Histoire dessinée de la France. T. 14 La Folie Napoléon - Par Aurélien Lignereux et Krassinsky - La Découverte/La Revue dessinée

Par Paul CHOPELIN Très bon 20 octobre 2022 
En attendant la parution des deux volumes sur le XVIIIe siècle et la Révolution française, l’Histoire dessinée de la France propose d'ores et déjà un portrait riche, malin et nuancé de Napoléon. De quoi réviser bien des idées reçues sur le Premier Empire !

Au scénario, Aurélien Lignereux, professeur d’histoire contemporaine à l’IEP de Grenoble, l’un des meilleurs spécialistes actuels du Premier Empire, et au dessin Jean-Paul Krassinsky : une équipe de choc pour dynamiter le mythe napoléonien ! Légendes noires et légendes dorées sont passées au peigne fin de la critique historique pour essayer de tirer un bilan le plus juste possible du Premier Empire.

Pour réussir ce pari, il était nécessaire de prendre de la distance avec son sujet. Quoi de mieux pour cela que d’utiliser le personnage d’un faux Napoléon, évadé de l’asile psychiatrique, qui erre à travers les rues de Paris pour dresser l’inventaire, à sa façon, d’un destin hors du commun ? Au fil des rencontres, celles d’admirateurs ou de détracteurs, se dessine peu à peu le portrait d’un régime autoritaire, souvent violent, né de la guerre civile, qui a aussi été pour beaucoup un régime de paix et de prospérité, avant de s’effondrer dans le tourbillon d’une guerre européenne dont il était loin d’être le seul responsable.

Aucune question n’est esquivée, que ce soit le rétablissement de l’esclavage, l’exécution ou l’emprisonnement des opposants, les guerres meurtrières, mais ce sombre tableau est contrebalancé par les incontestables réussites administratives d’un Grand Empire qui suscita beaucoup plus d’adhésion en Europe qu’on ne le croit aujourd’hui. Le lecteur est bien sûr libre de se faire sa propre opinion et, de ce point de vue, la dernière planche qui vient semer le doute est parfaitement réussie !

Jean-Paul Krassinsky utilise un trait caricatural très efficace pour croquer un énergumène en bottes (de marque Aigle bien sûr !), bicorne et survêtement qui harangue les passants pour leur rappeler les grandes heures de l’Empire. Les trouvailles scénaristiques sont nombreuses pour rendre le récit vivant et amuser le lecteur, comme l’impayable scène de wargame qui permet de parler avec légèreté des inévitables batailles napoléoniennes et de la géopolitique européenne des années 1800-1810.

Ce parcours parisien est l’occasion d’évoquer longuement la mémoire de l’Empire, à travers monuments, œuvres littéraires, mais aussi les innombrables produits dérivés fabriqués depuis le début du XIXe siècle pour commémorer le grand homme. Une mémoire omniprésente, étouffante, objet de polémiques incessantes, dont les auteurs rappellent les derniers rebondissements comme le projet, finalement repoussé par le vote des habitants, de remplacer, à Rouen, la statue de Napoléon par une statue de Gisèle Halimi.

Comme dans les autres albums de la série, le propos est dense, les planches sont très bavardes pour placer le maximum d’informations, ce qui alourdit parfois la lecture. Les enseignants et les férus d’histoire napoléonienne se régaleront, notamment avec la scène du colloque universitaire ou avec les nombreux clins d’œil à l’iconographie napoléonienne classique tirés de la peinture d’histoire, des caricatures et du cinéma. Pour les autres, il faudra s’accrocher, même si, j’insiste sur ce point, le propos n’est jamais pesant et l’intelligence du propos, rare sur un sujet pareil, mérite le détour.

L’ouvrage se termine par le traditionnel cahier historique qui propose une très bonne synthèse de l’histoire du Premier Empire, éclairée par les travaux de recherche les plus récents, notamment ceux d’Aurélien Lignereux sur les administrateurs impériaux. Une orientation bibliographique, très équilibrée, permettra à ceux qui le souhaitent de s’informer davantage sur le personnage et son époque. Seul regret : il manque, en guise de clin d’œil, l’étude de Nathalie Pigault sur Les faux Napoléon (CNRS, 2018) qui ont vraiment existé et ne sont pas seulement des personnages de BD !

Voir en ligne : présentation de l’album sur le site de l’éditeur

(par Paul CHOPELIN)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782348071812

Histoire dessinée de la France. Tome 14. La Folie Napoléon - Par Aurélien Lignereux (scénario), Krassinsky (dessin), Cécily de Villepoix (couleurs) - La Découverte/La Revue dessinée - 2022 - 168 p. - 22 €

Histoire dessinée de la France La Revue Dessinée ✍ Aurélien Lignereux ✏️ Jean-Paul Krassinsky à partir de 13 ans Histoire
 
CONTENUS SPONSORISÉS  
PAR Paul CHOPELIN  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD