Grimoire of Zero T1 & T2 - Par Takashi Iwasaki & Kakeru Kobashiri - Ototo

23 janvier 2018 0 commentaire
  • Dans un pays qui fait la chasse aux sorcières l’une d’entre elles engage un mercenaire à l’apparence de bête afin de retrouver un grimoire. Une aventure davantage orientée explication qu’action, sympathique pour son attachant duo de personnages principaux.

An 526. Les sorcières sont chassées et conduites au bûcher depuis cinq siècles. La plupart vivent cachées, parfois dans des repaires souterrains, poursuivant leur art dans le plus grand secret, bien que selon les royaumes leur persécution varie beaucoup : une certaine tolérance à leur sujet peut ainsi être trouvé là où l’Eglise apparaît peu puissante.

Grimoire of Zero T1 & T2 - Par Takashi Iwasaki & Kakeru Kobashiri - Ototo

Dans un royaume qui a récemment lancé une nouvelle grande chasse aux sorcières, un mercenaire homme-bête rencontre une jeune sorcière nommée Zéro. Cette dernière, à la recherche d’un livre qui lui a été volé, le « Grimoire de Zéro » qui pourrait amener à la fin du monde, lui propose de lui rendre sa nature humaine en échange de lui servir de garde du corps durant son périple, ce qu’il accepte.

De son titre original Zero kara Hajimeru Mahou no Sho, soit littéralement « Un grimoire pour reprendre à zéro », Grimoire of Zero est un light novel [1] écrit par Kakeru Kobashiri et illustré par Yoshinori Shizuma. Publié chez ASCII Media Works (groupe Kadokawa) depuis 2014, la série compte actuellement onze tomes.

Une adaptation en animé de 12 épisodes a été diffusée entre avril et juin 2017, tandis qu’une adaptation manga en six tomes de Takashi Iwasaki a été publiée au japon entre décembre 2014 et juin 2017. C’est cette dernière œuvre qui nous intéresse aujourd’hui, qui arrive chez nous grâce à la diffusion l’an dernier de l’adaptation animé, comme souvent.

© KAKERU KOBASHIRI / TAKASHI IWASAKI KADOKAWA CORPORATION

D’un rythme plutôt lent, sans véritable scène d’action ou de combat, ces deux premiers tomes ne couvrent pas entièrement le premier arc narratif : ils s’attèlent à présenter les personnages, l’univers de la magie ainsi que les raisons de la rébellion des sorcières du royaume.

L’attrait de l’histoire réside clairement dans sa variation de La Belle et de la Bête et dans son couple vedette relativement attachant. La dynamique est assurée par la nature entière de Zéro qui associée à sa méconnaissance du monde, dont elle ignore tout car ayant vécu toute sa vie dans un sanctuaire souterrain, confrère à sa relation avec le Mercenaire un certain charme espiègle, même si leur parcours demeure balisé.

Pour le reste, que ce soit le graphisme ou les péripéties, le manga apparaît très classique : le récit passe beaucoup de temps à mettre en place cette relation et un univers en fin de compte relativement simple, sans réelle surprise.

Un titre néanmoins sympathique, sans défaut majeur, en six tomes, qui devrait plaire aux amateurs en quête d’un Sword and Sorcery dans la pure tradition du genre, qui par contre ne sont pas rebutés par l’omniprésence des dialogues par rapport à l’action.

© KAKERU KOBASHIRI / TAKASHI IWASAKI KADOKAWA CORPORATION

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Grimoire of Zero T1 & T2. Par Takashi Iwasaki (dessin), Kakeru Kobashiri (histoire originale) & Yoshinori Shizuma (character design). Traduction Yoan Giraud. Ototo, Collection "Shônen". Sortie le 19 janvier 2018. 162 pages. 6,99 euros.

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC

Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC

[1Petits romans publiés en feuilleton illustrés formellement très simples et très populaires, notamment auprès du jeune public.

  Un commentaire ?