HK 1.4 : "Paradiso" - par Hérault & Morvan – Glénat

23 février 2007 0 commentaire
  • Sur fond d'anschluss planétaire, HK nous plonge dans une science-fiction dramatique, où les héros sont tiraillés entre amour, soif de liberté, vengeance et instinct de survie. Cascades et rebondissements à gogo dans cet épisode palpitant.

Sous la pression du chômage et de la pauvreté, la planète d’Avalon doit se résigner à s’allier avec les armées coloniales de l’Axe. En souvenirs des victimes du conflit, encore présents dans les mémoires, ou pour profiter des richesses "tombées du ciel", des jeunes de banlieues et de la haute s’unissent afin de résister à ce retour de l’envahisseur. Malgré cette tentative de mini-guérilla, l’état policier s’installe et la collaboration s’annonce bientôt comme le seul moyen de survie possible. Dans l’œil du cyclone, des idylles amoureuses naissent, mais le climat social est trop mouvementé pour prolonger ces instants de bonheur volés. Vengeance et trahison, les masques tombent sur Avalon …

HK 1.4 : "Paradiso" - par Hérault & Morvan – Glénat

Après avoir installé les personnages, et le climat de guerre civile dans lequel ils évoluent, Jean-David Morvan et Kévin Hérault marquent un tournant fondamental dans leur récit. Le pouvoir central d’Avalon apparaît plus calculateur que ce que sa première naïveté laissait à penser, mais l’Axe cache également bien son jeu, et les moutons ne sont pas toujours ceux qui bêlent le plus fort. Ces heurts politiques se traduisent par l’éclatement du quatuor des jeunes héros. S’il nécessite la relecture des tomes précédents, ce quatrième album est un condensé de cette excellente série de science-fiction : rebondissements amoureux et politiques s’enchaînent sans temps mort.

Paru initialement dans la collection Akira, le premier cycle de HK était composé de trois épais volumes de petit format. En entamant le second cycle [1], il fut décidé de passer à un format plus standard, et d’ensuite retravailler le premier cycle pour cette actuelle parution en 6 albums.

Nouvelle présentation des planches

Côté graphisme, Hérault nous gâte : s’inspirant entre autres d’Akira et de Ghost in the Shell, les prises de vues nous plonge au cœur de l’action, les poursuites en voitures et motos sont impressionnantes, et la fusillade finale dans le cinéma est oppressante à souhait. La nouvelle mise en couleurs confère d’ailleurs beaucoup de relief à ces mises en situation. Malgré cela, les détenteurs de la première version ne se bousculeront pas pour en découvrir les nouveautés : les quelques scènes de bagarres supplémentaires, au rendu approximatif, et une page additionnelle résumant l’intrigue, ne les combleront pas. De plus, le faciès illuminé de Cédrick, et les anatomies plantureuses des héroïnes, qui ramènent Lara Croft aux mensurations de Jane Birkin, apportent également leur lot de déception. Enfin, on regrette la couverture tape-à-l’œil, qui n’a pour seul avantage que de repérer l’album au milieu de l’étalage de votre libraire préféré, alors que les précédentes présentations (voir l’exemple ci-dessus) faisaient preuve d’un certain style tout en suggérant avantageusement l’univers de la série.

Un album (et une série) pour les fans de science-fiction, un manga à la française au scénario riche et au dessin engagé, bien que parfois encore légèrement brouillon. On profite d’un grand moment d’action avant deux prochains tomes plus psychologiques, où Karl Hollister devra, malgré lui, s’initier aux techniques militaires de l’Axe. Une immersion passionnante dans un univers plus réaliste qu’on ne l’aurait cru aux premiers abords !

Moto Valkyrie du 2° cycle

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre sur Internet

[1Les fans de la série pourront combler leur impatience en découvrant trente pages inédites sur le site de Kévin Hérault

  Un commentaire ?