Actualité

Grenoble au pays du Soleil Levant

Les Parisiens ne sont pas les seuls à pouvoir voyager sans traverser les frontières. L’association ANI-Grenoble organise, pour la deuxième fois, le Japan Alpes Festival, du 17 au 19 septembre prochain. Une fête sur le campus, pas seulement réservée aux étudiants, pour que la rentrée soit kawaï.

La capitale des Alpes passe sous pavillon Japonais le temps d’un week-end. Deux mois après le mastodonte parisien (enfin villepintois), Japan Expo, l’association ANI-Grenoble dévoile son propre festival de culture japonaise.

Grenoble au pays du Soleil Levant

Les 17, 18 et 19 septembre 2022 à EVE, sur le campus, se réuniront tous les amoureux du pays du Soleil Levant. Cosplay, mangas, animés… Tous les classiques seront là.

De nombreuses conférences rythmeront le week-end. Pour les amoureux de dessins que nous sommes, ce festival sera l’occasion de rencontrer Baptiste Pagani, étoile montante du Label 619 (Midnight Tales, Les Larmes d’Ashura, Arcade club…) Pour les plus chauvins d’entre vous, notez que la majorité des participants sont de la région grenobloise comme Pellichi, auto-éditrice de son manga : Material&methods ou encore, Camille Chao, animatrice 2D qui fera une conférence sur son métier le samedi 17 septembre 2022 à 14 h.

Mais sachez, chers amis lecteurs d’ActuaBD, que le Japan Alpes Festival, c’est aussi un défilé de cosplays ce même samedi à 15 h, du kendo, du jeu vidéo (avec le très attendu Speedrun Pokémon, avis aux curieux.) Le Japan Alpes Festival c’est, évidemment, de la J-Pop, mais aussi, plus étonnant, du sabre-laser. Tout cela réuni en une trentaine de stands.

À noter aussi, les projections vendredi soir, au cinéma Le Méliès, de Perfect Blue de Satoshi Kon, puis du documentaire, Satoshi Kon, l’illusionniste de Pascal Alex Vincent.

Organisé juste après la rentrée (oui, les étudiants sont plus lents à revenir de vacances), le festival est au cœur du campus, dans son lieu le plus vivant : l’Espace de Vie Étudiante (EVE.) L’occasion rêvée pour se rencontrer entre amouerux du Japon Attention, toutefois, à ne pas confondre la Chartreuse et le Mont Fuji.

Seront présents : Baptiste Pagani, Box Of Heroes, Saber Experience Academy, Komainu Yosakoi, Meylan Kendo Club, AEtienne, Camille Chao, Fabien Mauro, Animeland, Animascope, Amaitsuki, Damien Laquet, Simon Chupin, Pellichi, Clément Pelissier, Taiko Voiron et Delphine Rondelet.

Voir en ligne : Le site du festival

(par Kelian NGUYEN)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Photos : Cha Pitiot & Franck Filipetti

tout public France Le Tour du monde des festivals 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
Participez à la discussion
13 Messages :
  • Japan expo par-ci , Japan expo par-là,

    Répondre à ce message

    • Répondu par Laurent Colonnier le 9 septembre à  09:12 :

      Et ça a l’air de vous défriser les poils pubiens !

      Répondre à ce message

  • Grenoble au pays du Soleil Levant
    9 septembre 11:45, par Capitaine Kérosène

    Et dire qu’il n’y aura jamais réciprocité du côté japonais dont le marché est totalement fermé aux cultures étrangères. Même les comics Marvel sont une toute petite niche en dépit des blockbusters de Disney qui envahissent les écrans nippons à grand renfort de publicité. Les jeunes japonais n’ont absolument aucune curiosité pour ce qui vient de l’extérieur de l’archipel. Un festival de BD franco-belge au Japon serait un bide assuré, personne ne s’y risquerait à moins, peut-être, de le coupler avec une foire aux vins.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Epicrate le 10 septembre à  07:53 :

      Bonne idée, la foire aux vins/BD ! (Je ne plaisante pas)

      Répondre à ce message

    • Répondu le 10 septembre à  08:05 :

      Parce que les jeunes américains, sud-américains, africains, australiens, néo-zélandais, russes et même italiens, espagnols, allemands, suédois, ukrainiens etc, eux, s’intéressent beaucoup à la Bd franco-belge ? La réciprocité que vous appelez de vos vœux n’a jamais existé, ni dans le commerce, ni dans la culture.

      Répondre à ce message

      • Répondu par Capitaine Kérosène le 11 septembre à  02:22 :

        Vous avez mal lu. Je dis que les jeunes Japonais ne s’intéressent à rien en dehors de ce qui se passe dans l’archipel. Je ne parlais pas de la BD.

        Vous avez encore mal lu.
        Je n’appelle à rien du tout. Je fais un constat, c’est tout La France est un pays qui compte pour pas grand chose à l’international, n’en déplaise à nos gouvernants. La recherche du profit à court terme pousse les éditeurs français à importer massivement des manga et ils ne font absolument rien pour promouvoir leurs productions à l’international.

