I Hate Fairyland T3 - Par Skottie Young - Urban Comics

23 avril 2018 1 commentaire
  • Troisième tome des aventures de Gert à Fairyland. La rombière dans un corps de petite fille n'a pas fini de faire hurle,r de rire le lecteur, et de terreur les habitants du pays des merveilles qui ont le malheur de croiser sa route.

Après un deuxième tome surprenant, renonçant à déployer une intrigue au profit de saynètes décapantes, ce nouveau volume de I hate Fairyland réalise une synthèse entre les deux narrations jusque-là adoptées. Comme de coutume, à travers une série de courtes histoires toutes plus farfelues les unes que les autres, Gertrude poursuit ses pérégrinations au sein de Fairyland et tente une fois encore d’en trouver la sortie.

I Hate Fairyland T3 - Par Skottie Young - Urban Comics
Mais quelle est cette Gertrude ?
I Hate Fairyland T3 © Skottie Young

Et il se pourrait bien qu’elle la trouve car, en quête, improbable, de rédemption, notre héroïne se métamorphose radicalement à la stupéfaction générale. Skottie Young trouve ici le bon équilibre entre chroniques autonomes hilarantes et (semblant de) progression de son intrigue globale. Le tout en continuant de nourrir et d’approfondir la mythologie interne de son Fairyland. Désormais rodée, la formule s’avère tout bonnement excellente, entre humour et aventures, références et irrévérence.

On retiendra particulièrement, parmi les nombreux passages savoureux, ce chapitre intégralement dédié à Larry, le chaperon de Gert. Comme au tome précédent, Skottie Young passe, le temps d’un épisode, la main à un autre dessinateur, cette fois Dean Rankine, au style graphique nettement plus âpre et qui offre une rupture intéressante au sein d’un univers faussement mielleux. On y découvre l’enfance de Larry, la manière dont il est devenu Guide et ce qui serait advenu de lui s’il n’avait pas été contraint d’accompagner Gertrude. Une histoire au rire grinçant et à l’ironie amère, à l’image du personnage lui-même.

L’enfance d’un génie au destin malheureux
I Hate Fairyland T3 © Skottie Young

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

I Hate Fairyland T3 : "La Ballade de l’amère sucette". Par Skottie Young (scénario et dessin) et Jean-François Beaulieu (couleur). Dessin additionnel : Dean Rankine. Traduction Julien Di Giacomo. Urban Comics, collection "Indies". Sortie le 9 mars 2018. 136 pages. 15 euros.

Lire la chronique du tome 1
Lire la chronique du tome 2

Commander le tome 1 chez Amazon ou à la FNAC
Commander le tome 2 chez Amazon ou à la FNAC
Commander le tome 3 chez Amazon ou à la FNAC

 
Participez à la discussion
1 Message :