Newsletter ActuaBD

Gwen de Bonneval : « J’ai pu recouper la mythologie familiale et l’Histoire, c’était assez passionnant. »

  • J'ai croisé par hasard Gwen de Bonneval à Istanbul où il venait se documenter sur son aïeul. C'est ainsi que j'ai appris son projet. Il venait de découvrir la tombe de son illustre ancêtre, ancien sujet du roi Louis XIV devenu à la fin de sa vie Pacha à trois queues de la Sublime Porte. Un destin hors du commun.
Gwen de Bonneval : « J'ai pu recouper la mythologie familiale et l'Histoire, c'était assez passionnant. »
Bonneval Pacha T1 : L’insoumis - Par Gwen de Bonneval et Hugues Micol
Ed. dargaud

Comment avez-vous appris l’existence de cet aïeul dans votre famille ?

Je ne me souviens pas avoir appris son existence, il fait partie de la famille. Un portrait trônait dans la pièce où je dormais quand j’étais petit chez mes grands-parents, et celui-ci m’impressionnait vraiment. C’est ce portrait qui est reproduit en 4ème de couverture de l’album.

Sa vie romanesque devait vous titiller depuis longtemps... Quel a été son parcours ?

Le personnage me faisait de l’œil, presque physiquement, grâce à ce portrait… Mais je l’avais mis à distance pendant un certain temps. Je voulais d’abord raconter des histoires qui n’avaient pas de rapport avec ma famille, tracer ma propre voie, sans me sentir enraciné ou obligé. Puis il est revenu faire surface…En fait il ne m’a jamais réellement quitté. Il est venu me hanter, jusqu’à ce que je m’intéresse plus précisément à son histoire.

Portrait de Bonneval Pacha
DR

Et là, je me suis rendu compte, qu’au-delà de la mythologie familiale, le personnage avait une trajectoire assez étonnante, et une histoire forte. Pour faire vite : c’est un noble limousin qui a fait une carrière militaire. Promis à un brillant avenir, son caractère lui a régulièrement joué des tours. Il s’est fâché avec le ministre de la guerre et est passé au service de l’Empereur d’Autriche, sous la protection du Prince Eugène. Une nouvelle affaire l’amène à provoquer en duel le Prince Eugène. Il fera de la prison et s’enfuira en Bosnie… De là, il se convertira à l’Islam, se fera engager en Turquie, modernisera une partie de l’armée ottomane, et deviendra Pacha à trois queues. Son histoire est plus complexe encore, mais voilà à peu près son parcours…

Sa conversion à l’Islam était un pur habillage ?

Coincé en Bosnie, traqué par les Autrichiens, les Français ne voulant plus entendre parler de lui, il s’est converti pour obtenir la protection turque et ainsi sauver sa peau.

Dans un courrier à Voltaire, il justifie son apostasie ainsi : « Il fallait perdre ma tête ou la couvrir d’un turban ».

Il a été plusieurs fois en disgrâce, y compris chez le Sultan...

Oui. La disgrâce fait partie intégrante de sa destinée. Les mêmes causes -son caractère- provoquant les mêmes effets… J’aime bien cette phrase de l’historien Albert Vandal à propos de Bonneval pacha : « Cet homme né pour être grand ne fut qu’extraordinaire. » Je trouve qu’elle résume parfaitement le personnage, y compris dans sa contradiction.

Une vue du château de Coussac-Bonneval, le berceau des Bonneval
Photo : DR

Comment vous êtes-vous documenté ? Comment Micol a-t-il travaillé, pour sa représentation par exemple ?

Un certain nombre de biographies, d’essais et d’articles ont été écrits sur lui..., sans compter les correspondances, ni quelques fictions. C’était un personnage célèbre à son époque : de fausses Mémoires ont même été écrites, en son nom, de son vivant.

Côté iconographie, Hugues est parti des différents tableaux qui ont été réalisés tout au long de la vie du pacha. Pas facile de faire grandir et vieillir un personnage en dessin… Hugues s’en est, je crois, très bien sorti.

Bonneval Pacha T1 : L’insoumis - Par Gwen de Bonneval et Hugues Micol
(c) Ed. dargaud

Avez-vous appris des choses sur lui ?

Énormément, et sur l’époque aussi ! J’ai pu recouper la mythologie familiale et l’Histoire, c’était assez passionnant. Chaque fois qu’un projet me permet d’apprendre quelque chose, je suis ravi. Ça fait partie des raisons pour lesquelles je me lance. Et là j’ai été servi.

Gwen de Bonneval et Hugues Micol
Photos : D. Pasamonik (L’Agence BD)

Récemment, vous êtes allé à Istanbul dans le carré des derviches, où il est enterré ?

Oui, l’année dernière. Le cimetière était fermé, pour cause de travaux, c’était terriblement décevant… Mais derrière la grille fermée, mon amie et moi avons insisté auprès d’une personne qui comprenait mal l’Anglais. J’ai montré la gravure de la tombe du pacha, que j’avais prise en photo chez un cousin, en disant qu’un membre de ma famille était enterré ici. Une autre personne est arrivée, puis une autre, puis le directeur. Il nous a ouvert, surpris de voir cette gravure, il nous a posé un tas de questions. Une petite délégation nous a amené jusqu’à la sépulture. Le directeur a scruté les différences entre la gravure et la tombe. ll faut dire que cette gravure représente la tombe du Pacha telle qu’elle était à l’époque où il a été enterré. Comme le cimetière était en rénovation, le directeur nous a dit que c’était le Ciel qui nous envoyait : la gravure allait les aider à remettre la tombe du pacha –une « vedette » de leur cimetière- en état. Si nous étions venus deux ou trois après, ça aurait été trop tard… Je ne sais s’ils ont pu s’en servir depuis, je pourrai vérifier bientôt, puisque nous sommes invités à Istanbul fin mai, avec Hugues Micol.

Gravure représentant la tombe du Pacha Bonneval à Istanbul.

Une rue à Istanbul porte son nom ?

Il a vécu dans une rue qui, depuis, porte le nom de sa fonction : Kumbaraci (Humabaraci) c’est à dire « chef des bombardiers ».

Votre récit fait quatre volumes, comment vont-ils se répartir ?

Ah, ça, vous verrez bien… J’en ai déjà dit beaucoup non ?

Propos recueillis par Didier Pasamonik

Bonneval Pacha T1 : L’insoumis - Par Gwen de Bonneval et Hugues Micol
(c) Ed. Dargaud

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire la chronique de Bonneval Pacha

Commander cet album chez Amazon ou à la [FNAC->http://ad.zanox.com

 
Participez à la discussion
4 Messages :
Newsletter ActuaBD