        Répondre à ce message

    • Répondu par Michel Ferrandi le 10 septembre à  09:17 :

      Il y aurait des festivals de BD Franco-belge au Japon si la BD franco-belge se vendait au Japon… La domination de la culture occidentale n’est plus aussi écrasante que par le passé, le monde change, il faut vous y faire.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 10 septembre à  19:50 :

        Foire aux vins + BD c’est une idée

        Répondre à ce message

      • Répondu par Capitaine Kérosène le 11 septembre à  02:32 :

        Le marché japonais est protégé dans de nombreux domaines. Celui de la culture tout particulièrement qui bénéficie d’un soutien de l’Etat pour l’exportation (comme le fait la Corée et un jour probable la Chine). Le Japon s’est servi des manga pour changer favorablement son image en Occident. Il a réussi son pari haut la main.
        En France, on fait l’inverse.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 12 septembre à  06:31 :

          Pour plein de raisons, la BD japonaise est aujourd’hui plus créative que la BD américaine et européenne. Peut-être parce qu’elle a su rester populaire et accessible à tous.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 13 septembre à  05:19 :

            c’est surtout qu’il leurs restent la presse et qu’ils peuvent tester ce qui marche et ne marche pas, de plus l’éditeur participe à l’élaboration du projet : Naruto en est un bon exemple. Il y a aussi les anims qui contribue au succès d’une série, elles sont diffusées dans le monde entier et le merchandising pour l’appoint.
            On à quoi en franco-belge ?

            Répondre à ce message

            • Répondu le 13 septembre à  09:33 :

              On n’est pas obligé de vouloir conquérir le monde non plus. La pizza et les sushis ont conquis toute la planète parce que c’est facile à faire. Le cassoulet et la paella c’est déjà plus difficile à réussir et donc ça s’exporte moins bien. On en mange principalement en France et en Espagne. Et alors ? Ce n’est pas parce que vous n’avez pas envahi la planète entière que vous n’êtes pas pour autant excellent.

              Répondre à ce message

              • Répondu par Milles Sabords le 16 septembre à  08:06 :

                Avec la mondialisation, vous pouvez trouver du cassoulet et de la paella sous vide partout dans le monde, c’est juste une histoire de culture culinaire pour que ce soit un succès. La BD, c’est autre chose... Le modèle de l’album cartonné est très difficile à implanter dans le monde, où très souvent, c’est le format souple qui prédomine. Et pour que notre culture de la BD se propage plus abondamment, il faut une réelle volonté éditoriale, appuyée par une volonté politique. Mais comme la BD n’a pas le rayonnement du cinéma, de la danse ou de l’art contemporain, elle reste encore un peu trop sous-évaluée par nos élites décisionnaires.

                Répondre à ce message

Dans la rubrique Actualité
Derniers commentaires
Agenda BD août 2022
Festival
du 27/08/2022 au 28/08/2022
11e Festival BD "De Bulles en Bulles" (Hotton, Belgique)
Agenda BD septembre 2022
Exposition
du 10/09/2022 au 17/09/2022
Exposition Pascal Graffica à Strasbourg
Exposition
du 15/09/2022 au 1er/10/2022
Expo - Coco : dessins félins et autres bestioles (Paris)
Dedicace
du 21/09/2022 au 21/09/2022
Séance de dédicace avec Libon et Julien Solé
Exposition
du 22/09/2022 au 8/10/2022
Exposition "Ana & l’Entremonde" de Cy.
Salon
du 24/09/2022 au 25/09/2022
Salon "La BD prend l’air", 23e édition
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
8e Festival BD de Sainte-Livrade-sur-Lot
Festival
du 24/09/2022 au 25/09/2022
1er Salon de la BD Jeunesse à Paris 15
Agenda BD octobre 2022
Exposition
du 5/10/2022 au 5/10/2022
GIBERT dédicace : Ruben del Rincon
Festival
du 5/10/2022 au 16/10/2022
Festival Caribulles à Baie Mahault (Guadeloupe)
Du 6 au 22 octobre 2022, (...)
du 6/10/2022 au 22/10/2022
Exposition-vente - Laurent Bidot - à la Galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Festival
du 8/10/2022 au 9/10/2022
La Foire aux Images - Festival BD Lagrasse (Aude)
Exposition
du 14/10/2022 au 16/11/2022
Rencontre avec Elene Usdin à Villemonble (93)
Salon
du 15/10/2022 au 16/10/2022
Fête de la BD de Jeumont
Festival
du 15/10/2022 au 16/10/2022
Festival de la BD engagée du Choletais
Du 27 octobre au 12 novembre
du 27/10/2022 au 12/11/2022
Exposition-vente - Benjamin Benéteau - à la galerie de la Bande Dessinée (Bruxelles)
Agenda BD novembre 2022
Du 17 novembre au 3 décembre
du 17/11/2022 au 3/12/2022
Exposition-vente - Hugues Labiano - à la Galerie de La Bande Dessinée (Bruxelles)
Newsletter ActuaBD