Green Lantern : en plein jour ou dans la nuit noire, la guerre ne change jamais. (3/3)

9 octobre 2011 0 commentaire
  • Suite et fin de notre dossier sur Green Lantern en soutien de nos chronqiues sur le "relaunch" de la série. Dans cette partie, nous abordons les trois derniers "arcs" du "run" de Geoff Johns sur la série: Blackest Night, Brightest Day et War of the Green Lantern.

Dans la partie précédente, nous évoquions la création des différents Corps du spectre émotionnel pour enfin arriver en pleine Guerre de la Lumière.

Blackest Night - par Geoff Johns & Ivan Reis - DC Comics/Panini Comics, a été le plus gros cross over de l’univers DC Comics depuis Final Crisis, impliquant des héros comme Superman, Wonder Woman, Flash et autres. Annonçant la destruction prochaine du monde (une fois de plus), Blackest Night a été la plus grosse vente de l’été 2009 aux États-Unis et a impliqué les plus grands artistes de l’écurie DC Comics.

Green Lantern : en plein jour ou dans la nuit noire, la guerre ne change jamais. (3/3)
(C) DC Comics

Le dernier prélude s’achevait sur Scar, la Gardienne corrompue, commençant a écrire le Livre Noir, relatant la prophétie de la Blackest Night.

Nous retrouvons Hal Jordan devant la tombe de Bruce Wayne, mort pendant Final Crisis. Il est rejoint par Barry « Flash » Allen, se souvenant de leurs amis morts et évoquant les bons souvenirs.

Pendant ce temps, William Hand, plus connu sous le nom de Black Hand, possédé par sa bague de Black Lantern, parcours le cimetière de Gotham City, cherchant une batterie. Son choix se tourne vers la tombe de Bruce Wayne.

Profanant la sépulture, il transforme le crâne du défunt en batterie. Suite à cet acte, la batterie centrale des Black Lanterns, dans le secteur 666, crée une nuée immense de bagues qui partent dans toutes les directions à la recherche d’hôtes.

Nous allons pas trop en dévoiler sur Blackest Night, car l’arc, , publié en France, regorge de rebondissements en tous genres qui sont vraiment bien amenés. Johns sait vraiment où il va et ne nous propose pas une ordinaire succession de combats sans queue ni tête. Qui plus est, beaucoup d ’événements marquants du DC Universe reviennent sur le tapis (Identity Crisis par exemple), ce qui permet de renforcer l’impact de Blackest Night sur le DC Universe.

(C) DC Comics/Ivan Reis

Cependant, Blackest Night peut se suffire à lui même et contient quelques ellipses rassemblées aux USA dans plusieurs Hardcovers (maintenant réédités en TPB).

Les plus marquants sont le recueil Green Lantern - par Geoff Johns & Doug Mahnke - DC Comics et le Green Lantern Corps - Peter Tomasi & Patrick Gleason - DC Comics/Panini Comics [1]. Ils lèvent le voile sur l’arrivée de plusieurs forces de renforts sur Terre, mais aussi rallongent certains combat de la Blackest Night.

Pensons-nous maintenant sur la partie encore inédite en France : les arcs Brightest Day portant sur la série Green Lantern, Green Lantern Corps et sur la nouvelle série Emerald Knights. Nous ne parlerons pas de l’arc Brightest Day en lui même, vu qu’il n’est pas centré sur le Green Lantern Corps, mais sur les missions des personnages ressuscités à la fin de Blackest Night.

Dans Green Lantern Corps, Revolt of the Alpha Lanterns – Peter Tomasi et Patrick Gleason – DC Comics, l’intrigue est nouée, comme son nom l’indique, autour d’une révolte des Alpha Lanterns.

L’histoire commence sur l’intronisation officielle de Ganthet dans le Green Lantern Corps en tant que Lantern du secteur 0. Nous assistons à la création d’une batterie et pouvons voir que c’est un processus extrêmement dangereux pour le Gardien, celui-ci manipulant de la volonté pure pour forger sa lanterne.

(C) DC Comics/Patrick Gleason

L’arc s’articule autour du retour d’Hank Henshaw, alias Cyborg Superman. Celui-ci, en plus d’être le chef des Manhunters, corrompt les Alpha Lanterns et tente de retrouver son apparence normale grâce à ses expériences sur eux. Il « demande » même l’aide de l’ancien gardien Ganthet pour tenter de retrouver une apparence humaine.

Lors de Blackest Night, Hank s’est retrouvé aux prises avec des Black Lanterns aux abords de la Terre. Il tenta d’affronter Nekron, mais celui-ci ne le remarqua pas, du fait que Cyborg Superman n’a plus de cœur.

L’arc est assez moyen, il se laisse lire mais n’a pas la portée des autres arcs du Green Lantern Corps. Tomasi fait dans la surenchère inutile.

S’ensuit alors la nouvelle série de l’univers Green Lantern, Emerald Warriors - Peter Tomasi & Fernando Pasarin - DC Comics. Cet arc se tourne vers Guy Gardner, toujours aux prises de ses démons suite à son passage dans le Red Lantern Corps. Il cherche un moyen de se purger définitivement des résidus de rage qui l’habitent. Alors qu’il prend la décision de se rendre sur la planète des Blue Lanterns, il est rejoint par Killowog et Arisia, mandatés par les Gardiens pour retrouver Sodam Yat.

