HE T1 & T2 - Par Boichi - Tonkam

12 décembre 2013 0 commentaire
  • "The Hunt for Energy": voilà l'acronyme qui donne son titre à cette série. Et comme rien n'y est évident, sous des dehors agressifs se cache en fait un manga écolo!

Hiro Narushima possède un don : il perçoit de curieuses créatures qui correspondent à différents types d’énergie. Cette perception se voit bouleversée après Fukushima : Hiro comprend alors que notre environnement subit des mutations violentes contre lesquelles il décide de s’engager.

Avec ses partenaires d’un bureau spécial d’une grande entreprise, il se met en quête de nouvelles ressources susceptibles de se substituer au pétrole pour assurer un avenir énergétique propre et durable, non seulement au Japon mais aussi au monde.

Le manga se veut très didactique et la démarche de vulgarisation déployée en matière d’écologie témoigne souvent de naïveté, voire de candeur, dans la narration. Des évidences pour tout lecteur un tant soit peu informé sont ainsi présentées par les personnages comme de cruciales découvertes, ce qui pourra en agacer plus d’un. Il ne faudrait cependant pas oublier que le public visé par le manga est d’abord jeune et en formation. Et que derrière certains lieux communs Boichi fournit des informations parfois surprenantes.

HE T1 & T2 - Par Boichi - Tonkam
Attention : schémas et calculs vous attendent.
© Boichi / Tonkam

Afin de dynamiser les recherches des héros, une vague intrigue politique se met en place à travers la rivalité avec une équipe concurrente, évidemment malhonnête. Archétypaux, voire caricaturaux, les personnages se trouvent toutefois sauvés par un traitement burlesque assez plaisant.

Le dessin de Boichi devrait diviser. Précis et fin, offrant des décors souvent somptueux du fait du niveau de détails, il se fige lorsqu’il est question des personnages. Ceux féminins se voient ainsi systématiquement réduits à des plastiques stupéfiantes.

De leur côté, les antagonistes apparaissent immédiatement diaboliques tandis que les autres protagonistes sont fréquemment réduits à des types comiques. Le héros donne lui le sentiment d’être contraint de constamment prendre la pose. Le parti-pris est net et le lecteur devra y adhérer s’il compte effectuer cette lecture.

Mais certains éléments du dessin viennent alléger les explications.
© Boichi / Tonkam

Sud-Coréen, Boichi est connu en France par le biais de Sun-Ken Rock, un seinen plutôt physique. Au Japon, où il s’est installé pour poursuivre sa carrière de mangaka, il est réputé pour divers engagements humanitaires. Il a ainsi reversé les bénéfices des ventes d’un volume de Sun-Ken Rock à l’association "Enfants du Vietnam" et amorça un vaste mouvement de publication de pages de soutien aux victimes de Fukushima, à destination de la Croix Rouge. HE s’incrit manifestement à la croisée de cet engagement et de la prise de conscience imposée par les conséquences du séisme du 11 mars 2011.

Au final, HE mérite très certainement qu’on fasse l’effort de le découvrir, ne serait-ce que parce que qu’il propose d’aborder l’écologie par le biais du manga. Ces deux premiers volumes dressent ainsi un panorama assez large de l’énergie photovoltaïque, de ses avantages, inconvénients et perspectives, avec des cas précis pour l’illustrer. De quoi se faire une idée sur le manga comme sur la situation présente de notre société en matière énergétique.

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

- Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?