Hergé au pays des tarots

22 février 2000 0 commentaire
  • C'est un Dallas à la Belge. Un thriller économique d'autant plus excitant qu'il s'est déroulé sous nos yeux. Hergé, à son décès en 1983, ne pouvait se douter que son héritage allait déclencher autant de passions. Ni que son personnage serait l'objet de tant de mini-scandales à répétition. Chronique de l'après-Hergé.

Hergé au pays des tarots "L’oeuvre d’Hergé, qui restera comme l’une des plus importantes créations de fiction du XXe siècle, a déjà suscité de nombreux commentaires d’ordre historique, psychanalytique, sociologique, politique. Bizarrement, l’interprétation symbolique a été laissée de côté. Elle apporte pourtant un élément de réponse intéressant si l’on veut expliquer pourquoi cette oeuvre, traduite en 58 langues et appréciée par déjà quatre générations de lecteurs, est parvenue à franchir les frontières de l’espace et du temps. Car chez Tintin, on est de plain-pied dans l’univers des mythes, des légendes et des contes de fées. Bref, dans le monde des symboles". Ainsi, dans sa préface, Pierre-Louis Auguereau justifie-t-il les plus de 300 pages de son impressionnante lecture symbolique des albums de Tintin.

image 200 x 207 Un sujet ardu pour qui n’est pas un habitué des tarots. C’est pourquoi l’auteur prend-il son temps pour rappeler les bases de la symbolique, ses références dans l’histoire et la littérature. Jouant un rôle d’initiateur à la culture alchimiste.

Il revit chacune des aventures de Tintin en la mettant en rapport avec les symboles qu’elle contient. "L’Etoile mystérieuse", par exemple. Vous vous souvenez de la scène du début ? La ville écrasée par la chaleur de la nuit ? L’astre mystérieux qui s’est installé dans la Grande Ourse, dont il devient la huitième étoile ?

Eh bien, à propos, saviez-vous qu’un tarot a pour nom "L’Etoile", qu’il est représenté "comme un diamant céleste au milieu de ses sept petites soeurs" et que c’est la première carte céleste des tarots ? Précédant la Lune et le Soleil, "tout comme le fait L’ETOILE MYSTERIEUSE qui trouve sa place dans le corpus hergéen avant la double aventure solaire (du temple du Soleil) et lunaire (d’Objectif Lune) ?" Et le premier auteur à être parti à la recherche des sources ésotériques du tarot appelait cette carte "La Canicule". En astronomie, c’est le nom que l’on donne au moment de l’année où l’étoile Sirius se lève et se couche en même temps que le soleil. Et Sirius... c’est le nom du chalutier à bord duquel Tintin part à la recherche du trésor de Rackham le Rouge dans l’album qui suit "L’Etoile mystérieuse".
  image 200 x 304 Ajoutons que la canicule vient du mot "canicula", "petite chienne", nom donné jadis à l’étoile Sirius. "Dans ces conditions, il est tout à fait normal que les premiers mots prononcés par Milou dans cette aventure fassent expressément référence à la canicule". Et ainsi de suite...

De coïncidence en interprétation, Pierre-Louis Auguereau nous entraîne dans un amusant voyage qui a au moins le mérite de nous faire revivre les aventures de Tintin en les regardant d’un autre oeil. Libre à vous de le suivre ou non dans ses chemins détournés.

Dessins d’Herge © Moulinsart

(par Patrick Albray)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?