Gunman - Elghorri & Delmas - Carabas

24 février 2007 0 commentaire
  • Western spaghetti dopé au toxium (la drogue du futur !), cet album tout droit sorti de l'influence de Moebius, célèbre la rencontre du créateur du {Garage hermétique} avec les films de Sergio Leone. Décalé, sauvagement drôle, avec en prime une maîtrise graphique impressionnante.

Large cape sur les épaules, regard froid et fixe, Gunman n’a qu’un objectif : empocher les primes promises en échange des cadavres des malfrats les plus dangereux. Sur son chemin, il croise des créatures diverses et hautes en couleurs : mutants à tête humaine et corps d’insecte géant, singes bipèdes dotés de parole, nains guerriers et disciplinés...Sa rencontre avec un macaque devenu capable d’élaborer des phrases complexes va l’emmener vers d’autres horizons, qui rappellent autant La guerre des étoiles que les westerns italiens.

Avec Gunman, on plonge dans un genre nouveau : le western post-apocalyptique. Ici, l’inspiration rappelle les films des années 70 comme Le bon, la brute et le truand, mais aussi Moebius, à la fois par le dessin, les paysages et la fantaisie des dialogues. Par moments, la maestria graphique -un noir et blanc magistral- est telle qu’elle frôle le mimétisme avec le maître créateur de John Difool.

Les clins d’oeil sont nombreux, en particulier le début de l’album qui voit une sorte de prophète monstrueux et obèse accoucher d’un oeuf d’où sort une divinité à l’état de nouveau-né humain... Les aléas de cette créature messianique constituent la trame secondaire de l’album, l’omnipotent bambin ayant la capacité de se transformer, de revenir à la forme d’oeuf, de se réduire à à la taille d’une pilule... Curieusement, la fin de l’album augure d’une suite alors que Gunman est présenté comme un one-shot.

Il suscitera l’enthousiasme des fans de Moebius sans l’ombre d’une hésitation. Gunman séduira aussi ceux qui -comme moi- avaient apprécié L’extravagant Monsieur Pimus paru chez le même éditeur l’an dernier.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?