Hope - Par Guy Adams & Jimmy Broxton - Delcourt Comics

18 juin 2020 0 commentaire
  • Mystérieux et fascinant, d'une maîtrise scénaristique éprouvée, Hope dépeint un Los Angeles d'après-guerre alternatif, sur fond de polar sombre empreint de magie. Un one shot totalement réussi !

Mais qu’est-il donc advenu de Joey Fabrizzi, connu sous le nom de Buster Ritzi ? Ce gamin de 10 ans prodige en matière de comédie burlesque, devenu en un claquement de doigt l’idole et le centre d’attention d’un public en effervescence. Tout porte à croire à un kidnapping. C’est ce que va tenter de découvrir le détective privé Mallory Hope, un enquêteur rongé par le passé, bel et bien déterminé à résoudre cette mystérieuse affaire.

Au cœur de la tourmente, notre héros est poussé par une énergie toute spéciale, sachant que la vie d’un enfant est en jeu. Une enquête sans relâche, motivée par des investisseurs inquiets pour leur pactole, et des parents unis uniquement par la présence de leur fils qui leur garantit une confortable sécurité financière.

Pour élucider cette énigme, Mallory Hope peut compter sur ses acquis, son inépuisable instinct de survie, et l’aplomb qui lui permet d’affronter des organisations criminelles et mafieuses.

Hope allie idéalement deux genres : le pur polar dur à cuire avec celui de la magie. Deux thématiques qui se marient fort bien tout du long de cette enquête menée à cent à l’heure, qui rappelle immanquablement les chef-d’œuvres d’Ed Brubaker & Sean Phillips. La trame mise en place par Guy Adams cogne là où il faut, avec tonus et résonance. Scénariste et comédien, connu notamment pour le roman "The World House" ainsi que pour certains récits pour la franchise Doctor Who, il rend hommage, avec Hope, au mélancolique cinéma de gangsters incarné par des légendes comme Frank Sinatra ou Humphrey Bogart dans des rôles mémorables.

Une trame plus complexe qu’il n’y paraît en raison de nombreux retournements de situation, à la fois adroits et efficaces. C’est ainsi qu’à tour de rôle, chaque personnage lié de près ou de loin à l’affaire distille ses opinions sur les éventuelles raisons de la disparition de l’enfant-"poule aux œufs d’or". Des théories qui entraînent Mallory dans ses chimères, ses doutes, et les pires cauchemars qui le hantent inlassablement.

Un album réussi notamment grâce à la qualité graphique de Jimmy Broxton, qui nous offre un trait ferme et un découpage nerveux, du noir et blanc subtil, osé et expressionniste. L’artiste mêle habilement violence et atmosphère sexy dans cette histoire mafieuse, non sans un humour discret mais calculé où chaque réplique percute. Ce graphiste et illustrateur s’était notamment fait remarquer sur The Unwritten chez DC / Vertigo avec Mike Carey ainsi que pour Knight ans Squire avec Paul Cornell.

Des héros torturés, des femmes splendides, des décors à la fois luxueux et sinistres qui sauront séduire les amoureux du genre.

Hope - Par Guy Adams & Jimmy Broxton - Delcourt Comics
©Jimmy Broxton / Delcourt Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Hope. Scénario : Guy Adams. Dessin : Jimmy Broxton. Éditeur : Delcourt Comics. 80 pages. Sortie : le 27 mai 2020. Prix : 12,50 euros.

- Lire la chronique "Fondu au noir", par Ed Brubaker et Sean Phillips : Hollywood aux affres du maccarthysme

  Un commentaire ?