Sodam est porté disparu depuis la guerre du Sinestro Corps et les Gardiens lui accordent beaucoup de valeur. En effet, une prophétie relatant la fin du Green Lantern Corps annonce que lorsque le Corps sera détruit suite à une guerre totale entre les différents corps, Sodam sera le dernier Lantern, avec Mogo, à répandre la justice et la lumière dans toute la galaxie. En somme, Sodam est le nouveau Kyle Rayner, l’être qui reconstruira le Corps.

(C) DC Comics/Fernando Pasarin

La quête des compagnons prend une tournure particulière lorsque Bleez, une Red Lantern, les attaque sur Odym. Celle-ci leur raconte qu’Atrocitus a identifié que Guy Gardner ne doit pas être purgé pour le Salut de la galaxie. Cet arc marque le retour sur le devant de la scène de ce héros et de Killowog, mis un peu de côté un certain temps. L’arc est plaisant à lire et contient beaucoup d’indices sur la suite de la série Green Lantern.

Enfin, voici le tant attendu arc Green Lantern Brightest Day - par Geoff Johns & Doug Mahnke - DC Comics . Six semaines se sont écoulées depuis la bataille finale de Blackest Night et chaque Corps essaie de retrouver son entité appelée sur Terre par l’entité de la lumière blanche. Les membres les plus charismatiques des différents Corps se rencontrent pour retrouver l’hôte dans lequel se cache chaque entité.

Pendant ce temps, sur une autre planète, une silhouette encapuchonnée ressemblant à un Gardien lévite processionne devant des stèles marqués du logo de chaque Corps. Au dessus de celle de la peur se trouve enchainé Parralax, l’entité du Sinestro Corps. La moisson peut commencer...

Cet arc sert de gros prologue à la relance de l’univers de Green Lantern. On y voit les relations entre les différents Corps servant de bases à la série New Gardians, mais surtout, les différentes tensions élaborées autour de la continuité de Green Lantern soulignent une fois encore le talent narratif de Geoff Johns.

L’évènement du Printemps 2011 sur Green Lantern s’appelle War of the Green Lantern, cross over entre toutes les séries Green Lantern.

(C) DC Comics

Les entités des différents Corps sont en la possession de Krona, le gardien déchu, et celui-ci se sert des Gardiens de l’Univers comme nouveaux hôtes. Le rêve de Krona s’accomplit, lui qui a toujours voulu que les Gardiens ressentent de l’émotion.

Ganthet, le nouveau Green Lantern du secteur 0, découvre que Parallax contrôle les pensées de chaque membre du Green Lantern Corps. Décidant de sauver John Stewart et Kyle Rayner, celui-ci leur prend leurs anneaux. Mais Parallax n’est pas du même avis et fait exploser la bague de Ganthet, lui amputant le bras par la même occasion.

(C) DC Comics/George Perez

Le frère se retourne contre le frère et la galaxie s’embrase. Pour contrer cela, le groupe de Lanterns humains constitué d’Hal Jordan, Guy Gardner, John Stewart et Kyle Rayner utilisent des anneaux des autres Corps du spectre des émotions. Ainsi, Hal Jordan revêt un anneau jaune, Gardner un rouge, Rayner un bleu et Stewart un indigo. La bataille d’Oa fait rage et malgré leurs nouveaux pouvoirs, nos héros ne s’en sortent pas, surtout depuis l’arrivée dans l’orbite d’Oa d’un lantern légendaire. John Stewart se révèle encore une fois comme une recrue de choix, celui-ci préférant anéantir un des garants de l’avenir du Green Lantern Corps que de voir Oa tomber.

Sur la surface d’Oa, la bataille finale est engagée. Hal et Guy s’efforcent de faire sortie Parallax de la batterie centrale. Avecl’aide de Ganthet qui leur légue deux anneaux, un anneau orange et un violet, Gardner arrive à forcer Parallax à sortir de son trou. Le contrôle mental des Lanterns s’arrête, et Hal va se confronter au gardien renégat, Krona.

Les chefs des différents Corps arrivent sur Oa mais leurs anneaux les rejettent. Sinestro, dans un élan de courage, charge Krona. Une bague verte vient s’enfiler sur son doigt, refaisant de lui un membre du Green Lantern Corps ! Les pouvoirs de Sinestro et d’Hal mettent en déroute Krona, et Hal lui porte le coup de grâce.

(C) DC Comics

Pour avoir pactisé avec les autres Corps et surtout pour avoir tué un Gardien, Hal est démis de ses fonctions et se retrouve téléporté sur Terre en dépit des protestations du Green Lantern Corps.

(C) DC Comics

Depuis Green Lantern Rebirth jusqu’à maintenant, nous avons passé en revue plus de sept ans de parution pour que vous puissiez bien appréhender la série Green Lantern. En effet, lors du relaunch du DC Universe de septembre, la continuité Green Lantern est la seule à rester inchangée.

Nous espérons que ce long guide vous aura donné envie de découvrir cette série qui mérite vraiment le détour et une publication suivie en France.

(par Antoine Boudet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?