Hunter – T2 : Cuba Libre – Par Renault & Fernandez – Soleil

11 avril 2009 0
  • Loin d'être une série révolutionnaire et décevante sur certains points, {Hunter} possède toutefois quelques qualités, capables de combler certaines de nos attentes.

Plus l’enquête de Brian Hunter avance sur The Head, organisation secrète datant de la Guerre froide et pour laquelle des espions de toutes nations auraient détourné des sommes gigantesques, plus le danger est présent dans sa vie et celles de ses proches. La réalité est que quelqu’un est en train de faire le ménage dans les rangs de cet ancien réseau et que Hunter est le grain de sable qui enraye une machine bien huilée. L’un de ses ami(e)s paiera de sa vie l’ambition démesurée du chasseur de têtes. Peut-être que la proie était cette fois trop grosse ?

Sans révolutionner le genre, ce thriller est plutôt sympathique et assez prenant. On regrette toutefois que le scénario de Patrick Renault souffre d’une succession de scènes dont on ne parvient pas toujours à comprendre l’intérêt, ni à les relier au récit principal (les quelques flash-backs par exemple). Une faiblesse qui ralentit un rythme de lecture qui se voudrait beaucoup plus intensif.

Hunter – T2 : Cuba Libre – Par Renault & Fernandez – Soleil
Hunter – T2 : Cuba Libre – Renault & Fernandez – Soleil

Rien à redire graphiquement, puisque le dessin de Leandro Fernandez s’est même plutôt renforcé dans ce second tome, palliant aux faiblesses du premier (certains traits de visages). Le dessin réaliste et agréable de cet auteur argentin qui lui a ouvert les portes des éditions américaines Marvel, se retrouve donc pleinement dans Hunter.

Sans être le thriller haletant promis par Soleil, cette série tient toutefois la route et offre quelques bons moments de lecture. À découvrir pour les amateurs du genre.

(par Olivier Wurlod)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?