Greg Rucka : “Les scénarios de BD européens sont plus raffinés”

11 novembre 2004 0 Interviews par Alain Haimovici
🛒 Acheter
  • {{Greg Rucka}} n'est pas un scénariste de comics comme les autres. Tout d'abord romancier à succès, il ne travaille pour Marvel et DC que depuis quelques années. {Wolverine, Wonder Woman, Elektra}... leurs destins ont été, un jour ou l'autre, liés au talent de cet auteur, dont les scénarios s'adressent plutôt à un public adulte.

Comment un romancier devient-il scénariste de comics ?
J’ai toujours été un fan de comics. J’en lisais beaucoup lorsque j’étais adolescent, c’est depuis toujours ma passion. Même si j’ai commencé ma carrière en tant que romancier, j’ai toujours eu envie de travailler dans la BD. Après mon second roman, Finder, j’ai démarché des éditeurs de comics. Oni Press m’a alors donné ma chance. J’ai donc scénarisé Whiteout, mon premier comic-book. Ensuite, DC m’a demandé d’écrire Batman, et tout s’est enchaîné rapidement...

Vous adorez les personnages féminins à forte personnalité : Wonder Woman, Elektra, Q&C, Whiteout...Pour quelles raisons ?
C’est vrai, j’adore les femmes à poigne ! En résumé, le fait que le personnage soit féminin change toujours le déroulement de l’histoire. Tout semble déjà avoir été raconté sur les héros masculins. À partir du moment où le personnage principal est une femme, le scénario devient radicalement différent. En plus, je suis fasciné par les femmes « fortes », je les trouve à la fois courageuses et sexy.

Est-ce difficile de scénariser Elektra, un personnage créé par Frank Miller ?
Ce fut un des moments les plus difficiles de ma carrière. Miller avait, en fait, déjà fait le tour du personnage, notamment en la tuant et en la faisant revenir d’outre-tombe. J’adore Elektra, c’est un personnage très complexe qui lutte pour ne pas devenir un assassin impitoyable sans foi ni loi. Mais il n’y a vraiment plus rien à dire sur son histoire, Miller l’a déjà si bien fait de toute façon...

Comment avez-vous abordé le personnage de Wonder Woman ?
Je veux démontrer que ce personnage est loin d’être « has been ». Elle est l’un des personnages les plus puissants de l’univers DC, peut-être même capable de battre Superman ! N’oublions pas qu’elle possède la force des dieux grecs et qu’elle est une amazone redoutable. Wonder Woman ne peut donc être que fascinante. En plus, elle est si belle et sexy qu’il est vraiment difficile de ne pas tomber sous son charme ! Je prends ainsi beaucoup de plaisir à redynamiser ce personnage.

Vous écrivez également le scénario de Wolverine. Un vrai défi !
En effet. C’est un personnage très violent et effrayant, j’ai donc décidé que mes scénarios devaient l’être également. Ce qui me fascine chez Wolverine, c’est son conflit intérieur humain/animal, qui le torture sans cesse. Il lutte toujours pour ne pas devenir un meurtrier impitoyable sans aucune conscience, parfois un peu comme Elektra. Mes scénarios ne le présentent pas comme un super-héros, contrairement à ce qui a été fait par le passé, l’approche est ici différente.
Greg Rucka : “Les scénarios de BD européens sont plus raffinés”
Queen & Country est un comic-book à part : aucun super-héros, des planches en noir et blanc et minimalistes, un personnage central original (une femme agent secret britannique). Pour quelles raisons ?
Q&C ne fonctionnerait pas en couleur, j’en suis persuadé. Toutes ces originalités et toutes ces différences permettent à cette série d’attirer l’attention des lecteurs, habitués aux super-héros en costumes. J’ai choisi la nationalité britannique pour mon personnage, tout simplement parce qu’il existe une longue tradition d’agents anglais : James Bond de Fleming, Smiley de LeCarre...
J’ai également été inspiré par un roman intitulé The Sandbaggers de Ian Mackintosh et j’ai fait pas mal de recherches pour rendre Q&C le plus crédible possible.

Aujourd’hui, quels sont vos comics préférés ?
Daredevil de Bendis, Sleeper de Brubaker, et les comics d’Oni Press en général. Mais je manque cruellement de temps pour tout lire...

Connaissez-vous la BD franco-belge ?
J’ai grandi en lisant Astérix ! J’adore ce personnage depuis toujours ! J’essaie d’ailleurs de compléter ma collection depuis quelques temps. Je préfère, de toute façon, les scénarios européens, plus raffinés, aux scénarios américains, moins recherchés.

Quels sont vos projets ?
J’écris actuellement Adventures of Superman, Wonder Woman, Gotham Central et Q&C ! Ouf ! En plus, je prépare Everest : Facing the Goddess, dessiné par Scott Morse et plusieurs romans. J’ai un sacré emploi du temps...

(par Alain Haimovici)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Créateur et responsable de la rubrique « Comics » de la newsletter d’Univers BD, dès 2001, Alain Haimovici est un spécialiste de la bande dessinée américaine. Dorénavant, il interviewe également les artistes les plus célèbres du monde des comics pour Univers BD.

 
Newsletter ActuaBD