les premiers places en arborant le drapeau nazi sur leurs flancs. Le fougueux pilote britannique réalise que les abords des pistes commencent à ressembler à un authentique nid d’espions. Il n’est peut-être pas encore trop tard pour s’affranchir du giron des Flèches d’Argent...

Grand Prix T3 – Par Marvano – Dargaud
Un extrait de "Grand Prix" T3
© Marvano - Dargaud

Se partageant entre reconstitution fidèle de l’atmosphère des circuits des années 1930 et intrigues d’espionnage, Marvano réussit un subtil mélange. La période qui sert de toile de fond à « Grand Prix » est autant marquée par le danger permanent de la course automobile que par l’inexorable prise de pouvoir des partisans d’Adolf Hitler. Ce qui rend la lecture de ce triptyque absolument passionnante et terrifiante.

(par Morgan Di Salvia)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire notre entretien avec Marvano, à l’occasion de la parution du dernier tome de « Grand Prix ».

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

A propos de Marvano, sur ActuaBD :

> « Les coureurs allemands arboraient les signes nazis plus par opportunisme sportif que par affinité idéologique » (Entretien en juin 2011)

> Marvano retrace la période noire et dorée du Sport Automobile

> Marvano, le "Alan Moore" flamand

> Libre à jamais T3

> Les Petits Adieux

 
Participez à la discussion
5 Messages :
  • Grand Prix T3 – Par Marvano – Dargaud
    2 juillet 2012 21:06, par OW

    Ils en ont pas marre les éditeurs de foutre des croix gammées plein leurs couv de BD ? Ca pue un peu beaucoup ce racollage facile.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Guerlain le 3 juillet 2012 à  13:23 :

      je me pose en effet la question, même si dans le cas de Marvano, il y a un intérêt parce qu’il traite d’un fait avéré, et ne se contente pas de surfer sur un effet de mode.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Erik A. le 4 juillet 2012 à  18:48 :

      C’est une réflexion curieuse. Ces albums de Marvano m’intéressent beaucoup. Je ne vois pas bien en quoi reprendre un fait historique est un racolage. Ou alors il faut aussi censurer "la grande vadrouille" dans laquelle apparaissent pas mal de svastikas. Vous avez peur de l’apologie potentielle, mais à force de politiquement correct on ne peut plus parler de rien...

      Répondre à ce message

      • Répondu le 5 juillet 2012 à  02:38 :

        Je ne vois pas bien en quoi reprendre un fait historique est un racolage.

        C’est mettre des croix gammés sur la couv d’1 album sur 20 qui est du racolage.

        Répondre à ce message

        • Répondu par Dominique le 6 août 2012 à  18:22 :

          "C’est mettre des croix gammés sur la couv d’1 album sur 20 qui est du racolage."


          Presque 100% des albums traitant d’aviation et de combats aériens de la seconde guerre mondiale montrent des croix gammés ; et alors.... Toute BD traitant de la période 1933/1945 sur un thème en relation avec cette époque peut difficilement faire l’impasse sur cette imbrication omniprésente des symboles nazi dans tous les aspects de la vie quotidienne et plus encore dans la vie publique.
          Ce ne sont plus des simples remarques que vous faites c’est porter des accusations infondées.

          Répondre à ce message