Holly Ann T.4 : L’année du Dragon - Par Stéphane Servain & Kid Toussaint - Casterman

14 novembre 2018 0 commentaire
  • Cette nouvelle enquête de "Holly Ann", par Stéphane Servain et Kid Toussaint, démarre un nouveau cycle. Les auteurs poursuivent l'analyse psychologique de leur héroïne, débuté dans le T.3, en s'intéressant cette fois-ci aux conséquences sociales de son pouvoir. Cet album propose aussi une sorte d'épilogue à certains personnages.

Pute, putain, fille de joie, courtisane, gagneuse, tapineuse, catin, péripatéticienne, michetonneuse... Tant de noms, vulgaires, fleuris ou poétiques pour désigner une seule et même activité : celle d’une femme qui livre son corps à un nombre indéfini de partenaires sexuels, contre de l’argent. Remarquez, ces noms sont toujours au féminin. Pourtant, les hommes aussi se prostituent.
Saviez-vous que l’industrie pornographique est l’un des rares secteurs de l’économie où les femmes sont (bien) mieux payées que les hommes ? Car on suppose que la relation sexuelle “coûte” plus à une femme qu’à un homme, qui lui, prendra plus facilement du plaisir.

Holly Ann T.4 : L'année du Dragon - Par Stéphane Servain & Kid Toussaint - Casterman

Ce coût, ce mal-être intérieur, mais aussi ce sentiment de soumission lors des passes, sont à l’origine du pouvoir d’Holly Ann. Lorsqu’elle était encore une jeune prostituée, Holly Ann reçu un don -disons plutôt, une malédiction- de la part de Marie Laveau, la célèbre prêtresse vaudou de La Nouvelle-Orléans. Celle-ci l’ensorcela pour qu’elle obtienne la capacité de voler le talent de ses partenaires sexuels. C’est ainsi qu’elle est passée du rang de paria à celui de détective hors pairs qui aide régulièrement la police, doublée d’une chasseuse et traqueuse redoutable...

Dans cette nouvelle investigation, ses compétences lui seront à nouveau utiles pour découvrir qui est responsable du lynchage de toute une communauté de Maroons, du nom que l’on donne à ces esclaves qui se sont enfuis pour gagner leur liberté. Tels les “fruits étranges” de la chanson de Billie Holiday, les corps de ces malheureux “flottent” dans l’atmosphère lugubre du bayou. L’ombre du Klan n’est jamais loin...

Le titre et le dessin de couverture de ce T.4 brouillent volontairement les pistes. Bien qu’une partie de l’enquête se déroule effectivement dans le “Chinatown” de La Nouvelle-Orléans, c’est bien à la menace du Ku Klux Klan que les auteurs Kid Toussaint et Stéphane Servain font référence ici. Sachez que le “Grand Dragon” est l’un des grades les plus élevés de cette organisation raciste.

Les auteurs continuent aussi de creuser la personnalité de leur héroïne, en s’intéressant cette fois aux conséquences que ce pouvoir provoque dans la vie d’Holly Ann et sur celle de ses proches. Notamment sa romance avec Lando, l’inspecteur de police. Par peur de lui faire du mal, Holly Ann se refuse au seul homme qu’elle aime vraiment. C’est l’un des points forts de ce quatrième tome.

D’année en année, la série Holly Ann confirme les bonnes impressions qu’elle nous avait laissé. Dans la torpeur du bayou, on se laisse facilement happer par les aventures envoûtantes de cette détective d’un genre particulier.

Holly Ann T.4 : L’année du Dragon
Stéphane Servain & Kid Toussaint © Casterman

Voir en ligne : Découvrez la série "Holly Ann" sur le site des éditions Casterman

(par Christian MISSIA DIO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

À lire sur ActuaBD.com :

Holly Ann T.4 : L’année du Dragon, par Stéphane Servain & Kid Toussaint, éditions Casterman. Album paru le 26 septembre 2018. 48 pages, 13,95 €.

- Commander Holly Ann T.4 sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Holly Ann T.3 sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Holly Ann T.2 sur Amazon ou à la FNAC

- Commander Holly Ann T.1 sur Amazon ou à la FNAC

Suivez Stéphane Servain sur Facebook
Suivez Kid Toussaint sur Twitter et Facebook

  Un commentaire ?