Ice Cream - Anthony Pastor - Editions de l’an 2

9 avril 2006 0 commentaire
  • Pour son premier album, Anthony Pastor a choisi le polar, noir de chez noir. Un roman graphique qui allie dialogues en voix off et images en noir et blanc. Son style graphique, d'une grande personnalité, va comme un gant à cette intrigue typique du roman noir.

Un type entre dans un bar, et réclame de l’alcool à la patronne, tout en lui racontant son histoire. D’abord étonnée, la taulière veut en savoir plus et se laisse captiver par le récit de son client. Une histoire pas claire du tout qui met en scène une femme fatale, un type louche et deux hommes de main à sa poursuite.
On comprend qu’un quidam a été tué, mais au fil du dialogue entre les deux personnages, on finit par s’intéresser surtout à cette femme, dont on se demande si elle n’incarne pas la mort elle-même. Et à chaque nouvelle gorgée de bourbon, notre narrateur ajoute des précisions, fait intervenir d’autres protagonistes. Il ne cache pas sa fascination grandissante pour la séductrice mystérieuse. Elle prend de plus en plus d’importance dans son récit, jusqu’à faire passer ce Jesus Morales (la victime) au second plan.
Ice Cream - Anthony Pastor - Editions de l'an 2
Anthony Pastor, qui signe là son premier roman graphique, fait preuve d’un style personnel et percutant. Il parvient à rendre efficacement l’atmosphère des romans noirs grâce à une mise en page efficace : deux images par planche, avec des dialogues intercalés. La police de caractère utilisée (proche du old typewriter) est parfaitement adaptée au texte. Son dessin fait évoluer des gueules qui évoquent autant De Crécy qu’un certain dessin de presse, dans des décors d’un réalisme saisissant. Son utilisation du noir et blanc s’appuie sur une mise en valeur magistrale des gris qui donne du relief à chaque scène.

Ice Cream s’impose comme un roman noir illustré susceptible de faire venir les amateurs de littérature policière et de polars hollywoodiens à la BD. C’est également un exercice de style réussi, tant formellement que sur le plan littéraire.

(par David TAUGIS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?