« I.R.S Tome 5 : Sicilia Inc. », par Desberg et Vrancken - Le Lombard

28 août 2003 0 commentaire
  • Si Jean Van Hamme venait à raccrocher les gants, arrêtant, fourbu, les aventures de ses personnages, il ne faudrait pas chercher bien loin pour trouver un scénariste au talent comparable. Le Belge Stephen Desberg, aussi à l'aise dans le registre humoristique que dans le réalisme, est aujourd'hui une valeur confirmée. Entre {Le Scorpion} qu'il réalise avec Marini, la série {Tosca} qu'il anime avec Francis Vallès, et {Billy The Cat} dessiné par Colman, il aligne plus de 80 albums à son tableau de chasse, dont ce thriller financier au rythme haletant.

Le dessin de Vrancken, parfois raide à ses débuts, atteint lui aussi la plénitude. L’histoire progresse lentement, à son rythme, laissant le temps au lecteur de tomber sous le charme de la tueuse collée aux trousses de Larry B. Max, agent de l’Internal Revenue Service, l’office gouvernemental qui constitue le bras armé du fisc américain. Elle est charmante, déterminée, méthodique. Elle cherche la faille et la trouve. In cauda venenum. Notre brillant fonctionnaire du fisc ne perd rien pour attendre.

Lire un extrait

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?