Happy Slapping - Par Jean-Philippe Peyraud & Marc Villard - Casterman

12 mai 2010 0 commentaire
  • Nouvelle adaptation de Marc Villard par Jean-Philippe Peyraud. Cette fois, l'album s'inscrit dans la grande tradition roman noir, genre dans lequel Villard est l'un des maîtres en France. Un album qui, comme souvent chez cet auteur, mêle musique, toxicomanie et violence sauvage. Magistral.

Aux origines de cet album, un roman : Bird de Marc Villard, paru en 2008. Peyraud, fort de leur travail commun pour Quand j’étais star, signe de nouveau une version BD, en noir et blanc tranchant et précis.

Ce Bird, il n’a rien d’un oiseau, ni le talent de Charlie Parker, inspirateur de ce surnom. Il vivote en jouant où il peut du saxophone. Depuis des années, il ne voit plus sa fille, abandonnée sans crier gare. Mais celle-ci n’a jamais voulu l’oublier et son travail au SAMU social lui permet de mener une véritable enquête pour tenter de retrouver sa trace. L’événement tragique qui va favoriser leur rencontre aura des conséquences particulièrement lourdes...

Pour qui a déjà lu du Marc Villard, Bird joue une partition connue, avec des personnages très contrastés : le monde la nuit, le Paris populaire, les musiciens, des toxicos (anciens ou actuels), des ordures, de la violence, et pas beaucoup de policiers. Elle dépeint des personnages forts, attachants, résistants. Des êtres sensibles et fragiles qui luttent contre la plongée dans l’abîme.

Peyraud a encore durci son trait, et progressé dans le dynamisme des scènes d’action. Un sacré pari lorsqu’on se souvient de ses récits intimistes d’il y a quelques années.

Superbe réussite, Bird fait l’effet d’une douche glacée. Pour les habitués de la collection Rivages/Noir, par exemple, c’est une lecture fortement conseillée.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?